Tout savoir sur les peintures bio

peinture-biologique
Partager

Peut-être l’ignorez-vous, mais même la peinture peut-être écologique et respectueuse de l’environnement. C’est le cas de la peinture bio, qui est aujourd’hui de plus en plus vendue pour rénover votre intérieur, surtout s’il s’agit d’une chambre à coucher. IZI by EDF vous en dit plus sur cette innovation.

Qu’est-ce qu’une peinture bio ?

Contrairement à celle à l’huile, la plus traditionnelle, la peinture biologique ne contient pas, ou très peu, de solvants et de composés issus de la pétrochimie. Elle est au contraire constituée de molécules d’origine minérale ou végétale comme l’argile, la chaux, le soja, les huiles de lin ou de ricin, la craie, la poudre de marbre, etc. Ces composants sont ajoutés à de l’eau et/ou à des huiles essentielles de pin ou d’agrumes pour apporter de la consistance et de l’épaisseur à la peinture bio. La teinte est, elle, obtenue en ajoutant à cette préparation des pigments naturels et minéraux venant de terre, d’ocre, d’oxydes métalliques, d’argile, etc.

Sachez également qu’il convient de différencier les peintures bio qui affichent 100 % d’ingrédients naturels de celles qui contiennent une part de solvants, même infime. Certaines doivent en effet y avoir recours pour en faciliter l’application ou pour réduire le temps de séchage. C’est aussi le cas pour gagner en durabilité.

D’autres peintures, dites « naturelles » ou « écologiques », ne dégagent pas beaucoup de composés organiques volatils (COV) mais peuvent tout de même contenir des molécules chimiques. Elles sont différentes des peintures bio, car leurs composants sont rarement d’origine naturelle.

Les avantages et les inconvénients de la peinture bio ?

Avec leur composition naturelle, les peintures biologiques semblent les plus respectueuses de la santé et de l’environnement. Mais quels sont réellement leurs avantages et leurs inconvénients ?

Les avantages de la peinture bio

Bien qu’elles soient le plus naturelles possible, les peintures bio dégagent néanmoins quelques composés organiques volatils (les COV), qui peuvent être nocifs pour la santé comme pour l’environnement. Il est toutefois à noter que cette émission est considérablement réduite comparativement à une peinture à l’huile et même à l’eau. Elles ont également d’autres avantages :

  • Les peintures bio sont moins polluantes pour l’environnement et moins nocives pour la santé.
  • Leurs pots ne contenant que des restes de peinture bio, et donc des molécules naturelles, peuvent être jetés avec les déchets ménagers.
  • L’application de ces peintures est facile et agréable. Il est simplement parfois nécessaire de porter des gants pour éviter des risques d’irritation ou d’allergie avec la chaux ou certaines huiles naturelles par exemple.
  • Elles ont également un très bon pouvoir couvrant.
  • Elles sont lessivables.
  • Grâce à leurs pigments naturels, les teintes résistent aux UV et sont donc assez durables.
  • Elles dégagent peu d’odeurs, sauf pour celles qui contiennent de l’huile de lin, de pin ou d’agrumes, et qui sont 100 % naturelles.
  • Certaines de ces peintures bio peuvent même permettre de réguler l’humidité ambiante de la pièce (celles qui contiennent de la chaux ou de l’argile par exemple).
  • Enfin, elles couvrent les murs tout en les laissant respirer.

Les inconvénients des peintures bio

Malgré tous les avantages de ce type de peinture, il existe également quelques inconvénients à les choisir :

  • La gamme de teintes est limitée. Il vous sera par exemple impossible d’obtenir des coloris très vifs. Les pigments naturels ne le permettent pas.
  • Elles sont relativement longues à sécher (6 heures entre les couches et jusqu’à 12 heures pour certaines).
  • Et elles sont moins couvrantes que les peintures traditionnelles, comme la glycéro (à l’huile) et l’acrylique (à l’eau).
  • Elles sont également moins faciles à appliquer que les peintures citées précédemment. Il vous faut avoir recours à un professionnel comme un artisan qualifié du réseau IZI by EDF.

Comment choisir sa peinture bio ?

Pour vous aider à choisir la peinture bio qui vous convient, n’hésitez pas à vous fier aux labels. Il en existe deux principaux :

  • L’Écolabel Européen, qui tient compte du cycle de vie complet de la peinture. Cela vous assure de profiter d’une peinture dont la teneur en COV est inférieure à 30 g/l et qui ne contient pas de molécules toxiques et/ou cancérigènes. Avec ce label, vous êtes certain que votre produit ne renferme pas plus de 5 % de molécules dangereuses pour l’environnement.
  • Et le label Ecocert, pour garantir une origine 100 % naturelle des composants de la peinture biologique.

Le recours à une peinture biologique est une excellente idée pour votre rénovation intérieure, surtout s’il s’agit d’une chambre. Ne dégageant pas ou peu de COV (composés organiques volatils), ces peintures peuvent même assainir l’air de la pièce et sont respectueuses de l’environnement comme de la santé.

Prix & Devis peinture d'intérieur

Publié le 16 octobre 2020

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *