3 étapes pour bien poser un carrelage imitation parquet

Partager sur

poser-lames-carrelage-imitation-parquet

Le carrelage imitation parquet compte parmi les grandes tendances du moment. Très réaliste, il imite le parquet à s’y tromper et apporte ainsi à une pièce le côté chaleureux du bois. Mais attention, qui dit parquet dit longues lames. Les dimensions des carreaux et leur disposition, différentes du carrelage classique, imposent de suivre une certaine méthode de pose pour un effet parquet optimal.

Carrelage

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Carrelage

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Pourquoi poser un carrelage imitation parquet ?

Outre le fait de protéger et habiller votre sol – au même titre qu’un carrelage « classique », le carrelage imitation parquet est une alternative au parquet traditionnel qui présente de nombreux avantages.

Tout d’abord, il s’adapte à toutes les pièces de votre habitation, aussi bien une chambre que le tour d’une piscine extérieure. D’un point de vue pratique, il est très simple à nettoyer et à entretenir. Il est aussi plus résistant aux chocs que le parquet, notamment aux rayures qui demandent un entretien régulier sur du bois. Enfin, d’un point de vue esthétique, son aspect bois apporte à vos pièces chaleur et authenticité.

À noter que le carrelage imitation parquet est compatible avec un plancher chauffant.

lame de carrelage imitation bois

La pose du carrelage imitation parquet n’est assurément ni celle d’un parquet, ni tout à fait la même que celle d’un carrelage traditionnel. La méthode est simple mais demande une préparation rigoureuse :

Étape 1 : préparer le sol de votre pièce

Avant toute chose, vous devez préparer le sol de votre pièce à recevoir le mortier-colle, qui servira à faire adhérer le carrelage au sol. Pour cela, poncez le sol sur toute sa surface avec un grain épais. Une ponceuse électrique est l’outil idéal.

Passez ensuite le balai puis l’aspirateur pour enlever au maximum la poussière présente dans la pièce.

Si votre sol ne présente pas une surface plane, ragréez-le avec du mortier ou un enduit de lissage.

Étape 2 : Faire le calepinage de votre pièce

Une fois le sol de votre pièce prêt à recevoir le mortier, reste à préparer la disposition des carreaux de votre carrelage. Cette étape, appelée « calepinage », est indispensable pour obtenir l’effet parquet recherché. Elle consiste à formaliser sur un plan la disposition de vos carreaux sur le sol, plaque après plaque, et à calculer le nombre de carreaux nécessaires pour recouvrir toute la surface de votre pièce.

Ce plan vous servira également de repère pour savoir dans quel ordre vous devrez poser vos carreaux.

Comment réaliser un calepinage ?

Réaliser un calepinage demande minutie et rigueur.

  • Commencez par mesurer la longueur et la largeur de votre pièce à l’aide d’un mètre ;
  • Reportez le résultat à petite échelle sur un papier à carreaux ou papier millimétré ;
  • Multipliez la longueur par la largeur pour obtenir la surface de la pièce (en m2). Il vous suffit ensuite de la diviser par la surface d’un carreau (dans la même unité de mesure), pour obtenir le nombre de carreaux nécessaire. Prévoyez une marge de +10 % par rapport au résultat obtenu pour vous assurer la bonne quantité de carreaux disponibles.

Choisir le point de départ de la pose

Si la surface de pose est de forme rectangulaire, avec des bords réguliers, vous pouvez débuter la pose depuis un angle de la pièce. Si elle n’est pas régulière, partez plutôt du centre.

Comment repérer le centre d’une pièce ?

Dans le cas où vous devez partir du centre, tracez les médianes de chaque côté de votre pièce. Comment ? En calculant où se trouve le centre de chaque côté (segment) de votre pièce, puis en reliant d’un trait les centres des côtés opposés. C’est ce que l’on appelle les médianes. Le centre de votre pièce se trouvera au croisement de ces médianes.

Si votre pièce a 3 côtés, le centre de chaque côté doit être relié à l’angle opposé. Cela revient à tracer les médianes d’un triangle.

Tracer la première rangée de carreaux

  • Si votre pièce est carrée ou rectangulaire, tracez ensuite deux perpendiculaires au mur de part et d’autre du point de départ de votre pose. Ces lignes vont déterminer la première rangée de carreaux à poser. Vous pouvez dès à présent reproduire le schéma issu du calepinage sur le sol.
  • Si votre pièce est de forme irrégulière (par exemple en L), il est recommandé de faire plusieurs schémas avec des sens de pose différents. Posez-vous par exemple la question de savoir si vous préférez que toutes les lames aillent dans le même sens quel que soit l’endroit où vous vous situez, ou bien marquer une rupture entre les différentes parties de votre pièce. La pose se fera ensuite par rayonnement à partir du point central.

Quelle disposition choisir pour mes carreaux ?

La disposition des carreaux peut très bien copier les différents types de pose des lames de parquet. Par exemple, vous pouvez opter pour une pose « en point de Hongrie », en mosaïque, à bâtons rompus, etc. Selon le type d’effet souhaité, le calepinage demandera plus ou moins d’attention et de rigueur. Voici quelques exemples de poses pour un carrelage imitation parquet :

La pose 2/3 – 1/3 (ou pose aléatoire)

Ce type de pose consiste à placer les carreaux en décalage d’une ligne à l’autre. Le premier carreau de la première ligne doit être posé entier. Lorsque vous commencerez la ligne suivante, procédez à une découpe pour qu’il apparaisse en décalage avec le premier carreau. Le mieux est de laisser environ 30cm maximum de décalage.

La pose chevrons

Ce type de pose copie le parquet à « bâtons rompus ». Il s’agit de déposer les extrémités de deux plaques de carrelage l’une contre l’autre pour former un V, puis de poursuivre à l’identique jusqu’à former une pyramide de V collés les uns contre les autres.

Étape 3 : poser votre carrelage imitation parquet

Vérifier la disposition avec une pose « à blanc »

Réaliser la pose du carrelage effet parquet ressemble à jouer à un grand puzzle, sauf qu’il s’agit ici d’une pose définitive. Aussi, pour obtenir une pose parfaite, il convient d’abord de disposer les plaques sans les coller.

Si la pose fonctionne, c’est le moment de vous lancer dans le collage.

Les outils pour poser un carrelage imitation parquet

  • Une truelle
  • Du mortier-colle
  • Un seau pour le mortier-colle
  • Une spatule crantée
  • De la pâte à joint
  • Des croisillons
  • Une carrelette et/ou une disqueuse
  • Un mètre

Appliquer le mortier

La pose du carrelage imitation parquet peut se faire en pose scellée ou en pose collée. La pose la plus simple reste la pose collée, qui convient à tout type de sol, même sur un carrelage existant. Elle est réalisée avec du mortier-colle.

Pour préparer le mortier-colle, mélangez la poudre à de l’eau dans un grand seau avant de le laisser reposer. Puis mélangez à nouveau pour que ce soit bien homogène.

Utilisez une truelle pour appliquer le mortier-colle sur la surface à carreler, puis tracez-y les sillons avec une spatule crantée. Posez ensuite vos carreaux sans attendre que le mortier ne sèche.

Compte-tenu de la longueur des plaques de carrelage imitation parquet, vous pouvez procéder à un double-encollage. Cette opération consiste à appliquer du mortier-colle à la fois sur la surface de pose au sol, et sur votre carreau. Cela garantit une bonne prise.

Placer les croisillons

N’oubliez pas de placer des croisillons à l’extrémité de chaque nouveau carreau posé et entre toutes les plaques. Des croisillons spéciaux existent pour le carrelage imitation parquet. Préférez ceux-ci à des croisillons traditionnels.

Quel sens de pose pour agrandir votre pièce ?

La pose parallèle des lames est une solution idéale pour optimiser l’espace de votre pièce. Vous pouvez les poser :

  • Soit parallèlement aux murs les plus étroits, pour « repousser » visuellement les murs et élargir votre pièce
  • Soit parallèlement aux murs les plus larges, pour allonger visuellement votre pièce

NB : dans un couloir, en revanche, préférez un sens de pose parallèle aux murs les plus larges, dans le sens de vos déplacements.

Quid d’une pose en diagonale ?

Les poses en diagonales sont relativement complexes car elles demandent une grande préparation en amont et de nombreuses découpes. Si vous optez pour cette option, il est recommandé de faire appel à un artisan spécialisé pour obtenir un résultat optimal.

La découpe des carreaux

Selon le type de pose choisi (point de Hongrie, bâtons rompus, etc., il vous faudra nécessairement réaliser des découpes dans vos carreaux. Munissez-vous d’une carrelette, voire d’une disqueuse ainsi que d’une cale à poncer pour obtenir de jolies finitions.

Avec ou sans joint ?

Les joints peuvent s’avérer disgracieux sur un carrelage imitation parquet et briser l’illusion d’un vrai bois. Cependant, c’est une étape essentielle pour la pose de tout carrelage.

Vous pouvez toutefois jouer sur la couleur de vos joints pour la rendre la plus discrète possible, et opter pour des joints très fins en suivant la méthode de pose classique.

Carrelage

Pose de carrelage

Publié le 2 Décembre 2020

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.