Travertin et pierre de bourgogne : différences/ressemblances

Partager sur

pile-carreaux-travertin

Faire la différence entre la pierre de Bourgogne et le travertin n’est pas un exercice facile. Ces deux types de roche, utilisés notamment sous forme de carrelage, sont souvent confondus par leur aspect et leurs propriétés similaires. Cependant, il ne s’agit pas de la même pierre ! Retour sur ces deux revêtements de charme.

La pierre de Bourgogne en bref

Tout comme le travertin, la pierre de Bourgogne est une roche naturelle calcaire constituée par sédimentation. Reconnue pour sa durabilité, elle est utilisée en France depuis plusieurs siècles pour la construction de châteaux, d’édifices religieux, de remparts etc. Elle est considérée aujourd’hui comme un matériau noble bénéficiant d’une indication géographique protégée « pierre de Bourgogne ». La pierre de Comblanchien, bien connue, est une pierre de Bourgogne.

Abbaye de Fontenay, Marmagne (France)

Comme son nom l’indique, elle est issue de carrières situées en région Bourgogne et sa fabrication constitue une part du patrimoine historique et culturel de la région.

Le travertin en bref

Le travertin est une roche naturelle calcaire de sédimentation en eau douce. Solide et durable comme la pierre de Bourgogne, il provient à l’origine de carrières italiennes. Il était notamment utilisé pendant la période romaine pour la construction d’édifice civils et religieux. Aujourd’hui, son extraction se fait principalement en Turquie.

Travertin italien

Adapté tant aux intérieurs modernes que rustiques, il est prisé pour son authenticité et pour le charme qu’il confère aux habitations.

Différences et points communs

L’aspect de la pierre

La pierre de Bourgogne est de couleur généralement claire : sa teinte tourne autour du blanc ou beige éclatant, avec une surface homogène. Elle peut toutefois revêtir des teintes plus sombres. Par rapport au travertin, elle se rapproche un peu plus du marbre. Elle convient ainsi très bien à des revêtements minimalistes.

Les teintes du travertin se situent plutôt autour du beige et de l’ivoire (crème, blanc cassé, noisette…). Les carreaux peuvent avoir des teintes ou des motifs très différents l’un de l’autre selon la zone d’extraction de la pierre.

Globalement, la pierre de Bourgogne et le travertin se ressemblent à s’y méprendre. À ceci près que le travertin rappelle davantage les constructions antiques italiennes que la pierre de Bourgogne. Celle-ci est associée aux solides bâtisses moyenâgeuses !

La taille des carreaux

Que ce soit du travertin ou de la pierre de Bourgogne, les formats de carreaux commercialisés sont standards : 20x40cm, 40x40cm, 40x80cm, etc.

Ceux-ci conviennent autant à des dallages, pavages, margelles, mais aussi à de délicates mosaïques pour une salle de bain, une crédence, une frise… : 2,5×2,5cm, 5x5cm, 10x10cm, etc.

À noter que la mosaïque en pierre de Bourgogne est moins commercialisée que le travertin, qui se prête plus à ce petit format.

La pose des carreaux

Denses et solides, la pierre de Bourgogne et le travertin sont des matériaux convenant aussi bien pour l’intérieur que pour l’extérieur. En extérieur, ils sont parfaits pour construire une terrasse, un tour de piscine ou une allée de jardin. En intérieur, vous pouvez les utiliser comme revêtement de sol dans votre séjour, votre cuisine ou votre salle de bain.

Ils se prêtent tous les deux à une pose sur le sol comme sur le mur.

L’association avec d’autres matériaux

Les carreaux des deux types de pierre s’associent très bien avec d’autres matériaux comme le bois, le fer forgé ou le verre.

Leur aspect plus ou moins rustique se prête à des associations « par contraste » avec des matériaux modernes, pour des espaces contemporains. Mais aussi à des associations par ressemblance avec d’autres matériaux rustiques. On peut par exemple composer un revêtement à partir de travertin mêlé à d’autres pierres naturelles (marbre, granit, grès…).

La compatibilité avec un sol chauffant

La pierre de Bourgogne et le travertin sont tous les deux compatibles avec un sol chauffant. Ces pierres denses et poreuses régulent naturellement la température et jouent le rôle d’isolant : elles conservent la chaleur lorsque la pièce est froide, et la fraicheur en cas de fortes chaleurs.

Durabilité du carrelage

Résistance à l’humidité

Il est important de protéger votre carrelage en travertin ou en pierre de Bourgogne au moyen d’un produit hydrofuge car ces pierres sont poreuses. Appliquez cette protection après la pose et renouvelez ce traitement régulièrement. Pour les pièces intérieures, faites-le tous les 10 ans. Pour les revêtements en extérieur, tous les 5 ans.

NB : le travertin présente plus d’aspérités que la pierre de Bourgogne, notamment si vous prenez un travertin de « qualité commerciale ». Lors de la pose, vous pouvez boucher les petites cavités avec un mortier-joint hydrofuge. Une fois votre carrelage posé, n’hésitez pas à faire un test de ruissellement pour vérifier que la pierre est bien protégée contre les infiltrations d’eau.

Résistance au gel

L’un des atouts du travertin est sa résistance à toutes les conditions météorologiques, qu’il s’agisse de fortes chaleurs ou de gel. Une qualité recherchée si vous souhaitez le poser en extérieur, dans des régions où les hivers sont froids. La pierre de Bourgogne, plus fragile, nécessite au contraire une protection contre le gel.

Enfin, notons que la pierre de Bourgogne et le travertin, par leur surface rugueuse, sont naturellement antidérapants. À condition qu’elles ne soient pas inondées d’eau comme autour d’une piscine !

Entretien du carrelage

L’entretien quotidien

En tant que pierres naturelles calcaires, donc poreuses, le travertin et la pierre de Bourgogne nécessitent un entretien particulier.

Simples d’entretien toutes les deux, elles peuvent être lessivées régulièrement avec de l’eau tiède. En revanche, attention à ne pas utiliser de produits abrasifs. Lorsque vous passez la serpillère, utilisez du savon de Marseille ou du savon noir non agressifs. L’eau de javel, le Cif, l’eau bouillante, etc. sont à proscrire.

D’autre part, leur caractère poreux nécessite un traitement particulier pour éviter que les taches ne s’incrustent profondément (graisse, liquide, ou terre en extérieur). Renseignez-vous auprès du fabricant sur le produit le mieux adapté.

Protection contre la pollution et usure

Sachez que le travertin et la pierre de Bourgogne sont sensibles à la pollution et ont tendance à noircir. D’autre part, les couleurs les plus foncées de la pierre de Bourgogne (gris/ardoise) peuvent s’affadir avec l’eau. Pensez donc bien à les protéger avec les produits adéquats en demandant conseil au fabricant.

Prix

La Turquie, dont provient le travertin, pratique une standardisation des formats et des finitions. Cela, en plus d’un coût de la main d’œuvre faible, permet de tirer les prix vers le bas.

Au contraire, la pierre de Bourgogne est protégée par une indication géographique et par un savoir-faire traditionnel qui en font un matériau noble.

Par conséquent, le prix au mètre carré de la pierre de Bourgogne est plus élevé en moyenne que celui du travertin turc.

  • Pierre de Bourgogne : entre 50 € et 100 € le m2
  • Travertin : entre 20 € à 80 € le m2.

IZI vous accompagne dans vos projets

Pose de carrelage au sol

Découvrir notre offre

Publié le 5 janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *