Quelles aides pour votre résidence secondaire ?

Partager sur

aides-travaux-residence-secondaire

Il est bien connu qu’il existe de nombreuses aides pour financer des travaux, notamment ceux permettant d’améliorer l’isolation thermique de votre domicile. Pour autant, ces aides visent en priorité votre résidence principale. Qu’en est-il alors si vous avez une résidence secondaire et que vous souhaitez faire des travaux ? Bien que les aides soient moins nombreuses, il en existe tout de même. Découvrez quelles sont les aides aux travaux pour une résidence secondaire.

Le taux de TVA réduit à 5,5 %

Cette aide consiste à réduire le coût de certains travaux en fixant un taux de TVA réduit. Au lieu du taux de 20 % classique, il peut descendre à 5,5 %. Vous pouvez bénéficier d’un taux de TVA réduit même dans le cadre d’une résidence secondaire. La seule condition est que le logement doit avoir plus de deux ans.

Tous les travaux qui permettent de réduire votre consommation énergétique sont concernés par ce taux de TVA réduit, tels que (liste non exhaustive) :

Remplacement de la chaudière par un modèle à condensation ou à co-génération gaz ;

  • Mise en place de volets isolants ;
  • Installation d’une pompe à chaleur autre que air/air ;
  • Installation d’un poêle à pellets, à bois ;
  • Acquisition d’appareils de régulation de chauffage ;
  • Etc.

Le taux est applicable aux travaux qui permettent d’améliorer la qualité énergétique d’un bien. Mais pas que ! Ce taux s’applique aussi à tous les travaux induits qui sont indissociablement liés.

Par exemple, imaginons que vous voulez remplacer vos fenêtres par du double vitrage. Vous bénéficierez du taux de TVA à 5,5 % sur ces travaux (fourniture et main d’œuvre). Suite au changement de fenêtres, vous devrez sans doute faire des travaux de peinture ou de plâtrerie. Le taux de TVA à 5,5 % s’appliquera également sur ces activités. Il en est de même si vous installez une nouvelle chaudière à micro-cogénération et que vous avez besoin de faire des travaux d’adaptation des tuyauteries et d’évacuation. Le taux réduit de TVA s’appliquera à l’ensemble des travaux.

Pour bénéficier de cette réduction de TVA sur les travaux induits, vous devez absolument soumettre la facture dans les trois mois à compter de la facturation des travaux de rénovation énergétique.

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Les Certificats d’Économies d’Énergie ou CEE sont un dispositif créé par la loi POPE. Ces certificats sont décernés par les entreprises de fourniture d’énergie. Ils permettent de « valider » la plus-value énergétique des travaux que vous avez réalisée. Chaque année, ces entreprises doivent produire un certain nombre de CEE, sans quoi elles s’exposent à des pénalités financières. Autrement dit, les fournisseurs d’énergie sont fortement encouragés à pousser leurs clients à entreprendre des travaux pour améliorer la situation énergétique de leur bien.

Les CEE donnent droit à de nombreuses aides, qui vous sont versées directement par le fournisseur d’énergie. Ces aides prennent la forme suivante :

  • Diagnostics et conseils gratuits ;
  • Prêt à taux réduit ;
  • Prime ;
  • Etc.

Le CEE peut s’obtenir même si vous faites des travaux dans votre résidence secondaire. Les travaux doivent permettre de diminuer votre consommation d’énergie et doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE.

Bon à savoir : Le CEE a évolué en 2020. Découvrez notre article consacré aux dernières évolutions du CEE.

Le dispositif Coup de pouce économies d’énergie

Pour le moment, le dispositif Coup de pouce économies d’énergie fonctionne jusqu’au 31 décembre 2021. Au début, cette aide visait seulement les foyers en précarité énergétique. Toutefois, depuis 2019, le dispositif a été ouvert à tous.

Concrètement, le « coup de pouce » concerne deux domaines : le chauffage et l’isolation. Lorsque vous faite des travaux relatifs au chauffage ou à l’isolation, ce dispositif vous permet de toucher une prime.

Les travaux concernés par cette aide sont les suivants :

  • Remplacement des chaudières autres qu’à condensation (au charbon, au fioul, au gaz, etc.) par un équipement utilisant des énergies renouvelables (chaudière à pellets, bois, etc.)
  • Isolation des combles, de la toiture ou des planchers bas.

Le montant de la prime dépend de vos ressources. Pour un foyer qui n’est pas considéré comme modeste, le montant des aides est le suivant :

Prime Coup de pouce Chauffage

Chaudière biomasse performantePAC air/eau ou eau/eauSystème solaire combinéPAC hybdrideRaccordement à un réseau de chaleur à énergies renouvelablesChaudière au gaz à très haute performance énergétique
Montant de la prime2 500 €2 500 €2 500 €2 500 €450 €600 €
Prime Coup de pouce Isolation

Isolation des combles et toituresIsolation des planchers bas
Montant de la prime10 € par m² d’isolation posé20 € par m² d’isolation posé

Pour bénéficier de cette prime, vous devez choisir au préalable une entreprise signataire de la charte « Coupe de pouce Chauffage » ou « Coup de pouce isolation ». Après avoir accepté l’offre de cette entreprise, vous devez confier les travaux à un professionnel certifié RGE. Puis, il vous suffira de retourner au signataire de la charte la facture des travaux.

L’exonération de la taxe foncière dans certaines communes

Cette aide dépend de l’endroit où est située votre résidence secondaire. Certaines collectivités offrent une exonération temporairement de taxe foncière sur les biens qui ont bénéficié de travaux d’économie d’énergie. Suivant la localité, l’exonération peut être partielle ou complète. En plus d’être situé dans une commune qui offre cet avantage, le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1989.

IZI vous accompagne dans vos projets

Travaux

Découvrir notre offre

Publié le 17 décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *