Comment choisir des carreaux de ciment : les 8 critères à prendre en compte

Partager sur

carreaux de ciment

Apparu au milieu du 19e siècle en France, le carreau de ciment a connu son heure de gloire au début du 20e siècle. Dans les années 1950, il est délaissé au profit du carrelage. Ces dernières années, il revient sur le devant de la scène. Dans la cuisine, la salle de bain ou la pièce de vie, le carreau de ciment s’invite dans toute la maison. Alors, comment choisir des carreaux de ciment ? Izi by EDF vous dévoile les 8 critères à prendre en compte. 

1 – L’épaisseur

Que vous décidiez de poser les carreaux de ciment au mur ou au sol, l’épaisseur est l’un des premiers critères à prendre en compte. Le carreau de ciment est un matériau plus épais que le carrelage ou le grès cérame. Vous devez considérer cette épaisseur dès les prémices de votre projet afin d’obtenir des jonctions parfaites avec l’environnement de votre pièce. Cela permettra par exemple d’éviter les décalages de sols ou encore d’avoir des problèmes au niveau des passages de portes. Dans le cas contraire, vous pourriez avoir besoin de changer les portes ou de les raboter si elles sont en bois.

Pour information, un carreau de ciment mural compte une épaisseur allant de 7 à 12 mm. Un carreau de ciment pour le sol peut quant à lui avoir une épaisseur allant de 10 à 16 mm. S’il est plus épais au sol qu’au mur, c’est parce qu’il doit être plus résistant aux nombreux passages. Pensez alors à réserver une chape de 2 centimètres au sol et de 16 mm au mur. 

2 – Le support

Une surface stable et plane est indispensable pour poser des carreaux de ciment. Le support doit donc être une chape de ciment, un ancien carrelage ou une structure en bois solide et résistante. Oubliez la pose directement sur le parquet, car ce dernier a tendance à se rétracter et à se dilater. Il sera nécessaire de couler une chape de ciment ou une chape fibrée pour effectuer une pose des carreaux de ciment respectant les normes.

Au mur, la pose de carreaux de ciment peut se faire sur des plaques de plâtre. 

3 – Les joints

Au début du 20e siècle, la tendance était de poser les carreaux de ciment bord à bord sur une fine couche de sable. Cette technique permettait d’obtenir une pose souple. Mais cette époque est révolue. Aujourd’hui, les carreaux de ciment sont fixés avec de la colle. Si vous ne prévoyez pas de joint, ils finiront par se fissurer.

S’ils sont posés sur un sol stable comme un ancien carrelage, un joint de 1 à 2 mm est nécessaire. Posé sur du bois ou sur un sol chauffant, un joint de 3 mm représente la norme. Cela permet de pallier la dilatation. 

Si vous avez décidé de mixer le carreau de ciment avec un parquet, un joint de dilatation de 4 à 5 mm en polyuréthane devra être prévu entre ces deux matériaux. D’ailleurs, découvrez comment associer du carrelage et du parquet dans une même pièce en lisant notre article dédié. 

La taille du joint a également son importance dans le rendu final. C’est pourquoi il est à prendre en compte au même titre que l’ornement. En effet, pour former un motif complet, il est parfois nécessaire d’utiliser plusieurs carreaux de ciment. Un joint épais pourrait venir gâcher la composition.

4 – Les motifs du carreau de ciment

Du modèle sobre aux motifs ornementaux les plus complexes, la gamme des carreaux de ciment est vaste. Le motif du carreau de ciment doit être choisi en fonction de la pièce dans laquelle il sera installé. Vous aurez également le choix entre des modèles à trame serrée ou à trame large, avec des entrelacs, des rosaces, des arabesques, des damiers, etc.

Pour plus de simplicité, optez pour un modèle de carreaux de ciment à motifs sans trame. Des motifs en 3D font leur apparition et sont adaptés aux intérieurs contemporains.

Côté couleurs, là aussi le choix peut s’avérer cornélien. Les teintes classiques comme le gris et blanc restent cependant les plus appréciées, car elles se marient plus facilement avec n’importe quelle décoration d’intérieur. Un carrelage dans une teinte pastel peut très bien trouver sa place dans une chambre ou dans une salle de bain. Les couleurs plus vives sont quant à elles adaptées à une pièce de vie comme une cuisine ou un séjour.

5 – La forme

Les carreaux de ciment se déclinent en plusieurs formes géométriques : rectangulaires, carrées, hexagonales ou octogonales. Avec une telle variété de formes, il est possible de multiplier les combinaisons et les styles décoratifs. Le choix de la forme est surtout une question de goût.

6 – Le poids

Avec ses 35 kilos au mètre carré, le carreau de ciment est un revêtement lourd comme peut l’être la tomette. Le support doit donc être suffisamment résistant, surtout si vous posez vos carreaux à l’étage. Pour alléger le tout, disposez les carreaux uniquement sur une partie de la pièce. Ils peuvent prendre place sous l’îlot de la cuisine ou prendre la forme d’un tapis dans une entrée. Pour un sol plus léger, vous pouvez aussi choisir un carrelage ou un PVC effet carreau de ciment.

7 – La pièce

Au sol ou au mur, le carreau de ciment s’adapte à toutes les pièces. Afin d’en garantir leur longévité, un traitement spécial devra être appliqué tous les dix ans environ.

Ce matériau résiste bien aux passages et à l’humidité, mais si vous souhaitez le poser dans une pièce d’eau, pensez à l’imperméabiliser, car il est poreux. Sans cela, le calcaire et les produits cosmétiques pourraient y laisser des traces. Gardez cela en tête lors de vos travaux de rénovation de salle de bain.   

Dans une grande pièce à vivre, le carreau de ciment s’utilise parfois pour délimiter les espaces. Dans la cuisine, il apporte un côté rétro bistro. Il est aussi adapté pour habiller une cheminée.  

8 – Le budget pour les carreaux de ciment

Le budget à consacrer dépendra du carreau de ciment en lui-même, de ses finitions, de sa teinte, mais aussi de la difficulté de la pose.

Le prix du carreau de ciment est généralement compris entre 15 et 50 € le mètre carré pour des modèles proposés par des grandes marques ou des magasins de bricolage. Certains carreaux haut de gamme atteignent parfois 120 € le mètre carré.

Les carreaux de ciment grand format de 60 cm sur 60 cm sont vendus entre 20 et 30 € le mètre carré. Ceux de petit format sont facturés entre 75 et 140 € le mètre carré.

Prix des carreaux de ciment

Type de carreauPrix minimum au m²Prix maximum au m²Prix moyen au m²
Petit format15 €120 €68 €
Grand format75 €140 €108 €

Pour connaître le prix de la pose, consultez notre Guide des prix pour la pose de carreaux de ciment

Pour vos travaux de pose de revêtement de sol et notamment de carreaux de ciment, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Si vous avez besoin d’aide pour votre projet, les chargés d’affaires Izi By EDF sont à votre disposition, alors contactez-les.

Carrelage

Pose de revêtement de sol

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 14 Décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *