Comment améliorer son DPE via le chauffage électrique - IZI by EDF
Comment améliorer mon DPE grâce au chauffage électrique ?
Radiateur

Comment améliorer mon DPE grâce au chauffage électrique ?

Lecture en 3 min

Publié le 5 Janvier 2023

La refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE) depuis 2021 permet d’identifier mieux que jamais les logements à rénover, énergivores en chauffage et mal isolés. Pour améliorer le confort des habitants occupant ces passoires thermiques, les radiateurs électriques à inertie dernière génération se présentent comme l’une des solutions économe en énergie. Comment améliorer mon DPE grâce au chauffage électrique ? Zoom sur les dispositions du DPE nouvelle version et les solutions à votre portée.

Nouveau calcul du DPE : que révèle le diagnostic sur le chauffage électrique ?

Depuis 2021, la méthode de calcul du DPE s’appuie désormais sur les caractéristiques physiques du logement (l’isolation, les fenêtres à triple ou double vitrage, le système de chauffage, l’éclairage, la ventilation), et plus seulement sur la base des factures d’énergie. En d’autres termes, le diagnostic nouvelle version apporte une évaluation plus représentative de la performance d’un bien immobilier et de son enveloppe bâtie.

La refonte du DPE est également l’occasion de proposer aux locataires ou acquéreurs d’un logement des scénarios de travaux de rénovation et/ou de remplacement du système chauffage. Le DPE peut notamment recommander le remplacement de vieux convecteurs électriques par des radiateurs électriques à inertie. Car le système de chauffage est l’un des principaux postes pour faire des économies d’énergie dans un logement ancien.

Les travaux réussis, c'est simple, c'est IZI !

J'installe des radiateurs

A noter que le DPE réformé en 2021 devient l’outil clé de la loi climat. Que dit la loi ? Les logements présentant une classe F ou G au DPE sont désormais interdits à la location depuis le 1er janvier 2023 (étiquette énergie de plus de 450 kWhep/m²/an). Pour être plus précis, l’interdiction de louer des passoires thermiques sera progressive :

  • les logements classés G (plus de 421 kWh/m² par an et de 101 kg CO2/m² par an), seront complètement interdits à la location en 2025 ;
  • les logements classés F (331 à 420 kWh/m² par an et 71 à 100 kg CO2/m² par an) dès 2028 ;
  • les logements classés E (251 à 330 kWh/m² par an et 51 à 70 kg CO2/m² par an) dès 2034.

Comment améliorer le DPE dans un logement grâce au chauffage électrique ?

L’installation d’une pompe à chaleur air/eau en remplacement d’une chaudière à fioul et l’installation d’un poêle à bois/granules en remplacement d’une cheminée à foyer ouvert ne sont pas les seuls moyens d’améliorer la classe de votre DPE. Ces équipements ne sont d’ailleurs pas adaptés à tous les types de logements.

Le remplacement des radiateurs électriques peut lui aussi vous aider à réduire considérablement vos dépenses en énergie, lorsqu’ils sont pourvus de fonctions intelligentes (détecteur de présence et de fenêtre ouverte) et connectées (pilotage à distance). Le radiateur électrique est d’ailleurs bien adapté aux petites surfaces (petites maisons ou appartements).

Quelques travaux de rénovation globale doivent toutefois être mis en place : 

  • prévoir des travaux d’isolation pour réduire les ponts thermiques (murs, planchers, bas, toit, combles) ;
  • déposer les convecteurs électriques et autres appareils énergivores ;
  • installer des radiateurs à inertie (aussi appelés des radiateurs à chaleur douce) ;
  • privilégier des modèles de radiateurs intelligents et connectés permettant d’optimiser l’utilisation du chauffage ;
  • bien dimensionner le système de chauffage, par exemple en installant deux radiateurs dans la même pièce plutôt qu’un (un bon dimensionnement permet un bon rendement et d’éviter une surconsommation d’électricité). 
remplacer-radiateur-electrique

Chauffage au gaz vs à l’électricité : quel mode de chauffage pour améliorer son DPE ?

La consommation de chauffage dans un logement varie principalement en fonction de l’isolation thermique du logement, de la surface habitée, et du nombre de personnes occupant le logement.

Comparer le chauffage électrique au chauffage au gaz n’est pas chose simple. D’une part, pour la consommation, 1 kWh d’électricité n’équivaut pas à 1 kWh de gaz naturel (les pouvoirs calorifiques du gaz et de l’électricité étant différents). D’autre part, le prix du gaz et de l’électricité varient dans le temps, selon le contexte énergétique et géopolitique. C’est sans compter l’impact environnemental d’une énergie par rapport à l’autre, variable selon la provenance, la production, etc.

De manière générale, un DPE vous recommandera :

  • d’installer des radiateurs électriques à inertie dans les petits logements, de petites pièces, et des radiateurs électriques d’appoint dans les pièces de passage (entrée, couloir, bureau, toilettes par exemple) ;
  • d’installer une pompe à chaleur ou un chauffage au gaz (chaudière nouvelle génération) dans les grands logements composés de grandes pièces.

Bon à savoir : la pompe à chaleur utilise une énergie renouvelable, contribue à l’amélioration du DPE et réduit vos dépenses en énergie . Néanmoins, la pompe à chaleur reste un investissement coûteux et soumis à conditions. Si vous habitez notamment un appartement ancien ou une maison sans jardin ni terrasse, vous ne pourrez pas installer de pompe à chaleur qui requiert un espace extérieur. 

Les travaux réussis, c'est simple, c'est IZI !

J'installe des radiateurs

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.