Tout savoir sur la peinture antirouille

Partager sur

peinture-antirouille

Comment lutter efficacement contre la rouille ? En choisissant une peinture antirouille qui permet d’éviter ce type de désagrément. Stop à la corrosion avec les bons produits. IZI by EDF vous donne toutes ses astuces pour choisir la bonne peinture antirouille et vous livre les avantages et les inconvénients d’un tel traitement. Suivez le guide !

À quoi servent les peintures antirouille ?

Qu’est-ce que la rouille ? La définition exacte est qu’il s’agit d’un oxyde qui recouvre le fer ou le métal quand celui-ci a pris l’humidité. Il se forme ainsi une corrosion sur le support qui confirme que la partie atteinte par la rouille est, en quelque sorte, attaquée. Cela concerne donc tous les produits qui sont faits de :

  • Fer ;
  • Métal ;
  • Acier.

Comme son nom l’indique, la peinture antirouille agit comme un traitement qui vient prévenir l’apparition de rouille pour les éléments en fer, métal ou acier qui sont en extérieur et sujets à des changements climatiques. Ce peut être le cas, par exemple, pour des portails, des volets, des barrières, des balustrades…

La peinture antirouille a donc un pouvoir de :

  • Protection ;
  • Traitement sur le long terme ;
  • Longévité.

Pour une meilleure efficacité du traitement, il est important de respecter à la lettre les conseils d’application. Un professionnel saura exactement quoi faire pour prévenir l’apparition de rouille sur vos éléments extérieurs.

Quelles sont les peintures antirouille existantes ?

Il faut savoir qu’il existe différents types de peinture qui n’ont pas tous la même utilisation. Les produits existants sont utilisés dans deux cas de figure :

  • À titre préventif : on les utilise pour empêcher la formation et l’apparition de rouille ;
  • À titre curatif : on les utilise pour soigner le métal déjà oxydé, cela traite la rouille et empêche sa réapparition.

Toutes les peintures ne sont pas curatives, il est donc vraiment important de traiter vos métaux extérieurs, et également intérieurs, en amont et en prévention d’une formation de rouille.

Les différentes peintures que l’on peut retrouver à la vente sont les suivantes :

  • La peinture antirouille acier ;
  • La peinture antirouille fer ;
  • La peinture de traitement contre la rouille ;
  • La peinture marine antirouille (uniquement spécialisée pour les bateaux) ;
  • Les laques et les bombes anticorrosion.

La plupart des peintures antirouille sont des peintures alkydes et non acryliques ou glycéro. Cela signifie donc qu’elles font partie de la dernière génération de produits et qu’elles cumulent de nombreux bons points car elles mêlent les avantages des peintures acryliques et des peintures glycéro :

  • Elles sont faites à base d’eau : faciles d’utilisation et sèchent rapidement ;
  • Elles contiennent des liants des peintures à l’huile dans leur composition : leur pouvoir couvrant est donc aussi élevé que celui de la glycéro ;
  • Elles durent dans le temps.

À savoir qu’il existe des peintures classiques qui intègrent une finition antirouille. Nous ne préconisons pas forcément ce type de produit pour l’extérieur car le pouvoir antirouille est moins puissant, en revanche cela peut être une bonne chose pour les éléments métalliques en intérieur. Dans tous les cas, il est essentiel d’acheter une peinture qui convient à votre support et à l’usage dont vous avez besoin.

Les étapes suivies par un artisan pour un traitement antirouille

Si vous avez un projet de travaux pour faire peindre des éléments avec de la peinture antirouille, IZI by EDF vous accompagne. Il vous suffit de prendre contact avec un chargé d’affaires pour obtenir une estimation personnalisée.

Ensuite, vous serez mis en relation avec un artisan qualifié qui viendra chez vous pour réaliser la prestation. Voici les différentes étapes qu’il va suivre pour un travail de qualité rendu dans les temps :

  • Préparation du support : le cas échéant, il éliminera toute trace de peinture ancienne ou de rouille avec une brosse en fer neuve.
  • Dépoussiérage et dégraissage : il nettoiera le support à l’aide d’un chiffon imbibé de white spirit.
  • Vérification des éléments : si des réparations sont nécessaires, elles peuvent être incluses.
  • Application au pinceau d’une primaire d’accroche anticorrosion : c’est la primaire qui va neutraliser toute corrosion ou toute formation de rouille et qui agit comme un protecteur.
  • Application de la peinture métal : une fois que l’antirouille est sec, le peintre passera la peinture métal que vous aurez choisie. Généralement, il faut deux couches pour un meilleur rendu.
  • Séchage.

À noter que pour que votre action antirouille soit efficace dans le temps, il est important de renouveler cette opération tous les deux à quatre ans en fonction du taux d’humidité moyen dans la zone où vous vivez.

Publié le 29 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *