Comment faire l’entretien de sa chaudière à gaz ?

Partager sur

entretien-chaudiere-technicien

Votre logement est équipé d’une chaudière à gaz ? Conformément à la loi, vous devez obligatoirement la faire entretenir tous les ans, pour des questions de sécurité et de longévité. Mais comment procéder, à qui faire appel et à quel prix ? Toutes les réponses pour un entretien de votre chaudière dans les règles.

Chaudière gaz : un entretien annuel obligatoire

Les chaudières à gaz, tout comme les chaudières à fioul, à bois ou à charbon, doivent obligatoirement être vérifiées tous les ans. C’est la loi qui le spécifie, précisément le décret n°2009-649 du 9 juin 2009. Celui-ci stipule que les chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts doivent être entretenues tous les ans, et ce par un professionnel.

Toutefois, la loi ne prévoit pas de sanction ou d’amende en cas de non-respect de cette obligation. Mais il est vivement recommandé de s’y plier : en cas d’accident avec votre chaudière, s’il est avéré que celle-ci n’a pas été entretenue dans les règles, vous serez tenu pour responsable. Votre assurance pourrait ne pas prendre en charge les dégâts ou réparations, sans aucune indemnisation à la clé.

Pourquoi faut-il entretenir sa chaudière ?

Faire entretenir sa chaudière tous les ans est important pour plusieurs raisons. Outre le fait qu’il s’agit d’une obligation légale et d’une condition sine qua non pour être remboursé en cas de sinistre, l’entretien de la chaudière est également nécessaire pour des questions de sécurité, de longévité et d’économies.

  • Pour la sécurité : le risque principal avec une chaudière gaz est qu’elle rejette trop de monoxyde de carbone (CO). Or, à trop haute dose, cette substance invisible et inodore est dangereuse pour la santé, voire mortelle. Avec un entretien annuel, on limite considérablement le risque de s’exposer au monoxyde de carbone, puisque le professionnel en charge de la visite contrôle systématiquement ce point ;
  • Pour la longévité : c’est logique, plus un appareil est entretenu régulièrement, plus il dure dans le temps. Une chaudière représente un certain investissement financier. En l’entretenant correctement, elle durera longtemps, une dizaine d’années au moins, et sera rentabilisée dans le temps ;
  • Pour les économies : une chaudière bien entretenue consomme moins d’énergie. Lorsqu’elle est trop encrassée, la chaudière doit a contrario consommer plus d’énergie pour fonctionner. On a donc tout intérêt à bien entretenir sa chaudière, puisque les répercussions s’en ressentent sur la facture.

Le saviez-vous ? Une chaudière bien entretenue peut voir son espérance de vie multipliée par 2 et a 5 fois moins de chances de subir des pannes. Un bon entretien permet également de consommer entre 8 et 12% de combustible en moins*.

Qui réalise l’entretien de la chaudière ?

L’entretien d’une chaudière à gaz doit obligatoirement être réalisé par un professionnel. Une chaudière est un appareil complexe, qui demande une réelle expertise. Les professionnels agréés pour ce type d’opération sont les artisans chauffagistes. Il suffit de prendre rendez-vous avec un technicien pour qu’il vienne procéder aux vérifications nécessaires chez vous. Deux solutions s’offrent à vous :

  • Soit faire appel à un professionnel de votre choix, trouvé via un annuaire, par recommandation ou par le bouche à oreille ;
  • Soit faire appel à l’entreprise qui vous a vendu votre chaudière ou à une autre entreprise spécialisée, avec laquelle vous pourrez souscrire un contrat à l’année. Dans ce cas, l’entreprise vous enverra un professionnel avec lequel elle a l’habitude de travailler.

Comment se déroule l’entretien d’une chaudière à gaz ?

L’entretien d’une chaudière à gaz par un professionnel se déroule en plusieurs étapes. Dans un premier temps, le chauffagiste va procéder à la mise en sécurité des équipements, avant de faire les contrôles obligatoires. Pour terminer, il vérifiera que l’appareil fonctionne correctement avant de le remettre en service.

La mise en sécurité

Une chaudière est un équipement qui peut s’avérer dangereux si l’on ne respecte pas quelques règles de sécurité. Pour éviter tout risque d’électrocution durant les manipulations, l’intervenant va couper la chaudière et sécuriser l’alimentation en gaz, en fermant le robinet de gaz situé sur la plaque de raccordement de la chaudière. Par ailleurs, le chauffagiste va isoler la chaudière au niveau hydraulique. Le but : éviter que l’eau du circuit de chauffage ne s’écoule pendant le nettoyage.

Le professionnel peut également installer des bâches ou protections adaptées pour protéger le sol de votre logement ou les équipements à proximité. En effet, durant l’entretien, beaucoup de poussières peuvent se déposer si l’appareil est encrassé.

L’entretien en lui-même

Ensuite, une fois les installations sécurisées, le chauffagiste peut procéder aux vérifications elles-mêmes. La 1ère étape consiste à démonter la paroi frontale de la chaudière, pour accéder à son intérieur. Le professionnel va :

  • Nettoyer le brûleur si besoin ;
  • Nettoyer le corps de chauffe si besoin ;
  • Nettoyer la veilleuse si besoin ;
  • Nettoyer l’extracteur si besoin ;
  • Vérifier les dispositifs de sécurité, comme les capteurs de température ;
  • Vérifier le bon fonctionnement de la pompe, des organes de régulation et du conduit de raccordement ;
  • Contrôler le raccordement de la chaudière au tuyau d’évacuation des fumées ;
  • Evaluer les émissions de polluants atmosphériques ;
  • Mesurer le taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant en cas de doute ;
  • Optimiser si nécessaire certains réglages pour que la chaudière fonctionne mieux et consomme moins.

Selon les chaudières, les marques et les modèles, la procédure et les pièces à vérifier peuvent varier. C’est cette étape, qui demande le plus de vigilance et de minutie, qui est la plus longue.

Vérification et remise en service

Une fois toutes les vérifications et les nettoyages nécessaires effectués, l’opérateur n’a plus qu’à remettre la chaudière à gaz en marche et à vérifier son bon fonctionnement. Le professionnel ouvre les vannes d’isolement pour remettre l’appareil en pression, remet l’eau en marche dans le circuit de chauffage et rallume ce dernier. Une dernière vérification consiste à faire couler un peu d’eau chaude pour être certain que la chaudière assure bien cette fonction.

Remise de l’attestation

Dernière étape à ne pas négliger : la remise de l’attestation d’entretien de chaudière. En dernier lieu, le chauffagiste doit obligatoirement vous donner un document qui atteste que vous avez bien fait vérifier votre chaudière à gaz. Ce papier est important et doit être conservé pendant au moins 2 ans. Pourquoi ? D’une part parce que si vous êtes locataire, votre propriétaire peut à tout moment vous le demander, pour vérifier que vous remplissez bien vos obligations. D’autre part parce qu’en cas de problème sérieux avec votre chaudière, voire d’accident, votre assurance vous demandera ce document, daté de moins d’un an. C’est l’attestation qui prouvera que vous avez entretenu correctement votre appareil et que vous pouvez bénéficier d’une indemnisation. Sans ce document au contraire, rien ne pourra prouver que vous avez pris soin de votre chaudière à gaz, et vous pourriez vous voir refuser toute indemnisation.

 Peut-on faire l’entretien de sa chaudière soi-même ?

Une chaudière à gaz est un appareil complexe, qui demande un réel savoir-faire et une connaissance poussée de chacune des composantes internes. Par conséquent, l’entretien annuel des chaudières doit exclusivement être réalisé par des professionnels. Un particulier non agréé et reconnu par la profession ne peut donc pas réaliser l’entretien officiel d’une chaudière, qui se conclut par la remise d’une attestation. Pour l’entretien annuel et en cas de panne ou de dysfonctionnement, il faut toujours faire appel à un professionnel.

En revanche, chacun peut, s’il a un minimum de connaissances pratiques, veiller au bon fonctionnement de sa chaudière au quotidien et procéder à quelques vérifications, entre les visites d’un professionnel.

Comment entretenir sa chaudière gaz soi-même ?

Voici les actions qui sont réalisables sans être un expert des chaudières à gaz :

  • Le contrôle de la flamme ;
  • Le contrôle du débit de l’eau ;
  • Le contrôle de la température ;
  • Le contrôle de la ventilation. Les ouvertures peuvent notamment être brossées pour éliminer les poussières ;
  • Le contrôle de la veilleuse. Généralement, une veilleuse de couleur bleue est le signe que tout est en ordre. A contrario, des couleurs jaune, orange ou rouge sont mauvais signe et indiquent un problème interne ;
  • Le nettoyage des parties facilement accessibles une fois le capot de la chaudière ouvert. Attention à être très minutieux : l’intérieur d’une chaudière est composé d’éléments fragiles qui peuvent être cassés facilement.

Entretien personnel : vigilance

Attention : avant de vous lancer dans ces vérifications, veillez toujours à mettre votre chaudière hors de fonctionnement. Ne faites jamais de manipulation sur votre chaudière lorsque celle-ci est allumée. Par ailleurs, si vous n’êtes pas sûr de vous, que vous vous êtes peu renseigné ou que vous n’avez jamais manipulé ce genre d’équipement, ne prenez pas de risque et attendez plutôt la visite d’un professionnel. On ne s’improvise pas chauffagiste ! En cas de mauvaise manipulation, vous pourriez contre votre volonté faire plus de dégâts que de bien à votre chaudière et le payer plus tard.

Entretenir une chaudière gaz, combien ça coûte ?

Pour l’entretien de votre chaudière à gaz, comptez en moyenne un budget de 100€ par an. Cependant, il s’agit bien d’une moyenne. Les prix varient selon les professionnels (indépendants, entreprise de chauffage…), les modèles, les types de chaudières et les prestations nécessaires. Si la visite annuelle consiste simplement en un contrôle, vous paierez logiquement moins cher que si des vérifications et des réparations plus poussées s’imposent.

Les prix les plus bas démarrent à 70€ environ et peuvent aller jusqu’à 200€ pour les chaudières gaz les plus perfectionnées.

Combien de temps dure l’entretien ?

Là encore, tout dépend de l’état de la chaudière. S’il le professionnel constate que tout est en ordre et n’a qu’un nettoyage léger à faire, l’opération est très rapide et peut durer 15 minutes au total. En revanche, si un nettoyage plus profond et des révisions doivent être effectuées, l’intervention peut durer plus longtemps. Il est aussi possible que le technicien vous programme un nouveau rendez-vous, s’il n’a pas toutes les pièces nécessaires sur place ou s’il a besoin de beaucoup plus de temps que prévu.

Quand faire réviser sa chaudière ?

Il n’y a pas de saison ni de moment idéal pour faire entretenir sa chaudière. L’important est de le faire une fois par an, mais vous pouvez réaliser cette démarche quand vous le souhaitez. Assurez-vous de prendre les devants et de contacter votre artisan chauffagiste en avance, notamment si vous programmez un rendez-vous en hiver. Les professionnels sont bien souvent très demandés à cette période, c’est pourquoi il est conseillé d’anticiper les visites pour éviter de se retrouver pris au dépourvu.

Locataire ou propriétaire, qui gère l’entretien ?

Qui du locataire ou du propriétaire doit se soucier de l’entretien ? L’entretien de la chaudière revient toujours au locataire. D’ailleurs, cette responsabilité est bien souvent mentionnée dans les baux locatifs. Dans une location, tout ce qui concerne l’entretien courant du matériel et des infrastructures appartient toujours au locataire. La chaudière à gaz ne déroge donc pas à la règle : c’est au locataire de se rappeler de faire réaliser une visite annuelle d’entretien, de programmer un rendez-vous avec un professionnel et de se rendre disponible le jour J.

Qui paie la facture ?

Là encore, c’est au locataire de payer l’entretien de la chaudière. La règle est la suivante : le locataire prend en charge toutes les dépenses liées à l’entretien courant – et l’entretien annuel de la chaudière rentre dans ce cadre – tandis que le propriétaire paie les grosses réparations ou le changement de matériel si besoin. Ainsi, si lors de l’entretien annuel de la chaudière l’intervenant réalise que l’appareil a besoin de lourdes réparations ou carrément d’être remplacé, c’est au propriétaire d’assumer les dépenses.

Bon à savoir : lorsque vous emménagez dans une location équipée d’une chaudière à gaz, n’hésitez pas à demander au propriétaire la dernière attestation d’entretien de la chaudière. Si celle-ci remonte à plus d’un an, vous pouvez demander au propriétaire de prendre en charge la prochaine visite annuelle. En effet, cela signifie que le précédent locataire, ou le propriétaire si le logement n’était pas loué, n’a pas rempli sa part du contrat.

Publié le 30 Novembre 2020

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.