Quelles aides financières pour un diagnostic énergétique ?

Partager sur

aide-financiere-diagnostic-energetique

Obligatoire au moment de la vente d’une maison et dans d’autres situations, le diagnostic de performance énergétique (ou DPE) permet d’en apprendre plus sur l’efficacité énergétique de son logement. C’est pourquoi il est également réalisé de façon volontaire. Mais si ce diagnostic conserve en général un prix accessible, une partie de son coût peut être prise en charge. Voyons quelles sont les aides pour cela.

Un DPE, combien ça coûte ?

Avant toute chose, il faut savoir qu’il n’existe pas de tarif fixe pour la réalisation d’un DPE. Ce document est réalisé par des professionnels qui exercent bien souvent en tant que travailleurs indépendants, et qui fixent donc librement leurs tarifs.

Ainsi, la moyenne des prix est très large : la plupart des DPE réalisés sont compris entre 100 et 250 euros, bien que certains diagnostics puissent être beaucoup plus onéreux.

En effet, divers critères entrent en compte dans ces tarifs :

  • Le premier est la surface d’habitation : il est évident qu’une grande maison de 150 m² sera plus longue à diagnostiquer qu’un petit logement de 70 m².
  • La localisation est également à prendre en compte. Un DPE risque d’être plus onéreux dans des secteurs comme l’Île-de-France.
  • Enfin, le système de chauffage influencera le prix d’un diagnostic, certains circuits nécessitant davantage de travail à l’inspection.

À noter que nous évoquons ici un diagnostic réalisé pour un particulier habitant une maison individuelle. Dans le cas d’une copropriété, le prix sera sensiblement plus élevé. Selon l’ADEME, un DPE collectif est généralement compris entre 960 et 1 800 euros. Pour les entreprises, les audits énergétiques peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Rappelons également qu’il existe d’autres types de diagnostics, certains étant plus ou moins liés au DPE. Le diagnostic des émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment, évalue la quantité de CO2 émise par le logement par m² et par an. Il fait directement partie du DPE.

Enfin, d’autres diagnostics, comme ceux relatifs au plomb ou de mise aux normes électriques par exemple, affichent un prix proche de celui d’un DPE.

MaPrimeRénov’, l’aide aux diagnostics de performance énergétique

Des aides peuvent à présent alléger la facture d’un DPE. Mais la démarche doit répondre à certaines conditions pour être éligible.

Aides travaux

Besoin d’aide pour vos travaux ?

{ Aides travaux}

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Une subvention seulement pour les DPE volontaires

Les diagnostics de performance énergétique sont obligatoires dans la plupart des opérations de vente ou de location. Seules exceptions : les logements dont la surface de plancher est inférieure à 50 m², les locations de moins de quatre mois et les logements dépourvus d’un chauffage fixe. Pour déterminer avec exactitude quels DPE ne sont pas rendus obligatoires par la loi, on pourra se reporter à l’instruction 5B-22-09 du 30/06/2009.

Les subventions ne seront pas envisageables pour les DPE obligatoires. Seuls les diagnostics volontaires pourront être concernés par les aides.

La fin du CITE et MaPrimeRénov’

Jusqu’à récemment, la principale aide à la rénovation énergétique était le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE). Toutefois, ce dispositif est progressivement remplacé au profit d’une nouvelle aide : MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’ est une subvention devant favoriser les foyers à revenus modestes. C’est pourquoi elle repose sur les barèmes de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). L’aide est d’ailleurs une fusion du CITE avec l’offre « Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah.

À partir de ses revenus, la première tâche consiste donc à déterminer son niveau de prise en charge MaPrimeRénov’ :

Plafonds de ressources hors Île-de-France

Personnes composant
le ménage
MaPrimeRénov’ BleuMaPrimeRénov’ JauneMaPrimeRénov’ VioletMaPrimeRénov’ Rose
1jusqu’à 14 879 €jusqu’à 19 074 €jusqu’à 29 148 €> 29 148 €
2jusqu’à 21 760 €jusqu’à 27 896 €jusqu’à 42 848 €> 42 848 €
3jusqu’à 26 170 €jusqu’à 33 547 €jusqu’à 51 592 €> 51 592 €
4jusqu’à 30 572 €jusqu’à 39 192 €jusqu’à 60 336 €> 60 336 €
5jusqu’à 34 993 €jusqu’à 44 860 €jusqu’à 69 081 €> 69 081 €
Par personne supplémentaire+ 4 412 €+ 5 651 €+ 8 744 €+ 8 744 €

Plafonds de ressources en Île-de-France

Personnes composant
le ménage
MaPrimeRénov’ BleuMaPrimeRénov’ JauneMaPrimeRénov’ VioletMaPrimeRénov’ Rose
1jusqu’à 20 593 €jusqu’à 25 068 €jusqu’à 38 184 €> 38 184 €
2jusqu’à 30 225 €jusqu’à 36 792 €jusqu’à 56 130 €> 56 130 €
3jusqu’à 36 297 €jusqu’à 44 188 €jusqu’à 67 585 €> 67 585 €
4jusqu’à 42 381 €jusqu’à 51 597 €jusqu’à 79 041 €> 79 041 €
5jusqu’à 48 488 €jusqu’à 59 026 €jusqu’à 90 496 €> 90 496 €
Par personne supplémentaire+ 6 096 €+ 7 422 €+ 11 455 €+ 11 455 €

À partir de là, le dispositif verse une prime forfaitaire pouvant aller jusqu’à :

  • 500 euros pour les personnes bénéficiant de MaPrimeRénov’ Bleu ;
  • 400 euros pour MaPrimeRénov’ Jaune ;
  • 300 euros pour MaPriméRénov’ Violet.

Aucune prise en charge n’est fournie pour les foyers MaPrimeRénov’ Rose. En revanche, l’aide MaPrimeRénov’ est ouverte à tous les propriétaires et copropriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs.

Les autres aides

S’il existe d’autres aides pensées pour aider à la transition énergétique en France, la plupart ne prennent pas en charge la réalisation des DPE. C’est le cas des chèques CEE. On pourra en revanche profiter d’une T.V.A. réduite (T.V.A. à 5,5 %).

Par ailleurs, des acteurs locaux proposent parfois des aides supplémentaires. À titre d’exemple, la mairie de Paris a mis en place un chèque à l’audit de 5 000 euros à destination des copropriétés.

Le DPE, nécessaire aux bonifications

En plus de l’aide apportée par MaPrimeRénov’ et d’autres aides, le DPE peut conditionner l’obtention de subventions supplémentaires.

En effet, le DPE détermine ce qu’est une passoire thermique : c’est un logement dont l’étiquette énergie est F ou G. Or, certaines aides (comme MaPrimeRénov’) peuvent être majorées si les travaux de rénovation énergétique permettent de faire sortir le logement de ces étiquettes.

Dans ce cas de figure, le DPE sert de base à une bonification comprise entre 500 et 1 500 euros. De plus, le même dispositif existe si les travaux permettent d’atteindre un niveau « Bâtiment Basse Consommation » (étiquettes A et B du DPE). Dans ce cas, on pourra une fois encore profiter d’une bonification allant de 500 à 1 500 euros.

Ces mécanismes doivent inciter à réaliser des DPE de façon volontaire et à entreprendre des rénovations globales de son logement. En France, on estime qu’environ 5 millions de logements sont considérés comme des passoires thermiques.

Pour accéder à ces primes supplémentaires, la seule difficulté sera de démontrer le gain énergétique apporté par les travaux. La démonstration de ce gain énergétique pourra se faire au moment de l’audit, avec un recours à un professionnel agréé RGE.

Quoiqu’il en soit, ne restez pas seul pour organiser vos travaux. Que ce soit pour la réalisation de devis, pour vous conseiller ou pour des visites techniques, IZI by EDF peut vous assister dans toutes vos démarches de rénovation énergétique.

Aides travaux

Installation de panneaux solaires

Publié le 18 Mai 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *