Quelle pression pour un ballon d’eau chaude ?

Partager sur

chauffe-eau-quelle-pression/

Pour assurer la production d’eau chaude sanitaire, de nombreux logements sont équipés d’un ballon dédié. Mais comment s’assurer que l’eau produite arrivera à vos robinets avec une pression optimale ? IZI by EDF vous explique comment avoir la bonne pression pour un ballon d’eau chaude.

La bonne pression pour un ballon d’eau chaude

La pression moyenne de distribution de l’eau froide est de 3,4 bars à un compteur individuel. Cela signifie que c’est cette eau froide qui va alimenter votre ballon d’eau chaude. On considère que la bonne pression pour un ballon d’eau chaude est de 3 bars. Cependant, cette valeur moyenne est parfaite, il existe de grandes disparités sur l’ensemble du territoire. Certaines villes ont en effet une pression plus importante afin de favoriser certaines activités industrielles.

La hauteur du château d’eau mais aussi sa proximité avec votre logement peuvent influer sur la pression de l’eau. Il arrive également que des canalisations endommagées et différents obstacles placés sur le cheminement de l’eau (coudes ou vannes), fassent chuter la pression. Si vous constatez que la pression pour votre ballon d’eau chaude n’est pas comprise entre 3 et 3,5 bars, faites appel à un professionnel pour qu’il installe l’équipement qui offrira à votre réseau un fonctionnement optimal.

Que faire quand la pression est trop forte ?

Quand la pression est trop forte, elle peut causer de nombreux désagréments (bruits de tuyauterie, robinets qui éclaboussent à l’ouverture), mais aussi faire des dégâts sur votre installation d’eau chaude sanitaire. Par ailleurs, une pression trop forte engendre une augmentation du débit et donc une surconsommation d’eau. Pour éviter le vieillissement prématuré de votre réseau et le gaspillage, vous pouvez faire poser un réducteur de pression. Contactez les chargés d’affaires IZI by EDF pour obtenir les coordonnées des artisans qui pourront prendre en charge ce chantier.

Afin de réduire la pression sur un ballon d’eau chaude, le réducteur est installé sur l’arrivée d’eau froide qui alimente le chauffe-eau. Le réducteur de pression est souvent réglé pour assurer une pression constante de 3 bars, mais il est possible d’ajuster la pression. Il existe également des modèles avec manomètre intégré qui permettent donc de contrôler la pression du réseau en un coup d’œil mais aussi de décider d’un paramétrage sur-mesure. Cela peut notamment s’avérer intéressant si vous disposez d’une colonne de douche hydromassante.

Bon à savoir : le groupe sécurité, essentiel mais pas suffisant

Chaque chauffe-eau est associé à un groupe sécurité. Il permet, entre autres, de maintenir l’eau à une pression inférieure à 7 bars grâce à un système d’évacuation. Cela permet d’assurer la sécurité du foyer, mais même avec une pression de chauffe-eau maintenue sous 7 bars, votre réseau privatif peut être endommagé si elle dépasse les 5,5 bars.

Faible pression d’un ballon d’eau chaude : les solutions

Même si cela est plus rare, il arrive que la pression d’un réseau n’atteigne pas les 3 bars qui assurent une utilisation confortable. Si vos robinets d’eau froide comme d’eau chaude affichent une faible pression, alors c’est que le problème vient de votre réseau. Il faudra donc installer un surpresseur. Il est souvent associé à une pompe qui se déclenche lorsque l’on ouvre un robinet.

Si vos robinets d’eau chaude ont une faible pression, mais que l’écoulement de l’eau froide ne rencontre aucune difficulté, le problème se situe au niveau de votre chauffe-eau. Consultez un professionnel qui vérifiera les éléments suivants :

Le groupe de sécurité

S’il est entartré, cela peut empêcher une bonne distribution de l’eau chaude.

La cuve

Il arrive qu’un bouchon de calcaire se forme dans la cuve et obstrue la canalisation de départ de l’eau chaude. Il faudra alors vidanger le ballon. Si votre ballon d’eau chaude n’est pas équipé d’un raccord diélectrique, il sera bon de l’envisager. Cela permettra de diminuer le phénomène d’électrolyse qui engendre la formation de bouchon.

Le réducteur de pression

Si vous avez fait installer un réducteur pour maitriser la pression du ballon d’eau chaude, il se peut qu’il soit défaillant.

La canalisation d’eau chaude

Le tuyau permettant la sortie d’eau chaude du ballon peut être endommagé et entrainer une chute de la pression.

Si seulement un robinet d’eau chaude est touché par la baisse de pression, il faudra alors s’intéresser au fonctionnement de la robinetterie et vérifier qu’il n’y a pas une fuite sur la canalisation dédiée.

Vous l’aurez compris, la pression pour un ballon d’eau chaude dépend de la pression de l’eau froide du réseau public. Lorsqu’elle est trop faible ou trop forte, pensez à faire intervenir un artisan. Il pourra installer un équipement adapté à votre problématique ou déceler le point faible de votre installation pour un retour à la normale rapide.

Chauffe-eau

Une solution de chauffage adaptée à votre besoin, à prix IZI !

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 9 Février 2021

Une solution de chauffage adaptée à votre besoin, à prix IZI !

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Obtenir mon estimation

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *