Comment poser parfaitement un carrelage au sol ?

Partager sur

Pose carrelage

Le carrelage est un revêtement de sol facile à entretenir offrant une grande variété de styles et de couleurs. Très populaire en intérieur comme en extérieur, le carrelage participe à la décoration de votre maison. Les différents types de pose, de matière, de couleurs, de formes et de dimensions offrent d’innombrables combinaisons d’aménagement pour votre intérieur. Découvrez comment poser votre carrelage au sol.

Les différentes techniques de pose d’un carrelage

Carrelage en grès, carrelage en terre cuite, carrelage en pierre naturelle, quel que soit le type de carreaux à installer, vous pouvez choisir entre différentes techniques de pose, parmi lesquelles :

  • la pose traditionnelle (ou pose scellée) ;
  • et la pose collée.

La pose scellée

La pose scellée est la pose traditionnellement utilisée pour un carrelage. Les carreaux sont alors collés sur une chape humide. Cette technique ne convient pas pour les sols chauffants où les risques de dilatation deviennent importants.

Une pose scellée camoufle aisément les différences de niveau. Elle est parfaitement compatible pour un revêtement sur sol usé ou déformé.

La pose scellée est également adéquate pour les carreaux de carrelage grand format. Un mortier ou une chape désolidarisée du sol doivent être prévus. Le support doit ensuite être poudré pour permettre le scellement des carreaux.

La pose collée

Cette technique de pose est compatible avec tous les formats de carreaux. Elle offre une solution durable et résistante, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Les carreleurs l’apprécient également pour sa rapidité d’installation et son excellente désolidarisation.

Avec la pose collée, il est possible d’installer les nouveaux carreaux :

  • sur une chape sèche et propre ;
  • ou sur un ancien carrelage uniforme et bien nettoyé.

En cas de défaut au niveau du sol, un ragréage peut être nécessaire au préalable. Un mortier-colle est ensuite étalé sur le support pour assurer la fixation du carrelage.

Pour les carreaux les plus lourds et les plus grands, un double encollage sera nécessaire. Le double encollage consiste à déposer une fine couche sur le dos du carreau en plus de la colle étalée sur le support pour assurer la parfaite adhérence du carrelage.

Une fois la colle posée, le carreau est stabilisé grâce à des tapotements à l’aide d’un maillet en caoutchouc.

Pose carrelage

Les différents types de pose d’un carrelage

Vous pourrez ensuite choisir parmi les différents types de pose suivants. Le type de pose a une influence directe sur le rendu final du carrelage. La plus traditionnelle d’entre elle est la pose droite. C’est aussi la plus simple à faire soi-même.

Pourtant il existe d’autres types de pose qui permettent de donner du caractère à votre intérieur. Pose en chevron, pose en pipe, pose décalée ou pose à bâtons rompus sont tout autant de solutions à envisager pour poser un carrelage au sol élégant et décoratif.

La pose droite

Dans le cas de la pose droite, les carreaux de carrelage sont positionnés de manière rectiligne et forme un quadrillage parallèle au mur.

La pose à bâtons rompus

Ce type de pose ressemble à la pose d’un parquet. Le carrelage se compose de carreaux rectangulaires positionnés en équerre.

La pose décalée

La pose décalée consiste à poser la première ligne de carreaux de la même manière que dans le cas de la pose droite. La deuxième ligne est ensuite décalée de la moitié d’un carreau et l’alternance est respectée pour les lignes suivantes.

Le croisement des carreaux peut faire penser à la pose de briques.

La pose en diagonale

Les axes perpendiculaires sont utilisés pour placer le premier carreau. Les suivants sont positionnés de sorte à tourner depuis le centre de la pièce. Le quadrillage formé par les joints est à un angle  de 45° par rapport au mur.

La pose en diagonale gomme les défauts de construction.

La pose en chevron

La pose en chevron se caractérise par ses carreaux rectangulaires, biseautés sur les largeurs afin de former un chevron une fois posé.

La pose en pipe 

La pose en pipe se fait avec des carreaux de deux formats différents. Un petit carreau est entouré pas 4 carreaux plus grands pour décorer le sol et ainsi de suite.

Le multiformat

Le multiformat se reconnaît par ses carreaux aux formats différents.

L’opus insertum

L’opus insertum consiste à composer un motif en posant des carreaux abîmés.

Nos conseils pour bien commencer

Pour vous aider à réussir la pose de votre carrelage au sol, les carreleurs du réseau d’IZI by EDF vous conseillent de commencer par un carreau de base puis d’avancer vers les murs à l’aide de rangées perpendiculaires.

Conseil n°1 : préparez votre colle avant de commencer

Pour fixer les carreaux au sol, penser à préparer en amont du chantier un mortier-colle ou une colle prête à l’emploi. Afin d’avoir un alignement parfait de votre carrelage, veillez à carreler le sol quart après quart.

Conseil n°2 : réalisez les joints

Les joints sont à faire en dernier. Lorsque la pièce a entièrement été carrelée et que la colle a eu le temps de sécher. Cette étape demande une grande vigilance puisque la qualité des joints entre les carreaux :

  • permettra l’étanchéité du sol ;
  • garantira l’esthétisme de votre revêtement de sol.

Pour avoir un rendu élégant et propre, lissez les joints et utilisez un chiffon pour frotter les carreaux.

Conseil n°3 : l’imperméabilisation du carrelage

Selon le type de carrelage choisi pour la pose, son imperméabilisation pourra également être nécessaire.

Conseil n°4 : n’oubliez pas les finitions pour le carrelage d’une salle de bains

Enfin, si vous installez ce carrelage au sol dans une salle de bains, pensez à apposer du mastic silicone entre les éléments sanitaires et les carreaux.

Les outils et le matériel nécessaire à la pose d’un carrelage

Les matériaux nécessaires pour la pose d’un carrelage :

  • des carreaux de carrelage en quantité suffisante pour recouvrir l’ensemble du sol de votre pièce à carreler ;
  • du mortier-colle ;
  • du mortier de joint ;
  • des croisillons (pour maintenir le bon espace entre les carreaux) ;
  • des plinthes pour les finitions.

Les outils nécessaires :

  • une machine pour couper le carrelage ;
  • une truelle ;
  • une spatule dentée ;
  • un peigne à colle ;
  • un malaxeur hélicoïdal ;
  • une perceuse ;
  • un maillet en caoutchouc ;
  • une règle et une équerre de maçon ;
  • un crayon gras ;
  • un niveau à bulle ;
  • une règle et équerre de maçon ;
  • des cordeaux ;
  • une raclette en caoutchouc à joint ;
  • un kit de nettoyage pour carrelage.
Pose carrelage

Toutes les étapes de pose d’un carrelage en pose droite

Le carrelage en pose droite est la technique la plus simple à réaliser pour les particuliers. Quel que soit le type de carrelage que vous choisissez, de nombreuses techniques se déclinent ensuite du principe de la pose droite.

Voici en 6 étapes comment réaliser la pose de votre carrelage au sol en pose droite :

  • Étape 1 : Préparer le support ;
  • Étape 2 : Effectuer un calepinage pour repérer l’emplacement du premier carreau ;
  • Étape 3 : Poser la première ligne de carreaux ;
  • Étape 4 : Découper le carrelage ;
  • Étape 5 : Réaliser les joints entre les carreaux ;
  • Étape 6 : Poser les plinthes de finition.

Selon le matériau choisi, les carreaux ont parfois de légères différences de teinte qui sont faciles à atténuer en mélangeant le contenu des paquets.

Étape 1 : Préparer le support

Avant de se lancer dans la pose du carrelage, il est important de commencer par préparer le support. En effet, pour une bonne adhérence de la colle et des carreaux, le support doit être propre, lisse, mais aussi parfaitement sec, sain et plan.

La règle de maçon vous servira lors de cette étape. Cet outil vous aidera à vérifier l’absence de creux ou de bosses de plus de 5 mm. Si vous en détectez, la réalisation d’un ragréage sera indispensable.

Étape 2 : Effectuer un calepinage pour repérer l’emplacement du premier carreau

Le calepinage consiste en un traçage au sol permettant de déterminer où poser le premier carreau afin que les carreaux découpés soient positionnés en périphérie de la pièce.

Trouvez l’emplacement au centre du mur et tracer une ligne droite perpendiculaire jusqu’au mur opposé. Lorsque les carreaux de carrelage sont de petites tailles, il est possible d’en aligner les bords le long du trait. Lorsque les carreaux sont de grandes tailles, il peut être intéressant de les centrer par rapport à la porte pour des raisons esthétiques.

Pour cela, il suffit de réaliser le tracé depuis le centre de la porte. Utilisez ensuite la règle de maçon afin que toute la rangée de carreaux soit bien alignée. Posez-là sur le côté d’un carreau afin de vérifier l’équerrage avec l’équerre de maçon. Si besoin, modifiez la position du carreau.

Chaque carreau doit être séparé par des croisillons. Avec l’équerre et la règle de maçon, vérifiez la position de cette première ligne avant de la coller. Vous trouverez ensuite l’emplacement du premier carreau à poser en traçant une ligne droite perpendiculaire à votre ligne de carreau.

Le premier carreau est à coller au niveau de l’intersection des deux lignes. Avant de passer au collage de vos carreaux, vérifiez encore une fois l’équerrage puisque l’alignement des prochains carreaux se fera par rapport au premier.

Étape 3 : Poser la première ligne de carreaux

Une fois la phase de calepinage terminée, vous allez pouvoir coller la première ligne de carreaux.

Avec le malaxeur à perceuse

La colle à carrelage se prépare dans un sceau. Les recommandations de préparation sont généralement mentionnées par le fabricant sur l’emballage. Un malaxeur à perceuse permet de mélanger la colle jusqu’à obtenir un rendu lisse et homogène.

Avec la truelle

Étalez ensuite la colle au sol à l’aide d’une truelle. Les carreleurs du réseau d’IZI by EDF vous conseillent de maintenir la position de votre règle de maçon afin de continuer à vérifier l’alignement.

Lorsque vous appliquez la colle sur le sol, débordez au niveau de la position du carreau suivant pour assurer la continuité de la colle.

Avec le peigne à colle

Le peigne à colle permet ensuite d’étaler la colle. Utilisez-le avec un angle de 60°. Un carreau mesurant moins de 20 cm de côté peut directement être positionné sur la colle, dans le respect des axes précédemment tracés.

Pour un carreau plus grand, il sera nécessaire d’encoller le dos du carrelage.

Avec le maillet en caoutchouc

Pour bien ancrer le carreau dans la colle, utilisez le maillet en caoutchouc pour tapoter légèrement sur le carrelage. Le niveau à bulle vous permet de vérifier que le carreau est plan. S’il ne l’est pas, utilisez le maillet en caoutchouc pour rectifier la position du carreau.

Une fois le premier carreau collé, passez au suivant en gardant l’espace nécessaire pour poser les croisillons. En positionnant une batte de carreleur sur les deux carreaux, vous pourrez les positionner sur le même plan.

Positionnez ensuite les croisillons aux angles des carreaux. Cette méthode vous permettra de poser tous les carreaux, un à un. Pensez à vérifier la planéité des carreaux de manière régulière pour éviter les mauvaises surprises à la fin de la pose.

Il est aussi important de nettoyer les traces de colle sur les carreaux avec une éponge humide avant qu’elles ne sèchent.

Étape 4 : Découper le carrelage

Pour les lignes longeant le mur, il n’est pas rare que la découpe des carreaux soit nécessaire pour finir la pièce. Placer les carreaux découpés le long du mur permet d’obtenir un rendu décoratif élégant et discret.

Avant de découper vos carreaux, pensez à déduire la largeur du croisillon. Les carreleurs du réseau d’IZI by EDF vous conseillent également de mesurer la largeur à découper à deux endroits pour faire une découpe parfaitement droite.

Tracez toujours les traits de coupe avant de découper vos carreaux afin d’avoir un carrelage bien dimensionné. Utilisez un coupe-carreau pour la découpe.

La technique de pose est identique à celle des carreaux pleins pour les carreaux coupés.

Une fois l’ensemble de vos carreaux collés, ne marchez pas dessus pendant 24 heures : le temps nécessaire au séchage.

Étape 5 : Réaliser les joints entre les carreaux

La colle sèche en 24 heures. Une fois ce délai écoulé, retirez les croisillons. Les recommandations du fabricant présentes sur l’emballage vous aideront ensuite à préparer l’enduit à joints. Étalez-le sur le sol à l’aide d’une taloche.

En passant de manière oblique pour enlever le surplus, vous ne creuserez pas les joints. Attendez une dizaine de minutes avant de lisser les joints. Une taloche éponge mouillée vous permettra de réaliser cette étape.

Respectez le temps de séchage de l’enduit à joint précisé sur l’emballage avant de nettoyer les carreaux. Enlevez ainsi le voile d’enduit avec un chiffon sec.

Étape 6 : Poser les plinthes de finition

Une fois l’ensemble des carreaux de carrelage collés sur votre sol, il est temps de passer aux finitions. Les plinthes sont à positionner en bas des murs, à l’endroit où se croise le mur et le sol. Commencez par encoller les plinthes. Positionnez-les ensuite contre le mur. Sous et entre les plinthes, insérez des croisillons.

La colle sèche en 24 heures. Les joints devront ensuite être réalisés.

Pose carrelage

Poser un carrelage au sol : quand choisir de passer par un professionnel ?

L’installation d’un revêtement de sol comme du carrelage est une opération demandant attention et précision. Fort de son expérience, le carreleur est habitué à bien doser les besoins en colle selon le type de carrelage et de supports. Du calepinage à la réalisation des joints entre les carreaux, le professionnel est en mesure de vous proposer le type de pose le plus adapté à vos pièces à vivre.

Il dispose également de tous les outils et machines à carreler dont il a besoin sans que vous n’ayez besoin d’investir dans différents équipements.

Choisir un professionnel pour les pièces atypiques

Si pour une pièce classique, vous pourrez peut-être poser votre carrelage vous-même, dans une pièce à la configuration atypique, passer par un professionnel vous permettra d’obtenir un rendu à la hauteur de vos attentes.

Choisir un professionnel pour les salles de bains

De plus, dans une salle de bains, le carreleur connaît les contraintes supportées par ce revêtement. Dans cette pièce particulièrement humide, les risques de condensation sont élevés. L’étanchéité des joints doit être parfaite pour éviter les problèmes d’infiltration notamment.

Choisir un professionnel pour une terrasse en carrelage

Le carrelage est un revêtement de sol qui se pose également en extérieur. Exposé en permanence aux intempéries, le carrelage est une solution durable dès lors que les bons traitements sont appliqués.

Pour réussir parfaitement la pose de votre carrelage au sol en extérieur, faites confiance au réseau de professionnels d’IZI by EDF.

Pose de carrelage au sol

Publié le 17 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *