Comment choisir son chauffe-eau électrique à accumulation ?

Partager sur

Chauffe-eau

Le chauffe-eau électrique à accumulation, aussi connu sous le nom de ballon d’eau chaude, est un équipement sanitaire composé d’une cuve remplie d’eau chaude. Différents modèles sont adaptés à différents usages. En effet, certains chauffe-eau à accumulation disposent d’un ballon de 50, 100, 150 ou 200 litres. Pour choisir le bon modèle pour votre foyer, le nombre de personnes y vivant est l’un des critères principaux à prendre en compte.

Choisir son chauffe-eau : les caractéristiques importantes

Pour choisir votre chauffe-eau électrique à accumulation, les professionnels du réseau d’IZI by EDF  vous conseillent de ne pas négliger certains critères, parmi lesquels :

  • Le volume du ballon d’eau chaude ;
  • Le type de résistance électrique ;
  • La configuration du chauffe-eau (verticale ou horizontale) ;
  • L’anode et la protection cathodique ;
  • Et les équipements sécuritaires.

Quel volume d’eau pour combien de personnes ?

Pour choisir le bon volume pour votre ballon d’eau chaude, il convient de prendre en compte la composition de votre foyer :

  •  Pour 1 personne, optez pour un volume de 75 L ;
  • Pour 2 personnes, optez pour un volume de 100 L ;
  • Prévoir 50 L supplémentaires pour chaque personne en plus dans votre foyer.

Vous pourrez trouver sur le marché des chauffe-eau électrique à accumulation avec des ballons d’un volume allant de 50 L à plus de 250 L. La capacité du ballon nécessaire pour votre foyer dépend également de vos habitudes de consommation en eau chaude, et pas seulement du nombre de personnes vivant dans votre foyer.

Chauffe-eau

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Chauffe-eau

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Comment estimer sa consommation d’eau ?

Pour les répartitions présentées ci-dessous, on compte en moyenne 50 L par personne. Sachez toutefois que l’eau consommée lors d’une douche est généralement comprise entre 30 et 60 L. Pour un bain, l’eau consommée atteint généralement les 150 L.

Pour faire la vaisselle, il faut généralement 30 litres, sans compter les lavages de main, etc.

Prévoir une marge de sécurité

Les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous conseillent toujours de revoir à la hausse la capacité de votre ballon pour éviter d’avoir à vous laver à l’eau froide. Une marge de sécurité de 25 L est conseillée pour pallier les imprévus.

Quelle résistance électrique pour un chauffe-eau à accumulation ?

Concernant le choix de la résistance électrique, tout dépend du niveau de calcaire présent dans votre eau. Pour que la durée de vie du chauffe-eau électrique à accumulation soit la plus longue possible, nous vous conseillons d’opter pour :

  • Une résistance thermoplongée si l’eau est neutre ou peu dure ;
  • Une résistance stéatite si l’eau dure.

Dans ce deuxième cas, vous pouvez aussi opter pour l’installation d’un adoucisseur d’eau.

Les caractéristiques de la résistance thermoplongée

La résistance étant directement au contact de l’eau, elle risque de s’entartrer dans le cas d’une eau dure. Elle perdrait donc en efficacité avec le temps et la consommation électrique augmenterait pour chauffer le même volume d’eau.

Ce type de résistance est uniquement conseillé dans les régions où l’eau est peu dure ou moyennement dure.

Les caractéristiques de la résistance stéatite

Dans cette configuration-là, la résistance est protégée par un fourreau. Elle n’est donc pas au contact de l’eau. Cette solution est l’idéale pour ralentir son usure. Si vous avez besoin de la remplacer, vous n’aurez même pas besoin de vidanger la cuve.

Dans les régions où l’eau est très calcaire, il s’agit du meilleur choix.

chosir un chauffe-eau

Quelle configuration pour un chauffe-eau à accumulation ?

La configuration du chauffe-eau électrique à accumulation peut être verticale ou horizontale. Pour choisir le bon format de modèle, commencez par prendre en compte le lieu d’installation souhaité pour votre appareil.

Quand choisir un chauffe-eau horizontal ?

Si les plus communs sont les chauffe-eaux verticaux, il est possible d’opter pour un ballon horizontal. Fixé au sol ou au plafond, il convient lorsque vous n’avez pas l’emplacement pour l’installation d’un chauffe-eau vertical.

Au besoin, vous pouvez également opter pour un chauffe-eau extra-plat pour gagner de la place. Toutefois, le prix d’achat est plus élevé.

Quelle capacité pour un chauffe-eau horizontal ?

Si vous optez pour un chauffe-eau horizontal, veillez à sélectionner un modèle d’une capacité supérieure de 50 L par rapport à un modèle vertical équivalent. Sachez toutefois que vous ne trouverez pas de chauffe-eau horizontal de plus de 200 L.

Quelle anode pour un chauffe-eau à accumulation ?

Il convient de prendre en compte la dureté de l’eau pour choisir son anode de chauffe-eau. Ainsi, pour une eau moyennement dure, optez pour une anode sacrificielle d’entrée de gamme. Toutefois, si l’eau est dure, vous devrez absolument choisir une anode à courant imposé (ACI).

Cette dernière est compatible quelle que soit la dureté de l’eau. Ainsi, si vous ne la connaissez pas, optez pour une anode ACI hybride.

Quels équipements associer à un chauffe-eau à accumulation ?

Un chauffe-eau est toujours accompagné de différents équipements sécuritaires. Tous les modèles doivent donc obligatoirement être équipés :

  • D’un limiteur thermostatique ;
  • D’un limiteur de pression ;
  • Et d’un groupe de sécurité.

Le groupe de sécurité

Le rôle du groupe de sécurité consiste à réguler la pression du ballon. En effet, en chauffant, l’eau se dilate. Comme une soupape, le groupe de sécurité évacue l’eau au fur et à mesure de la dilatation.

Le groupe de sécurité permet également de réaliser la vidange du chauffe-eau.

Le limiteur de pression

Pour éviter d’endommager le chauffe-eau électrique à accumulation, le réducteur de pression s’assure que la pression ne dépasse pas les 5 bars en entrée. En installant un limiteur de pression sur un chauffe-eau, vous vous prémunissez contre tous les risques de surpression.

Le limiteur thermostatique (ou limiteur de température)

Le limiteur thermostatique permet de limiter la température de l’eau présente dans le ballon à 50°C. Si vous installez un nouveau chauffe-eau, son installation est obligatoire. Il le sera tout autant dans le cadre de travaux de rénovation lourde ou pour l’alimentation d’un réseau d’eau chaude en PER (polyéthylène réticulé).

Pour s’assurer que la température de l’eau ne dépasse jamais les 50°C, le limiteur thermostatique vient mélanger de l’eau froide à l’eau chaude sortant du ballon.

Le raccordement électrique du chauffe-eau

Comme tout appareil électrique, l’alimentation de l’appareil est indispensable à son bon fonctionnement.

Comme tous les appareils électriques fixes de forte puissance, l’alimentation se fait par sortie de câble à capot. Un disjoncteur divisionnaire de 20 A et un disjoncteur de 30 mA de type AC protège l’installation et le reste des appareils alimentés en électricité dans votre maison ou votre appartement.

Chauffe-eau

Comment installer un chauffe-eau électrique à accumulation ?

Le type d’installation est également à prendre en compte dans le choix de votre chauffe-eau. En effet, plus son volume est important, plus il stocke de l’eau et plus il est lourd.

Comment installer un chauffe-eau < 100 L ?

Pour un petit modèle, il sera possible d’avoir recours à une fixation sur un mur porteur grâce à des chevilles de fixation.

Comment installer un chauffe-eau ≥ 100 L ?

Une fixation au mur n’est pas possible avec de simples chevilles de fixation pour ce type de chauffe-eau. Les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous conseillent d’opter pour :

  • Une pose sur socle ;
  • Ou une pose sur trépied.

Comment installer un chauffe-eau ≥ 200 L ?

Attention, dans les logements anciens, le sol n’est pas toujours compatible avec un tel poids. Prenez contact avec un professionnel du réseau d’IZI by EDF pour trouver la meilleure solution d’installation.

Les astuces d’IZI by EDF

Pour l’installation de votre chauffe-eau électrique à accumulation, nous vous conseillons d’installer un contacteur jour-nuit pour faire des économies d’électricité. L’eau est alors chauffée la nuit pendant les heures creuses et utilisée la journée, pendant les heures pleines.

De plus, si vous en avez la possibilité, installez le chauffe-eau dans une pièce à température ambiante. Si vous le placez dans un garage froid, il sera important de l’isoler pour éviter les déperditions thermiques.

Comment entretenir un chauffe-eau électrique à accumulation ?

Pour s’assurer de la longévité et des bonnes performances du chauffe-eau choisi, les professionnels du réseau d’IZI by EDF ont quelques préconisations à vous apporter.

  • Pensez à effectuer une purge mensuelle en utilisant le groupe de sécurité pour éliminer les sédiments récemment accumulés. À terme, ces derniers s’accumulent sur la résistance et nuisent aux performances du chauffe-eau.
  • N’oubliez pas la vidange périodique. Elle permet d’éliminer les dépôts de calcaire et de vérifier l’état de l’anode sacrificielle.
  • Enfin, le détartrage permet d’éliminer les dépôts de sédiments présents en fond de cuve. Pour réaliser cette opération d’entretien, vous devrez commencer par le mettre hors tension en coupant l’électricité. Ensuite, vidangez le ballon. Vous pourrez ensuite démonter le capot et la platine pour ôter les résidus de calcaire. Les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous conseillent de tremper l’anode et la résistance dans du vinaigre blanc pour bien les nettoyer.
Chauffe-eau

Remplacement de chauffe eau électrique

Publié le 30 Avril 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.