Comment monter une cloison en béton cellulaire ?

Partager sur

cloison-beton-cellulaire

Si vous cherchez une alternative écologique et performante au plâtre pour aménager votre intérieur, vous allez sans doute être intéressé par la cloison en béton cellulaire. IZI by EDF vous dit tout de ce matériau et des étapes nécessaires pour monter une telle cloison. Suivez le guide.

Qu’est-ce qu’une cloison en béton cellulaire ?

Proposé sous forme de carreaux de 7 à 15 centimètres d’épaisseur, le béton cellulaire est fabriqué à partir de matériaux naturels et il est donc 100 % recyclable. Un avantage de taille pour tous ceux qui recherchent des solutions écologiques pour leur rénovation intérieure, tout en profitant de qualités exceptionnelles. En effet, une cloison en béton cellulaire présente d’autres atouts :

  • Elle s’adapte aussi bien à un projet de rénovation qu’à une construction neuve.
  • Elle peut être utilisée dans des pièces sèches comme dans des pièces humides (salle de bains ou cuisine).
  • Elle est très isolante en matière acoustique comme thermique.
  • Elle est compatible avec un grand nombre de finitions différentes : enduit, papier peint, carrelage, peinture, etc.
  • Elle est légère et peut donc prendre place sur n’importe quel plancher.
  • Les carreaux de béton cellulaire sont disponibles en différentes tailles (62,5 x 50 ou 25 x 33,5 centimètres) et en différentes épaisseurs (de 7 à 15 centimètres).
  • Il existe même des carreaux courbes (30 ou 60) pour coller à toutes vos envies et pour créer des cloisons arrondies.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour monter une cloison en béton cellulaire ?

Bien que le montage de ces carreaux de béton cellulaire soit assez simple à réaliser, la maçonnerie qui l’accompagne et le travail sur les joints sont, eux, bien plus délicats. Il est en effet nécessaire de se montrer précis pour être certain de profiter ensuite d’une cloison durable, stable et solide. C’est pourquoi nous vous conseillons de confier votre projet à un professionnel. Vous profiterez alors d’un travail de qualité, mais également de conseils.

L’intervention d’un professionnel : étape par étape

Afin de séparer une pièce en deux espaces ou de créer un coin spécifique dans votre logement, l’artisan professionnel travaille selon des étapes bien précises.

Il trace les repères de l’emplacement de la future cloison

Il commence toujours par tracer des repères sur le sol mais aussi sur les murs latéraux. Cela lui permet de visualiser l’emplacement de la cloison et de prévoir éventuellement une ouverture si tel est le cas (une porte ou une fenêtre par exemple).

Il prépare l’assise des carreaux de béton cellulaire

Il lui faut ensuite préparer l’assise des premiers carreaux. Le choix du matériel dépend alors du type de pièce concerné (pièce sèche ou humide) et de la nature du sol. Pour une pièce sèche, l’artisan pourra opter pour :

  • Un montage direct sur un lit de mortier-colle pour béton cellulaire si le sol est régulier ;
  • Un montage sur une semelle en mortier standard qu’il devra alors réaliser si le sol est irrégulier ;
  • Ou encore un montage sur une semelle en bois si le sol est lui aussi fait de bois.

Dans une pièce humide, ses choix seront différents :

  • Il utilisera un profilé en U ou créera une semelle en mortier hydrofuge si le sol est régulier ;
  • Et n’aura d’autre choix que de créer une semelle en mortier hydrofuge avec un sol irrégulier.

Il fixe le bâti des ouvertures

Si vous souhaitez installer une porte dans votre nouvelle cloison, l’artisan fixe le bâti avant de monter celle-ci.

Il prépare le mortier-colle spécifique au béton cellulaire

À ce stade, il est nécessaire de préparer le mortier-colle destiné ensuite à faire adhérer les carreaux les uns aux autres. Ce mortier spécifique se présente sous deux formes :

  • En poudre ;
  • Ou prêt à l’emploi.

Il pose la première rangée de carreaux

Après avoir disposé du mortier-colle sur le premier carreau, l’artisan le pose le long du mur ou à partir du bâti posé. Il vérifie alors son aplomb puis poursuit et renouvelle l’opération avec les autres carreaux de la première rangée. Il retire au fur et à mesure les surplus de colle et procède aux découpes nécessaires.

Il pose les rangées suivantes de carreaux de béton cellulaire

Une fois le premier rang achevé, l’artisan poursuit le montage de la cloison avec les rangs suivants. Une fois l’ensemble terminé, il ponce le haut de la cloison et procède à son nettoyage et à son dépoussiérage. Il fixe ensuite certains carreaux avec des équerres de fixation afin de stabiliser l’ensemble.

Il comble l’espace entre la cloison et le plafond

Il existe toujours un intervalle vide entre le haut de la dernière rangée de carreaux et le plafond. L’artisan procède alors à son comblement grâce à des découpes de carreaux et à de la mousse expansive.

Il procède aux finitions de la cloison

Une cloison en béton cellulaire ne peut être laissée brute, surtout si elle est installée dans une pièce humide. Le contact avec l’eau n’est absolument pas possible. Il convient donc de faire réaliser les finitions de votre choix par un professionnel :

  • Dans une pièce sèche, vous avez le choix entre une toile de verre, un enduit standard pour béton cellulaire avec ensuite de la peinture ou un enduit à base de plâtre ou de chaux.
  • Dans une pièce humide, en l’absence de ruissellement, la pose directe de carrelage est possible.

Devis montage d'une cloison

Publié le 29 Octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *