Les composantes du chauffe-eau électrique

Partager sur

chauffe-eau-composants

Le chauffe-eau électrique permet de produire une quantité d’eau chaude sanitaire en adéquation avec vos besoins. Pour cela, il dispose de plusieurs parties et dispositifs, ayant chacun un rôle clé dans le fonctionnement de l’appareil. IZI by EDF vous dit tout de cet équipement du quotidien.

Qu’est-ce qu’un chauffe-eau électrique ?

Le chauffe-eau électrique équipe les logements qui ne disposent pas d’une chaudière à gaz. À lui seul, il répond à tous vos besoins d’eau chaude sanitaire. L’eau froide entre, en effet, à l’intérieur de sa cuve. Elle est ensuite réchauffée puis redistribuée à vos points d’eau, lorsque vous souhaitez en profiter. On appelle également cet appareil : cumulus ou ballon d’eau chaude électrique.

Pour mieux comprendre le fonctionnement d’un tel appareil, intéressez-vous tout d’abord à ses différentes parties. Un chauffe-eau électrique est constitué :

  • D’une cuve fermée qui stocke l’eau ;
  • D’une résistance plongée dans cette cuve qui assure la montée en température et la maintient constante au fil du temps ;
  • D’un thermostat qui pilote le fonctionnement de la résistance et son déclenchement ou son arrêt.

À quoi sert-il et comment fonctionne-t-il ?

Conçu et installé pour vous fournir de l’eau chaude à tout moment, le chauffe-eau électrique fonctionne grâce à la présence d’une résistance qui chauffe l’eau stockée dans la cuve. Lorsque l’eau froide arrive dans la cuve, le thermostat détecte alors le besoin de la réchauffer. Il pilote la résistance et la déclenche. L’eau monte ensuite peu à peu en température pour atteindre le réglage demandé. Le thermostat coupe ensuite le fonctionnement de la résistance et reste en alerte afin de détecter tout nouveau besoin.

Il existe de nombreux modèles différents de chauffe-eau. Ils peuvent avoir des tailles différentes pour coller à vos besoins et au nombre d’occupants du foyer. Ils peuvent également être de forme horizontale ou verticale selon l’espace disponible pour le fixer. Certains sont par ailleurs sur socle pour vous permettre de les adapter plus facilement à leur nouvel emplacement.

Bon à savoir : quelle taille choisir pour son cumulus ?

Sachez que l’on considère qu’un cumulus de 50 à 80 litres convient à une personne seule. Il faut plutôt sélectionner un modèle de 100 à 150 litres pour deux personnes et un modèle de plus de 200 litres pour une famille de 4 personnes et plus.

Chauffe-eau

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Chauffe-eau

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Les différentes parties du chauffe-eau électrique

Chaque partie du chauffe-eau a son rôle à jouer. Cela permet de faire fonctionner l’ensemble de l’appareil et de répondre à vos besoins.

La cuve du cumulus

Fermée et remplie d’eau en permanence, la cuve a un rôle de stockage. Lorsque vous ouvrez un robinet et que de l’eau est délivrée (douche, bain, vaisselle, etc.), la cuve se vide en partie. Elle est aussitôt remplacée par de l’eau froide sous pression, en provenance de vos canalisations. Elle est faite en émail et placée dans une structure en métal (l’ossature de votre chauffe-eau).

Le thermostat

En pareille situation, le thermostat détecte alors aussitôt que la température de l’eau de la cuve n’atteint pas le seuil que vous avez préalablement réglé. Il déclenche alors la résistance qui se met à chauffer. L’eau monte peu à peu en température. Ce dispositif est le premier à repérer lorsque l’eau chaude se fait rare ou que la température à la sortie du robinet est assez froide. Il est alors conseillé de faire intervenir un professionnel pour contrôler son bon fonctionnement et procéder aux éventuelles réparations.

La résistance électrique

Aussi appelée « corps de chauffe », la résistance électrique a également son importance. C’est elle qui permet à l’eau d’être constamment maintenue à température. Il en existe deux types :

  • La résistance électrique dit blindée ou thermo-plongée (thermoplongeur pour certaines marques). Cette dernière est faite d’inox et elle est directement en contact avec l’eau de la cuve du cumulus. Elle permet donc de chauffer cette eau extrêmement rapidement. Si cet avantage est appréciable pour profiter rapidement d’eau chaude, il peut se révéler être un inconvénient en matière de durabilité. Soumise à la dureté de l’eau (haute teneur en calcaire dans certaines zones), la résistance peut s’encrasser et ne plus fonctionner aussi bien et aussi rapidement. Cela peut même provoquer des bruits lors de la mise en chauffe. Il est également indispensable de vidanger régulièrement la cuve pour réaliser un détartrage.
  • L’autre type est la résistance stéatite (parfois appelée gainée). À la différence de la précédente, elle n’est pas directement au contact de l’eau. Elle est entourée d’une gaine de protection aussi appelée fourreau (fabriqué en acier émaillé). Elle est faite en brique réfractaire. Du fait de la présence de cette gaine de protection, sa mise en chauffe est plus longue que pour la résistance blindée. Elle permet, en revanche, d’éviter la vidange et facilite l’intervention du professionnel en cas de dysfonctionnement de la résistance.

Le groupe de sécurité

Dernier élément du chauffe-eau électrique, le groupe de sécurité est essentiel. Il est même obligatoire pour assurer la sécurité des occupants du logement. Son rôle ? Limiter la pression pour éviter une déformation du ballon et in fine, son éclatement.

Lorsque l’eau stockée dans la cuve chauffe, elle se dilate. Pour autant, le volume de la cuve reste fixe. Cela entraîne ainsi une augmentation de la pression à l’intérieur qu’il est impératif de réguler. C’est alors au groupe de sécurité d’entrer en action. Ce dernier exerce un contrôle permanent : il laisse un peu d’eau s’écouler s’il est nécessaire de faire diminuer la pression (au-delà d’une pression de 7 bars).

Même s’il agit de manière automatique, il est tout de même recommandé d’actionner manuellement ce groupe de sécurité une fois par mois. Cela permet d’éliminer le tartre accumulé et les impuretés qui pourraient s’y trouver. C’est également une pièce que vous serez sans doute amené à faire remplacer au cours de la vie de votre chauffe-eau électrique. Il est, en effet, impératif qu’il soit pleinement fonctionnel.

Bon à savoir : quelle pression d’eau froide maintenir à l’entrée du chauffe-eau électrique ?

Afin de ne pas endommager l’appareil, une pression de 3 à 5 bars (maximum) doit être relevée à l’entrée du cumulus. Au-delà, les risques de dommages sont grands. Si la pression délivrée par le réseau est supérieure à ces chiffres, vous devrez faire installer un réducteur de pression sur votre installation.

Le chauffe-eau électrique se compose d’une cuve de stockage de l’eau, d’une résistance, d’un thermostat et d’un groupe de sécurité. Tous ces éléments assurent son bon fonctionnement et votre sécurité. En cas de défaillance de l’un d’entre eux, il est impératif de faire rapidement intervenir un professionnel. Contactez les équipes IZI by EDF pour en savoir plus et bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

Chauffe-eau

Remplacement de chauffe eau électrique

Publié le 22 Juin 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.