Comment poser une cloison alvéolaire ?

Partager sur

cloison-alveolaire

Si vous cherchez à réagencer les espaces de votre logement ou à créer des pièces en plus, le montage d’une cloison alvéolaire peut être une excellente solution. À la fois économique, rapide à poser et durable, elle saura vous convaincre. IZI by EDF fait le point avec vous sur ce type de cloison.

Cloison alvéolaire : définition et usages

Cette cloison alvéolaire est constituée de deux faces visibles qui peuvent être soit du plexiglas, soit du parement monobloc en plaque de plâtre. Entre les deux prend place un réseau alvéolaire en carton. Cette spécificité la rend particulièrement légère et peu encombrante et permet le passage des câbles et des gaines électriques. Son faible poids est donc un avantage de taille si vous souhaitez aménager des combles ou la faire appuyer sur un plancher en bois ou un sol de faible résistance.

On dit d’ailleurs d’elle qu’elle est une cloison sèche. Elle ne nécessite donc aucun liant lors de son installation. Ses bords sont arrondis ou amincis, ce qui permet de cacher les joints d’emboîtement des plaques tout en assurant leur continuité. Il en existe par ailleurs de plusieurs types selon la pièce à laquelle cette cloison est destinée :

  • Il y a des modèles hydrofuges capables de résister à l’humidité et aux projections d’eau.
  • Mais aussi des modèles plus classiques, et donc moins chers pour les pièces sèches.

Les qualités de la cloison alvéolaire

En plus de se montrer légère et peu encombrante, la cloison alvéolaire présente bien d’autres qualités et avantages :

  • Elle offre une excellente qualité d’isolation thermique comme phonique. Elle peut même être renforcée par une couche d’isolant supplémentaire entre les deux faces visibles.
  • Elle supporte de nombreuses finitions comme la peinture, le carrelage, etc.
  • Elle est disponible en plusieurs dimensions pour coller à vos besoins et à vos contraintes.
  • Elle est plus économique que les cloisons en carreaux de plâtre, en brique, en bois ou en béton cellulaire.
  • Elle ne nécessite aucun liant pour sa pose.
  • Elle est légère et facile à découper.
  • Elle est rapide à installer par l’artisan qualifié de notre réseau.
  • Elle simplifie le passage des câbles et des gaines électriques. Elle se perce facilement pour y installer des prises ou des interrupteurs par exemple.
  • Les liaisons entre les plaques sont esthétiques et discrètes, ce qui a pour effet de faciliter ensuite les finitions.

Comment procède un professionnel pour la pose d’une cloison alvéolaire ?

Bien qu’il soit relativement facile d’assembler et de monter une telle cloison, il est tout de même nécessaire de posséder des connaissances spécifiques et de maîtriser les gestes pour assurer la stabilité et la durabilité de l’ouvrage. C’est pourquoi il sera judicieux de passer par un professionnel afin d’avoir un travail soigné par étape.

Il trace le futur emplacement de la cloison

Comme pour n’importe quel autre type de mur, l’artisan commence le chantier en traçant les repères de la position de la future cloison. Pour cela, il les note sur le sol, mais également sur les murs latéraux et le plafond. Le sol doit être parfaitement régulier et plan. Il s’attache aussi à prévoir l’emplacement des ouvertures si tel est votre souhait.

Il pose la semelle basse et les rails

Pour faire reposer le bas de la cloison, l’artisan installe une semelle en bois en la fixant sur le sol. Au plafond, c’est le haut de la cloison qui s’apprête à rejoindre un rail. Il le fixe donc en amont. Il procède de la même façon sur les murs latéraux en posant les rails d’alignement verticaux.

Il pose le premier panneau

Après avoir installé une clavette sur la semelle basse, il pose le premier panneau. Il est possible qu’il procède à des découpes pour obtenir la dimension adaptée. Il l’emboîte alors dans le rail du haut puis le rabat sur la semelle basse. Il termine en le coulissant contre le mur. Il procède ainsi pour tous les autres panneaux.

Il fait passer les câbles et les gaines

Une fois les panneaux en place, l’artisan s’attache à faire passer vos éléments électriques et vos câbles. Il lui faut alors percer le panneau puis installer l’élément. Il termine ensuite en procédant à l’étanchéité du passage.

Il réalise les finitions

Après avoir réalisé les joints, il applique un apprêt puis le revêtement que vous avez choisi. Il peut s’agir de :

  • Peinture ;
  • Papier peint ;
  • Carrelage, etc.

Il s’agit des mêmes finitions qu’en présence d’une cloison en carreaux de plâtre standards. À vous de choisir ce qui vous convient le mieux. Il sera dans tous les cas nécessaire de préparer le support afin de le rendre parfaitement lisse, propre et sans aspérités. Un artisan peut tout à fait se charger de cette étape. Chez IZI by EDF, il suffit de contacter nos chargés d’affaires depuis notre site internet ou par téléphone pour leur faire part de votre souhait.

Bon à savoir : le cas d’une pièce humide

Si vous souhaitez réaliser ces travaux dans une pièce humide, il sera nécessaire que l’artisan installe une cloison alvéolaire hydrofuge. Dans le cas contraire, de la moisissure pourrait apparaître rapidement. Il utilisera alors une semelle basse dans un rail en U en plastique afin d’éviter tout risque de remontées d’humidité.

Les cloisons alvéolaires sont des solutions à la fois esthétiques et économiques pour créer une pièce supplémentaire ou diviser un espace dans votre logement. Elles sont donc avantageuses.

Devis montage d'une cloison

Publié le 5 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *