Le fonctionnement d’une chaudière électrique

Partager sur

Les pannes de chaudière les plus fréquentes

Que vous soyez dans des travaux de construction ou de rénovation, le choix de votre système de chauffage est primordial. Installer tel ou tel type de chaudières chez vous jouera grandement sur votre budget quotidien. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur le fonctionnement d’une chaudière électrique.

Le fonctionnement d’une chaudière électrique classique

Une chaudière électrique classique est un équipement vous permettant de produire du chauffage dans votre logement, voire même de l’eau chaude sanitaire si vous la coupler à un ballon. En fonction de vos besoins, de votre budget et du lieu où vous allez l’installer, vous devez savoir qu’il existe de très nombreux modèles, des murales (adaptées davantage pour les petites surfaces) mais aussi des au sol (pour les grandes superficies).

Pour produire de la chaleur dans votre logement, plusieurs étapes se succèdent au niveau du fonctionnement de la chaudière électrique classique :

  • La chaudière électrique est mise en route via un branchement au réseau électrique ;
  • La résistance électrique immergée va chauffer l’eau qui monte ;
  • Cette eau chauffée va être échangée avec de l’eau froide, qui descend via une valve à pression dans le circuit ;
  • L’eau chaude est envoyée ensuite dans le circuit de chauffage central aux radiateurs et/ou plancher chauffant ;
  • Ces émetteurs de chaleur la restituent ensuite dans les différentes pièces de votre logement ;
  • L’eau refroidie est réutilisée dans la chaudière pour être ensuite réchauffée sans sortir du circuit.

Mis à part la production de chauffage, une chaudière électrique classique peut également vous proposer 3 manières différentes d’obtenir de l’eau chaude sanitaire chez vous :

  • De manière instantanée : le circuit va chauffer de l’eau directement acheminée à vos mitigeurs ;
  • Par micro-accumulation : un ballon d’eau chaude est installé au sein de la chaudière électrique ;
  • Par accumulation : un type de chauffe-eau est associé à la chaudière électrique classique.

De quoi se compose une chaudière électrique classique ?

Plusieurs éléments permettent un fonctionnement de la chaudière électrique classique optimale en circuit fermé, tout en assurant son rendement et sa sécurité, parmi lesquels :

  • La résistance électrique, permettant de chauffer l’eau ;
  • Le corps de chauffe, dans lequel le circuit est installé ;
  • Le circulateur, pour faire circuler l’eau dans le circuit de chauffage ;
  • L’échangeur de plaque, si vous l’utilisez également pour produire de l’eau chaude sanitaire ;
  • Un kit hydraulique, pour acheminer l’eau dans la chaudière ;
  • Un raccordement électrique ;
  • Un thermostat, déjà installé ou à rajouter afin de paramétrer et de réguler la production de chauffage et d’eau chaude.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une chaudière électrique classique ?

Une chaudière électrique classique permet notamment de profiter d’un équipement au rendement très intéressant, ce qui est bien meilleur que celui d’une chaudière au gaz, au fioul ou au bois. Elle est d’ailleurs facilement installable dans un bon nombre de configurations au vu de la multitude de modèles sur le marché.

Par ailleurs, la chaudière ne va pas vous obliger à installer dans le même temps un circuit d’évacuation des fumées ou un raccordement spécifique au gaz par exemple. Ce fonctionnement vous permet également d’éviter tous risques d’intoxication au monoxyde de carbone et au dioxyde de carbone, tout ayant aucune odeur ni bruit.

Cependant, la chaudière électrique classique n’est pas l’équipement le plus performant en termes de consommation d’électricité. Les chaudières électriques basse température ou à induction vous donneront meilleure satisfaction de ce côté-là. D’autant plus que la résistance immergée dans l’eau suppose une attention particulière à l’entretien de la chaudière, car elle est beaucoup plus exposée au tartre ce qui pourrait réduire ses performances et altérer son fonctionnement dans le temps.

Le fonctionnement d’une chaudière électrique basse température

Du fait de son fonctionnement similaire, la chaudière électrique basse température se rapproche de la chaudière électrique classique. En effet, le système fonctionne de la même façon mis à part que la température de chauffe est limitée, c’est-à-dire aux alentours de 50°C voire 55°C. Cette technique permettrait de réaliser près de 15% d’économies d’énergie par rapport à une chaudière électrique classique.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière électrique basse température

Le grand avantage d’une chaudière électrique basse température est que vous allez pouvoir faire des économies d’électricité. En effet, vu que la température est plus basse, l’équipement n’a pas besoin d’autant d’énergie qu’une chaudière électrique classique, pour un résultat identique. Vous allez également réduire la formation de tartre dans votre chaudière, ce qui va vous permettre de vous assurer un fonctionnement optimal et un prolongement de sa durée de vie.

Néanmoins, la chaudière électrique basse température n’est plus aujourd’hui le type de chaudière le moins énergivore du marché. Même si son rendement, entre 90% et 95%, et son prix reste plus avantageux que les chaudières à combustion (bois, gaz, fioul), sa rentabilité reste bien en retrait. D’autant plus que pour optimiser son fonctionnement, il est conseillé de l’associer à des radiateurs basse température également.

Le fonctionnement d’une chaudière électrique ionique

La chaudière électrique ionique a un fonctionnement bien différent des chaudières électriques classiques et basse température. En effet, ici, l’eau n’est pas chauffée par une résistance électrique mais par friction des ions, c’est-à-dire que des électrons de molécules sont en mouvement ce qui libère de l’énergie. Cette dernière est ensuite transmise sous forme de chaleur à un liquide caloporteur. L’échangeur va ensuite transporter ce liquide dans le circuit de chauffage.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière électrique ionique

Le fonctionnement de la chaudière électrique ionique permet de s’affranchir d’une résistance électrique plongée dans l’eau. Ainsi, vous allez éviter toutes les problématiques liées à l’entartrage de celle-ci et donc à son entretien et sa durée de vie. De plus, ce type de chaudière électrique vous donne la possibilité d’obtenir du chauffage de manière plus rapide et plus constante pour un maximum de confort dans votre logement, mais aussi des économies d’énergie.

Cependant, vous devez avoir conscience que la chaudière électrique ionique est logiquement beaucoup plus chère à l’achat que les chaudières électriques classiques ou basse température. Votre budget devra donc être bien plus élevé, même si elle est éligible aux aides gouvernementales.

Le fonctionnement d’une chaudière électrique à induction

Le fonctionnement d’une chaudière électrique à induction est semblable aux plaques à induction que vous pouvez retrouver dans une cuisine. Dans ce cas, un électroaimant va produire de la chaleur au contact d’un métal. Cette chaleur va être ensuite transmise à un liquide caloporteur, afin qu’il soit ensuite acheminé dans le circuit de chauffage et alimente les émetteurs de chaleur, c’est-à-dire les radiateurs et/ou plancher chauffant.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière électrique à induction

La chaudière électrique à induction permet notamment de profiter d’une rapidité et d’une qualité de chauffe indéniable. Cependant, ce type de chaudière n’est pas du tout adapté à un logement individuel, c’est la raison pour laquelle il est fortement déconseillé d’en installer une chez vous. En effet, sa consommation énergétique est très importante ce qui ne vous permettra pas de faire des économies d’électricité, ni de réduire l’impact écologique, lors de son fonctionnement.

Comment choisir sa chaudière électrique ?

Il existe de très nombreux modèles de chaudières électriques sur le marché, ce qui peut vous compliquer la tâche lors de votre choix. Cependant, vous devez tout d’abord faire le point sur vos besoins en termes de chauffage et d’eau chaude sanitaire, les caractéristiques de votre logement mais aussi votre budget. Lorsque vous allez choisir une chaudière électrique, vous devrez notamment vous penser sur :

  • Le modèle de chaudière électrique : classique, basse température, à induction, à ionisation, murale, au sol, à choisir selon la taille de votre logement et le nombre de personnes vivant sous votre toit ;
  • La puissance de la chaudière électrique : en fonction de vos habitudes de consommation, si vous chauffez tout le temps ou vous souhaitez réguler le chauffage pendant vos absences par exemple ;
  • La configuration de votre logement : sa superficie, son isolation, le lieu où la chaudière va être installée ;
  • L’usage de la chaudière : seulement pour le chauffage ou également pour produire de l’eau chaude sanitaire ;
  • Le système de production d’eau chaude sanitaire : production instantanée, à micro-accumulation ou à accumulation ;
  • Le rendement de la chaudière électrique (ou le rapport entre l’énergie qu’il fournit et l’énergie consommée) : pour connaître la performance de la chaudière, il est exprimé en pourcentage sachant que les plus performants ont des rendements supérieurs à 100% ;
  • Le prix de la chaudière électrique : logiquement plus les prix sont élevés plus les performances énergétiques sont intéressantes, vous pourrez donc faire des économies au moyen et long terme, mais c’est à vous de choisir en fonction de votre budget ;
  • Les aides gouvernementales : si vous optez pour une chaudière électrique peu énergivore, vous pourrez obtenir des aides de l’Etat (parfois cumulables) pour vous aider à financer votre équipement sous certaines conditions.

Bien souvent, la chaudière électrique est conseillée seulement si vous avez un système d’émetteurs de chaleurs performants, c’est-à-dire qu’en fonction de si vous êtes équipés de convecteurs, planchers chauffants, panneaux radiants ou radiateurs à inertie ou à accumulation, ses performances sont différentes. D’autre part, son installation est peu onéreuse mais la chaudière électrique est coûteuse à l’usage, c’est la raison pour laquelle elle est privilégiée dans les logements de petites superficies et très bien isolés.

L’étiquette énergie des chaudières électriques

L’étiquette énergie est désormais obligatoire pour tous les systèmes de chauffage d’une puissance inférieure à 70 kilowatts. L’étiquette énergie des chaudières électriques vous permet de connaître l’efficacité énergétique de l’appareil. Elle varie donc de A++ à G et vous pouvez la retrouver sur les devis des professionnels et vous les fournir lors de la livraison ou de la pose.

Si vous êtes également équipé d’un ballon d’eau chaude ou d’un système de régulation par exemple, une seconde étiquette énergie combinée va également vous être présentée. Tous les équipements de votre installation y seront alors représentés afin de vous donner la classe énergétique de votre système de chauffage mais aussi de votre système de production d’eau chaude sanitaire.

Comment installer une chaudière électrique ?

L’installation d’une chaudière électrique est bien souvent plus simple qu’une chaudière à combustion comme une chaudière gaz ou fioul. Il peut donc être tentant de la réaliser soi-même. Cependant, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel choisi par IZI by EDF afin qu’elle s’effectue dans les meilleures conditions en termes de sécurité et de bon fonctionnement sur le long terme.

Dans tous les cas, vous devez savoir que pour installer une chaudière électrique, 2 raccordements sont nécessaires. Le premier est un raccordement hydraulique, c’est-à-dire brancher l’entrée et la sortie d’eau sur votre chaudière pour éviter les fuites et les pertes calorifiques. Une soupape de sécurité est également installée afin de réaliser une vidange rapidement. Il est également nécessaire de réaliser un raccordement électrique, sur un circuit doté de son propre disjoncteur.

Comment entretenir sa chaudière électrique ?

Contrairement aux chaudières gaz, fioul ou à bois, l’entretien d’une chaudière électrique n’est pas obligatoire selon la législation. Cependant, vous devez jeter un coup d’œil à l’état de votre résistance électrique (si votre appareil en possède une) de temps en temps afin d’observer son entartrage et son état, et confirmer que votre chaudière fonctionne de manière optimale. En effet, vous risqueriez de consommer beaucoup plus d’énergie si elle est détériorée ou pleine de tartre.

Si c’est le cas, pas de panique, il vous suffit de contacter IZI by EDF qui se chargera de vous mettre en relation avec un professionnel qualité afin de réaliser une vidange complète et le changement de la résistance.

Quels sont les prix des chaudières électriques ?

Les prix des chaudières électriques varient fortement selon différents critères comme leur type, leur capacité ou encore leur installation. Cependant, vous devez savoir que pour une chaudière électrique classique, il faut compter entre 500€ et 4000€ en moyenne tandis que pour une chaudière électrique basse température, entre 2500€ et 7000€.

Le budget est d’ailleurs nettement plus élevé si vous optez pour une chaudière électrique ionique ou pour une chaudière électrique à induction. Il faudra compter en moyenne entre 8500€ et 15000€ pour ces deux types de chaudière. Si vous souhaitez produire également de l’eau chaude sanitaire, n’oubliez pas également d’investir dans un chauffe-eau (ou cumulus) selon vos besoins.

Combien coûte la pose d’une chaudière électrique ?

Aux tarifs à l’achat, vous devez également chiffrer le montant de la pose de votre chaudière électrique. De la même façon, les prix varient selon le type de chaudière électrique, sa capacité mais aussi les conditions de pose définies par la configuration du lieu où est installée la chaudière. Vous devez compter en moyenne entre 200€ et 1000€ pour une chaudière électrique classique et entre 1000€ et 5000€ pour une chaudière électrique ionique ou à induction. À ces tarifs s’ajoutent également les frais de pose d’un ballon d’eau chaude si besoin.

Comment optimiser le fonctionnement de votre chaudière électrique ?

Afin d’assurer un excellent rendement de votre chaudière électrique classique ou basse température, vous devez vous assurer que la résistance électrique est en excellent état et n’est pas abîmée ou entartrée. En effet, si son fonctionnement est altéré, vous risquez qu’elle se casse ou tout simplement qu’elle consomme beaucoup plus d’électricité. Dans le bénéfice du doute, si vous voyez un souci sur votre chaudière, n’hésitez pas à faire appel à IZI by EDF qui vous mettra en relation avec un professionnel qualifié.

D’autre part, vous pouvez également améliorer la performance énergétique de votre chaudière électrique en l’associant à des émetteurs de chauffage moins énergivores comme des radiateurs basse consommation (dernière génération) ou un plancher chauffant. Ainsi, en fonctionnant avec une chaleur plus douce, ces équipements consommeront moins d’énergie et vous permettront de faire des économies sur votre facture d’électricité. D’autant plus que ces convecteurs disposent bien souvent de fonctions de régulations et de programmation, utiles pour consommer moins d’électricité tout en profitant d’un plus grand confort.

De même pour la production d’eau chaude sanitaire, vous pouvez coupler votre chaudière électrique à un chauffe-eau thermodynamique ou solaire. Le chauffe-eau thermodynamique vous permettra de couvrir tous les besoins en eau chaude de votre logement. Le chauffe-eau solaire peut couvrir entre 50 et 70% de vos besoins annuels, le reste étant complété par votre chaudière électrique par exemple. Ces équipements sont bien moins énergivores que les cumulus classiques et vous permettront également de faire des économies d’énergie.

Combien consomme une chaudière électrique ?

La consommation d’une chaudière électrique varie fortement d’un foyer à l’autre, il est donc difficile de donner un ordre d’idées précis. Par exemple, pour une maison de 100m² où vivent 5 personnes, la consommation électrique moyenne pour se chauffer est comprise entre 13900 kilowattheures (kWh) et 20300 kWh. Cependant, plusieurs critères peuvent ici pris en compte sur son fonctionnement :

  • Les caractères propres de votre logement, c’est-à-dire sa superficie, le nombre de personnes composant le foyer, la qualité de l’isolation ou encore le système de chauffage central ;
  • Vos habitudes de consommation : chauffez-vous toute la journée de la même façon ? Chauffez-vous toutes les pièces à la même température ? Privilégiez-vous les bains ? les douches ? ;
  • L’utilisation de la chaudière électrique : seulement pour le chauffage ? ou également pour produire de l’eau chaude ? ;
  • Les caractéristiques propres de la chaudière électriques : sa capacité, son rendement, son système de chauffe…

Comment faire des économies d’énergie sur le fonctionnement d’une chaudière électrique ?

Au cas où votre chaudière électrique n’est pas équipée d’un thermostat programmable, il peut être intéressant d’en ajouter un sur votre appareil. En effet, il peut vous aider à planifier des plages horaires où vous pourrez mettre en place des variations de températures en fonction de vos périodes de présence et d’absence dans votre logement. Cette technique peut être très intéressante pour baisser légèrement la température la journée, les week-ends ou pendant vos vacances, lorsque vous n’êtes pas présent de manière prolongée. Vous pourrez ainsi faire des économies d’énergie en ne surchauffant pas les pièces de votre habitation. Pour rappel, la température doit être comprise entre 19°C et 21°C la journée et 17°C la nuit dans les pièces de vie.

N’oubliez pas également que si vous êtes équipé d’un chauffe-eau ou d’un ballon d’eau chaude, il est également possible de le programmer. Ainsi, il peut être intéressant de régler la température de chauffe entre 55°C et 60°C pour faire des économies significatives sur vos factures d’énergie, sans pour autant altérer la quantité et la qualité de l’eau chauffée chez vous.

Enfin, vous pouvez également opter pour une énergie renouvelable en complément de votre chaudière électrique, notamment une pompe à chaleur air/eau. Dans ce sens, une partie de la production de chauffage sera assurée par une énergie locale, moins polluante et peu émettrice de gaz à effet de serre. La pompe à chaleur assure le chauffage au-dessus d’une température extérieure, la chaudière électrique prend ensuite le relai lorsqu’il fait plus froid et pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Devis chaudières

Publié le 28 Novembre 2020

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.