Le fonctionnement d’une chaudière au fioul

Partager sur

chaudiere fioul

Aujourd’hui, beaucoup de logements collectifs et individuels sont équipés de chaudière au fioul, une solution adéquate pour les grandes superficies dans les régions les plus froides. IZI by EDF vous révèle tous les secrets sur le fonctionnement de ce type de chaudière.

Le fonctionnement d’une chaudière au fioul classique

La chaudière au fioul classique est un équipement permettant de produire du chauffage et/ou de l’eau chaude sanitaire dans un logement. Elle fonctionne selon le principe d’un système à combustion, c’est-à-dire qu’une matière est brûlée (en l’occurrence ici le fioul domestique) afin de produire de la chaleur, à l’image du fonctionnement d’une chaudière gaz. Il existe donc une multitude de chaudières fioul sur le marché pour répondre aux besoins de votre habitation mais vous devez savoir qu’il est nécessaire d’avoir une cuve de grande capacité pour stocker le fioul.

Le fonctionnement d’une chaudière au fioul classique réside dans l’enchaînement de plusieurs étapes successives afin d’assurer la production de chaleur et/ou d’eau chaude sanitaire :

  • Une cuve doit être installée à votre domicile, soit en intérieur, soit en extérieur tout en respectant des normes de sécurité obligatoires ;
  • La chaudière doit être branchée sur le réseau électrique de votre logement ;
  • Une installation spécifique achemine le fioul de la cuve à votre chaudière ;
  • Le fioul est alors brûlé dans la chaudière, ce qui produit de la chaleur ;
  • Cette chaleur va ensuite chauffée de l’eau pour ensuite être délivrée à vos émetteurs de chaleur comme des radiateurs ou des planchers chauffants ;
  • Les émetteurs de chaleur restituent ensuite la chaleur dans les pièces de votre logement.

Si vous produisez également de l’eau chaude sanitaire via votre chaudière fioul, vous devez savoir qu’il existe 3 modes de production différents :

  • Instantanée : l’eau chaude est produite directement à la demande par la chaudière ;
  • Micro-accumulation : un ballon d’eau chaude est installé dans la chaudière fioul ;
  • Accumulation : un ballon d’eau chaude est associé à votre chaudière au fioul.

Quelle est la composition d’une chaudière fioul classique ?

Pour que ce processus fonctionne de manière efficace, vous devez savoir que plusieurs éléments composent une chaudière au fioul classique, notamment :

  • Un brûleur : l’élément central de la chaudière permet le mélange du fioul avec l’air comburant (ou l’oxygène) et assure donc une bonne combustion pour produire la chaleur ;
  • Le gicleur : accolé au brûleur, il permet que le fuel brûle de la meilleure façon possible ;
  • Le corps de chauffe : où toute la combustion se déroule, il est d’ailleurs isolé à l’intérieur pour sécuriser la combustion ;
  • Le filtre fioul : pour retirer les impuretés provenant de la cuve à fioul
  • Le manomètre de pression d’eau : un outil indispensable pour vérifier la pression de l’eau (entre 1 et 1,5 bar recommandé) exercée sur la tuyauterie ;
  • Le circulateur de chauffage : il permet d’assurer l’acheminement de l’eau chaude de la chaudière fioul aux émetteurs de chaleur ;
  • Une cheminée ou une ventouse : pour évacuer les fumées produites lors de la combustion.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière fioul classique

Les chaudières fioul classiques étaient sont davantage adaptées aux logements individuels ou collectifs de grande superficie, notamment dans les régions les plus froides. En effet, ces équipements permettent de profiter d’un confort de chauffe intéressant. D’autant plus que vous pouvez aussi bien produire du chauffage que de l’eau chaude sanitaire chez vous.

Néanmoins, vous devez savoir que le prix du fioul dépend des prix du pétrole, ce qui peut faire fortement varier son coût à la hausse et augmenter fortement votre facture pour vous chauffer. Cette matière est d’ailleurs polluante et toxique avec une empreinte carbone élevée, sans oublier la gêne olfactive lors de sa combustion.

Par ailleurs, même si vous pouvez l’enterrée, la cuve est un équipement encombrant qu’il soit installé à l’intérieur ou à l’extérieur de chez vous. Les pouvoirs publics tentent d’ailleurs aujourd’hui de décourager les foyers à installer des chaudières au fioul chez eux, puisqu’elles polluent et que leur rendement ne sont pas très élevés par rapport à d’autres modèles de chaudières.

Le fonctionnement d’une chaudière fioul basse température

Les chaudières fioul basse température ont sensiblement le même fonctionnement que les chaudières au fioul classiques. La grande différence intervient quant à la température de chauffe de l’eau qui est beaucoup plus basse, aux alentours de 50°C contre 90°C pour les modèles classiques. Elles consomment donc moins d’énergie avec un rendement beaucoup plus intéressant.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière fioul basse température

L’avantage de la chaudière au fioul basse température est donc qu’elle consomme beaucoup moins de fioul pour produire du chauffage ou de l’eau chaude sanitaire chez vous. En effet, la température étant moins élevée, la chaudière brûle donc moins de fioul qu’une chaudière classique. Cependant, pour que son fonctionnement soit optimal, il est nécessaire de coupler cette chaudière fioul basse température à des émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants…) également basse température. Néanmoins, d’autres chaudières fioul disposent d’un meilleur rendement, notamment les chaudières à condensation.

Le fonctionnement d’une chaudière fioul à condensation

Les chaudières au fioul à condensation (ou chaudières fioul très basse consommation) sont les équipements les plus modernes et sont aujourd’hui privilégiés sur le marché. Au niveau du fonctionnement d’une chaudière fioul à condensation, vous devez comprendre que la combustion du fuel dégage des vapeurs de gaz, qui sont en temps normal évacuées par la cheminée. Dans ce cas, la chaudière va les récupérer afin de réchauffer l’eau de retour après son passage dans vos différents émetteurs de chaleur de votre habitation. Au contact de cette eau, les vapeurs vont alors se transformer en liquide (appelé condensats) après condensation, pour ensuite être évacuées dans les eaux usées.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière fioul à condensation

Une chaudière au fioul à condensation va vous permettre de faire des économies substantielles sur votre consommation en fioul par rapport à une chaudière classique. Il s’agit donc de la chaudière fioul la moins énergivore et la plus performante avec un rendement d’au moins 100%. Dans ce sens, cet équipement peut vous proposer un rapport qualité/prix intéressant à moyen ou long terme, même si son investissement est plus important que pour les autres types de chaudières au fioul.

De plus, la chaudière au fioul à condensation peut vous permettre de faire un geste pour l’environnement puisque les fumées issues de la combustion du fuel ne sont pas rejetées dans l’atmosphère. Elles sont ici recyclées dans le fonctionnement de la chaudière, ce qui permet donc de moins polluer et réduire votre empreinte carbone. Enfin, elles sont éligibles aux aides de l’Etat et des collectivités territoriales ce qui peut vous aider lors de l’achat.

Le fonctionnement d’une chaudière fioul à ventouse

Une chaudière fioul à ventouse ne se distingue pas forcément par son fonctionnement mais plutôt par son installation. En effet, son fonctionnement repose surtout sur la récupération et l’utilisation de l’air extérieur par l’appareil, c’est-à-dire que le conduit de la chaudière au fioul est placé sur la façade du logement (sortie horizontale) ou sur le toit (sortie verticale).

Vous pouvez donc adapter ce système à une chaudière fioul basse consommation ou à condensation, où il sera utilisé comme dispositif de prélèvement d’air et d’évacuation des fumées de combustion du fioul. Il reste donc différent des autres chaudières avec leur évacuation en cheminée où l’air est issu de la même pièce puis rejeté à l’extérieur via conduit menant au toit.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière fioul à ventouse

La chaudière fioul à ventouse va vous permettre de vous affranchir de l’installation d’un conduit de cheminée pour évacuer les fumées de combustion du fioul, si votre logement n’en est pas équipé. Vous allez par la même occasion, éviter les fameux rendez-vous annuels de ramonage par un professionnel, d’autant plus que sa sécurité est supérieure aux autres types de chaudières fioul. Par ailleurs, même si cet équipement s’avère être un peu plus bruyant que les autres, il vous propose un bien meilleur rendement que les chaudières fioul à évacuation en cheminée.

Le fonctionnement d’une chaudière fioul micro-cogénération

La chaudière au fioul micro-cogénération (ou cogénération) fonctionne de la même façon que les autres chaudières fioul en produisant du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Cependant, un moteur mécanique y est incorporé afin qu’une partie de l’énergie produite lors de la combustion soit récupérée puis transformée en électricité via un alternateur.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière fioul micro-cogénération

Les chaudières fioul cogénération proposent un avantage non-négligeable : elles produisent de l’électricité que vous allez directement pouvoir consommée par la suite, ou injectable dans le réseau électrique. Cet appareil propose donc un excellent rendement vu que tout son fonctionnement est maximisé. Même si ce type de chaudière est beaucoup plus cher à l’achat, vous devez savoir que plus vous produirez du chauffage et de l’eau chaude sanitaire si vos besoins sont élevés, plus vous obtiendrez de l’électricité, qui pourra couvrir une grande partie de votre consommation.

Comment bien choisir sa chaudière fioul ?

Si vous hésitez ou si vous n’avez aucune idée du meilleur choix de chaudière fioul possible pour vous, vous devez comprendre qu’il faut prendre plusieurs critères en compte, parmi lesquels :

  • Le modèle de la chaudière fioul : chaudière basse consommation, à condensation, cogénération, à ventouse en fonction de votre logement et de votre foyer ;
  • La puissance de la chaudière au fioul : vous devez l’adapter à la taille et à l’isolation de votre habitation et à vos habitudes de consommation en chauffage et eau chaude sanitaire ;
  • La production d’eau chaude sanitaire : si vous souhaitez également produire de l’eau chaude sanitaire, vous devez choisir entre les productions instantanées, à micro-accumulation ou à accumulation ;
  • Les caractéristiques de votre logement : sa superficie, l’isolation, son lieu d’installation ;
  • L’usage de la chaudière : en fonction de vos habitudes en chauffage ? en eau chaude sanitaire ?
  • Le rendement : c’est-à-dire la performance énergétique de l’appareil (en pourcentages), les plus efficaces étant aux alentours de 100% ;
  • Le prix : selon votre budget et les performances souhaitées ;
  • Les aides de l’Etat et des collectivités territoriales : si vous choisissez un modèle performant.

Comment installer une chaudière fioul ?

Avant de s’attarder à l’installation de la chaudière, vous devez vous pencher sur la question du stockage du fioul. En effet, vous devez disposer d’un endroit spécifique pour la cuve de stockage, soit dans une pièce spécifique de votre habitation, soit à l’extérieur, visible ou enterrée par exemple.

Ensuite, il est vivement recommandé d’installer une chaudière au fioul par un professionnel qualifié afin que cette installation se fasse dans les règles de l’art, notamment sur les questions de sécurité. En effet, l’installation de la cuve de fioul ou le raccordement à la chaudière demandent des capacités dont un expert qualité peut assurer de manière automatique.

Comment entretenir une chaudière fioul ?

Depuis 2009, la loi française impose à toutes les personnes équipées de réaliser au moins une fois par an un entretien de leur chaudière au fioul par un professionnel certifié. Pour cela, vous pouvez faire appel à un professionnel agréé recommandé par IZI by EDF ou en souscrivant un contrat d’entretien accompagné d’autres services comme le dépannage ou les réparations.

Une fois l’entretien réalisé, le professionnel certifié vous donnera une attestation d’entretien afin de lister les émissions de monoxyde de carbone, les opérations effectuées, les défauts corrigés mais aussi la performance énergique (le rendement) estimée de votre chaudière au fioul.

Combien coûte une chaudière au fioul ?

Les prix des chaudières fioul varient selon vos besoins, les modèles et les rendements de celles-ci. Cependant, si vous voulez un ordre d’idées, vous devez savoir que vous pouvez trouver :

  • Des chaudières fioul classiques entre 700€ et 5000€ ;
  • Des chaudières fioul basse température entre 3000€ et 6000€ ;
  • Des chaudières fioul à condensation entre 4000€ et 7000€ ;
  • Des chaudières fioul à ventouse entre 3000€ et 4500€ ;
  • Des chaudières fioul cogénération entre 10000€ et 20000€.

A ces prix-là, vous devez également rajouter le prix de la cuve de stockage avoisinant les 1000€, sans compter la recharge en fioul chaque année, voire 2 fois par an.

Combien coûte la pose d’une chaudière fioul ?

Dans votre budget, vous devez également prendre en compte l’installation de votre chaudière fioul par un professionnel conseillé par IZI by EDF. Cette pose vous coûtera en moyenne entre 1000€ et 2000€, même si ces fourchettes sont variables en fonction de l’étendue des travaux à mener et de la configuration du chantier à votre domicile.

Quelles sont les aides de l’Etat ?

Vous devez savoir qu’il existe des aides de l’Etat ou des collectivités territoriales pour l’achat d’une chaudière fioul à condensation, avec une installation réalisée par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement) notamment :

  • La prime énergie dans le cadre des CEE (certificats d’économies d’énergie) : pour l’installation d’une chaudière au fioul à condensation équipée d’un régulateur dont le rendement est supérieur ou égal à 90% avec une puissance inférieure ou également à 70 kW (kilowatts) ; la zone géographique, le type de chauffage précédemment utilisé et les revenus du foyer sont également pris en compte ;
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : jusqu’au 31 décembre 2020, ce crédit d’impôt de 30% est possible pour les particuliers dans leur habitation principale achevée depuis au moins 2 ans, sans conditions de ressources ;
  • Le prêt à taux zéro : pour une maison construite avant le 1er janvier 1990, ce crédit est octroyé par une banque selon le degré de performance de la chaudière fioul et la réalisation de plusieurs travaux simultanément ;
  • La TVA réduite à 5,5% : pour tous les travaux éligibles au CITE ;
  • La subvention « Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : sous conditions de ressources dont les plafonds sont fixés selon le lieu de résidence et la composition du foyer.

Cependant, vous avez la possibilité d’obtenir une aide pour la dépose d’une cuve à fioul, notamment MaPrimeRénov’.

Comment optimiser le fonctionnement de votre chaudière fioul ?

Le meilleur moyen d’optimiser son fonctionnement est de respecter l’obligation légale de réaliser un entretien annuel de votre chaudière au fioul. Il est également conseillé de privilégier l’installation d’une chaudière fioul à condensation ou d’une chaudière fioul micro-cogénération afin de profiter d’un rendement élevé.

D’autre part il est possible d’optimiser son fonctionnement de sa chaudière au fioul en l’associant à des radiateurs ou des planchers chauffants basse consommation. En effet, ces derniers fonctionnent à chaleur douce, avec une température de l’eau comprise entre 45°C et 55°C, ce qui boostera le rendement de votre chaudière et de tout votre système de chauffage au fioul.

Combien consomme une chaudière fioul ?

Il est compliqué de donner une consommation exacte pour une chaudière au fioul. Cette donnée varie fortement d’un foyer à l’autre en fonction de plusieurs critères, comme par exemple :

  • Les spécificités de votre logement : la superficie, la qualité de l’isolation, le système de chauffage central et de production d’eau chaude sanitaire, la composition du foyer… ;
  • Les usages de consommation : régulation ou non de la température des pièces, régulation ou non du chauffage en cas d’absence, les douches privilégiées aux bains… ;
  • L’utilisation faite de la chaudière au fioul : utilisation seulement pour le chauffage ? ou également pour produire de l’eau chaude sanitaire ? ;
  • Les caractéristiques propres de la chaudière au fioul : sa puissance, son rendement, ses performances énergétiques… ;
  • La qualité de son fonctionnement et de l’entretien annuel.

Comment faire des économies d’énergie sur le fonctionnement d’une chaudière fioul ?

Un thermostat programmable peut être une excellente solution pour faire des économies d’énergie. Si votre chaudière fioul n’en est pas équipée, vous pouvez en ajouter un. Cet équipement vous permettra alors de programmer des variations de températures dans le temps en fonction de vos périodes d’absence ou de présence dans votre habitation. C’est un moyen simple et efficace de faire des économies sur le court terme en ne maximisant pas la production de chauffage dans votre logement alors que vous êtes absent.

De même, si vous produisez également de l’eau chaude sanitaire grâce à votre chaudière au fioul, des ajustements sont nécessaires pour faire des économies d’énergie. Vous pouvez notamment baisser légèrement la température de chauffe de l’eau, entre 55°C et 60°C pour faire des économies significatives sur votre facture. Vous allez alors profiter d’une eau chaude d’une qualité identique dans un laps de temps réduit.

Enfin, il est aujourd’hui possible de trouver des équipements hybrides, vous permettant de réduire votre consommation en énergie. Par exemple, il est possible de trouver des chaudières mixtes fioul/gaz, où un pilotage intelligent détermine quelle source d’énergie utiliser à un moment donné. Bien souvent, ce type de modèle propose des rendements assez élevés et vous permet de maximiser vos possibilités de faire des économies au quotidien.

Devis chaudières

Publié le 29 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *