Comment réparer ma chaudière ?

Partager sur

reparation-chaudiere

Sans une chaudière qui fonctionne au maximum de ses performances, difficile de profiter d’un intérieur confortable. Pour éviter qu’une panne ne vienne gâcher votre quotidien, IZI by EDF vous explique comment réparer sa chaudière et les bons gestes à adopter en fonction des situations.

Réparer ma chaudière : une opération déconseillée

Les chaudières sont au cœur d’un système de tuyauterie complexe. Pour réchauffer l’eau, de nombreux modèles font appel à un combustible comme le fioul, le bois, le gaz ou le charbon. Les chaudières électriques dissimulent, quant à elles, un circuit complexe dans lequel chaque composant compte. Alors, quand survient une panne et que l’on se demande comment réparer sa chaudière, la meilleure solution est, la plupart du temps, de faire appel à un professionnel.

En effet, outre la complexité de certaines réparations, il en va également de votre sécurité. Au moment de réparer, eau chaude sous pression et énergie fossile ou électricité sont autant de dangers potentiels. Pour la suite, des réparations effectuées dans les règles de l’art par un chauffagiste sont une caution pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (chaudières à gaz, fioul, bois, charbon) et profiter d’une installation performante.

La chaudière se coupe : les vérifications à faire

Si votre chaudière se coupe, faites quelques vérifications avant de contacter votre chauffagiste :

  • Vérifiez l’alimentation : eau, gaz, électricité, assurez-vous qu’aucune vanne n’a été fermée par inadvertance et que votre logement n’est pas victime d’une coupure générale de courant.
  • Contrôlez le thermostat : il arrive qu’une chaudière s’arrête lorsque celui-ci est défectueux. Changez les piles si nécessaire et, pour les installations sans fil, vérifiez que la connexion fonctionne toujours.
  • Allumez vos radiateurs : il arrive que les chaudières se coupent quand trop peu de radiateurs sont allumés. En effet, cela diminue et parfois arrête le flux d’eau et donc la chaudière.

Bon à savoir : l’entretien, une obligation légale

Puisqu’il est difficile de réparer sa chaudière, mieux vaut parfaitement l’entretenir ! Afin d’éviter les pannes, mais aussi de limiter les émanations de monoxyde de carbone et les intoxications qui peuvent en découler, il est obligatoire de faire contrôler sa chaudière à gaz, fioul, bois, charbon ou multicombustible tous les ans.

Que faire quand les radiateurs sont froids ?

Vous avez allumé votre chaudière, mais vos radiateurs restent désespérément froids ? Tout d’abord, pour une distribution de la chaleur optimale année après année, mais aussi éviter les problèmes de pression dans votre installation, pensez à bien purger vos radiateurs à l’automne. Si vous ne l’avez pas fait, commencez par là. Si, par la suite, vous ne notez aucune amélioration, c’est peut-être parce que le débit d’eau de la chaudière n’est pas adapté à votre système de chauffage. C’est un problème très souvent rencontré par les personnes s’installant dans un nouveau logement.

Ici, il est tout à fait possible de réparer sa chaudière même s’il ne s’agit, en réalité, que d’une subtilité de réglages. Contrôlez le niveau du débit d’eau affiché sur la chaudière et reportez-vous au livret de votre appareil pour savoir si les chiffres sont dans la norme. Si c’est le cas, augmentez le débit d’eau arrivant dans vos radiateurs en débutant par le plus proche de votre chaudière (le réglage doit être peu ouvert) et en finissant par celui en fin du schéma d’installation qui sera le plus ouvert. Si rien ne change, contactez un professionnel.

Quels gestes en cas de fuite ?

Les fuites sont une des causes de panne de chaudière les plus communes. L’intervention d’un chauffagiste est alors obligatoire. Cependant, s’il n’est pas possible de réparer sa chaudière dans ce cas de figure, vous pouvez adopter les bons réflexes :

  • Pour une fuite d’eau : en fonction des quantités de liquide qui s’écoule, il peut être nécessaire de couper l’alimentation afin d’éviter un dégât des eaux. Qu’il s’agisse d’un tuyau défectueux ou d’une défaillance du joint d’étanchéité (un peu d’eau s’écoule sous la chaudière), demandez l’intervention d’un spécialiste le plus rapidement possible.
  • Pour une fuite de gaz : si vous remarquez une légère odeur de gaz au niveau de votre chaudière, coupez immédiatement l’arrivée de celui-ci. N’utilisez pas l’électricité. Aérez votre logement avant de sortir prévenir vos voisins si vous vivez dans un immeuble ou dans le cas de maisons mitoyennes. Une fois tout le monde à l’extérieur, contactez un chauffagiste en lui expliquant l’urgence de la situation.

Réparer ma chaudière qui a un problème de pression

La pression est un élément clé dans le fonctionnement d’une chaudière. Un niveau trop faible ou trop élevé entraîne en principe le passage en mode sécurité de la chaudière. Il faut alors intervenir.

Pression trop basse (en dessous de 1)

Pour éviter que votre chaudière ne s’arrête, vous pouvez rajouter de l’eau dans votre système. Pour cela, coupez le chauffage. Actionnez le robinet idoine sous la chaudière jusqu’à ce que le manomètre remonte sans pour autant dépasser 1,5. Attention, si l’opération est aisée, rien ne vous assure que votre chaudière est réparée. Si vous remarquez une nouvelle baisse de pression quelque temps après, contactez un chauffagiste. Il se peut en effet que votre chaudière soit sale ou entartrée, ce qui l’empêcherait de fonctionner correctement. Il pourrait également s’agir d’une fuite sur votre réseau de chauffage.

Pression trop haute (au-dessus de 1,5)

Cela peut entraîner des fuites au début de votre circuit de chauffage ou une trop grande présence d’eau dans votre réseau. Pour réparer sa chaudière quand elle affiche une pression trop élevée, il faut faire appel à un professionnel. Il peut s’agir d’un vase d’expansion défaillant (c’est lui qui doit assurer une pression constante dans la chaudière) ou d’un problème au niveau de la soupape de sécurité, le dernier rempart pour contrôler la pression.

Chaudière en panne : quels signes surveiller ?

Outre un chauffage ou une distribution d’eau chaude sanitaire qui ne comblent pas toutes vos exigences en termes de température et de pression, il y a quelques signaux à surveiller pour détecter au plus vite les pannes :

  • Un voyant lumineux inhabituel sur votre chaudière (reportez-vous alors au livret d’entretien pour savoir à quoi il correspond) ;
  • Une odeur désagréable (pour que vous puissiez détecter les fuites au plus vite, le gaz utilisé pour les chaudières est additionné d’un produit qui lui confère une odeur semblable à l’œuf pourri) ;
  • Un bruit anormal (sifflement, bourdonnement ou bruit dans les radiateurs) ;
  • Une émanation de fumée (problème d’évacuation).

Réparer sa chaudière soi-même est rarement possible. Cependant, en procédant régulièrement à l’entretien de votre appareil, vous participerez activement à sa préservation et son bon fonctionnement. Ensuite, après avoir fait quelques vérifications en cas de panne, vous pourrez compter sur un chauffagiste professionnel du réseau IZI by EDF pour intervenir.

Chaudière

Contrat d'entretien chaudière à gaz

Publié le 25 Novembre 2020

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.