Combles perdus ou combles aménageables : quelle est la différence ?

Partager sur

combles amenage

Vous souhaitez savoir s’il est possible d’aménager vos combles ? Les travaux de ce type requièrent en premier lieu une analyse de votre charpente et de l’espace dont vous disposez. Vous saurez ensuite distinguer des combles aménageables des combles perdus.

Les différents combles : perdus ou aménageables

Que sont les combles aménageables ?

Les combles sont aménageables lorsque l’espace y est suffisamment libéré pour envisager d’y créer une pièce. Il peut s’agir d’une chambre ou d’un bureau, par exemple. Ces combles disposent souvent d’une charpente traditionnelle ou de fermettes industrielles (sans W). Les simples poutres soutiennent un plafond en plâtre. Pour définir en trois points les combles aménageables, il faut qu’ils respectent les critères suivants :

  • Une hauteur sous charpente supérieure à 1,80 mètre
  • Une largeur sous faîtage supérieure à 60 centimètres
  • Une bonne disposition des poutres libérant l’espace
  • Une pente de charpente supérieure à 30°

En général, la charpente est constituée de pièces de bois de grande section, qui forment des « fermes » par un assemblage en chevillage ou emboîtement. Vous pourrez entendre parler de combles aménageables sous d’autres noms tels que « combles habitables » ou « combles accessibles ». Attention, on ne peut y aménager un plancher que si le solivage est assez résistant. On peut souvent isoler les combles aménageables grâce à des rampants.

Que sont les combles perdus ?

Les combles perdus sont appelés ainsi lorsque la hauteur sous plafond est trop étroite, ou que la charpente a une disposition trop encombrante. Ils se sont répandus dans les années 1960 en France pour réduire le coût des combles par le biais de pièces de bois de faible section.

Il va de soi que ces combles ne sont pas aménageables, on peut d’ailleurs les appeler « combles visitables » ou encore « combles non aménageables ». La plupart ont des fermettes industrielles en W. Trois critères permettent de déterminer si l’on a affaire à des combles perdus :

  • Une hauteur sous charpente en-dessous de 1,80 mètre
  • Une largeur sous faîtage en-dessous de 60 centimètres
  • Une mauvaise disposition des poutres réduisant l’espace
  • Une pente de charpente inférieure à 30°

Si vous avez des combles perdus, il vous sera néanmoins possible de les isoler et pourquoi pas de trouver une solution d’aménagement minimal. En effet, une modification de pente ou un rehaussement de toiture est envisageable. Cela permet ainsi d’augmenter la surface sous charpente et de rendre l’aménagement possible. Il faut pour cela calculer en fonction de vos besoins et de votre budget.

Les différences majeures

Alors, combles aménageables ou combles perdus ? Vous l’aurez compris, la différence majeure repose sur l’espace laissé disponible sous la charpente. Sans cet espace minimal, inutile de forcer pour créer un lieu de vie. La complexité de la charpente est un autre critère déterminant. Plus les poutres seront « à l’américaine », en W, moins il vous sera évident d’aménager les combles.

Les différences dans l’aménagement

Par définition, il est possible d’aménager les combles aménageables ; mais nous avons vu que dans certains cas, les combles perdus sont rattrapables. Là aussi, dans l’aménagement, il y aura des différences de taille entre les deux types de combles.

Aménagement des combles aménageables

Les combles aménageables permettent de penser réellement comme si l’on créait une nouvelle pièce. Il est donc essentiel, pour un lieu de vie, de faire installer des fenêtres de toit. Il peut s’agit de lucarne de toit ou de Velux à volets roulants. Une fenêtre va donner une impression d’espace non négligeable et surtout apporter une luminosité qu’il manque inévitablement dans les combles.

Si vous n’avez pas l’espace ou le budget pour cela, installez au moins une grille d’aération. Il est également impératif de vérifier la solidité du sol est suffisante pour envisager d’installer un parquet.

Si vous voulez rénover des combles perdus en copropriété, il vous faudra bien entendu l’accord des autre copropriétaires avant de vous lancer.

Aménagement des combles perdus

Les combles perdus vous demanderont bien plus de travaux. En effet, avant même de penser à l’aménagement, il vous faudra rendre les combles perdus aménageables. Pour cela, il faut supprimer les fermettes qui neutralisent l’espace et répartir les charges sur la périphérie des combles. Quand la hauteur sous faîtage est trop petite, il est aussi possible de rehausser le toit ou remodeler la pente de la charpente.

Ce travail vous demandera un budget plus grand, mais vous aurez ensuite un espace aménageable. Il est bien entendu très important de passer par un professionnel, au vu de la difficulté des travaux et du danger qu’ils impliquent.

Pourquoi faut-il isoler ses combles ?

Deux systèmes d’isolation selon les combles

Si ce n’est pas déjà fait, profitez de vos travaux d’aménagement pour mettre en place une isolation des combles efficace. Sachez que cette partie de votre logement est responsable de 30% des déperditions énergétiques. Pour le coup, pas de différence entre les combles aménageables et les combles perdus : tous nécessitent d’être isolés correctement.

Pour les combles aménageables, l’isolation privilégiée est le système des rampants. On déroule des panneaux isolants, comme la laine de verre ou la laine de roche sous les rampants de la toiture. En général, pour un meilleur aspect, on recouvre les panneaux isolants de plaques de plâtre.

Pour les combles perdus, le meilleur type d’isolation est sans nul doute le soufflage de flocons en vrac. Cette technique est très rapide et isolera les moindres recoins de vos combles. Il faut compter environ trois heures pour 100m².

Différences de prix entre combles perdus et aménagés

L’isolation des combles n’est pas excessivement coûteuse, si l’on prend en compte les économies d’énergie qu’elle va permettre. Une différence de prix est notable entre les combles perdus et les combles aménagés. Pour ces derniers, il faut compter entre 50€ et 80€ en moyenne par mètre carré. Pour isoler les combles perdus, c’est moins cher, on peut estimer le coût entre 20€ et 50€ par mètre carré. De nombreuses aides vous permettent de bénéficier d’une isolation à un euro, renseignez-vous et profitez-en !

Publié le 28 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *