Quand faut-il isoler ses combles perdus ?

Partager sur

isolation-combles-perdus

Le toit est un enjeu crucial pour limiter sa consommation d’énergie. En effet, 30 % de la chaleur domestique s’échappe par les combles et par la toiture. Heureusement, il est très facile d’isoler cette partie d’une maison, particulièrement les combles perdus. Découvrez, avec IZI by EDF, quand isoler ses combles perdus et comment s’assurer une protection toujours en bon état.

Isoler ses combles perdus à la construction

Dans le cadre de logements neufs, le meilleur moment pour isoler ses combles perdus est la construction. En effet, puisque vous êtes lancé dans les travaux, autant faire les choses dans les règles de l’art. Pour le toit, vous pourrez ainsi opter pour une isolation par l’extérieur. Méthode du sarking ou utilisation de caissons chevronnés : le principe est de poser l’isolation entre la charpente et la couverture. Si elle nécessite un investissement plus élevé que pour une toiture classique, l’isolation de l’extérieur des combles perdus offre des performances optimales car elle limite grandement les ponts thermiques.

Si votre budget ne vous permet pas de réaliser une isolation des combles perdus par l’extérieur, concentrez-vous sur l’isolation de leur plancher. Pour cela, vous aurez le choix entre 4 techniques :

  • Le soufflage : une souffleuse (aussi appelée cardeuse) transforme la matière isolante en flocons qui sont projetés à travers les combles. C’est la solution à privilégier pour des combles difficilement accessibles. Il suffit en effet de faire passer la buse de la souffleuse par la trappe pour que tout le plancher soit recouvert.
  • L’épandage : on utilise à nouveau des flocons, mais ils sont répandus à la main. Cela permet de plus facilement choisir l’épaisseur d’isolant désirée. La répartition des flocons est ensuite homogénéisée grâce au passage d’un râteau.
  • L’isolation avec rouleaux : les isolants sont ici déroulés sur le plancher ou entre les solives. Il peut être nécessaire de découper des lés pour une pose sur mesure. Une seconde couche est généralement posée dans le sens inverse de la première pour limiter les ponts thermiques.
  • L’isolation avec panneaux : des panneaux rigides ou semi-rigides sont déposés sur le plancher.

Bon à savoir : l’isolation du toit par l’intérieur, une autre possibilité

Si vos combles perdus sont accessibles, vous pouvez également isoler les pentes de votre toit par l’intérieur. Au moment de la construction comme plus tard dans le temps, installer des panneaux rigides, des rouleaux de laine de verre ou un isolant mince multicouche améliorera votre protection contre la déperdition de chaleur et les températures caniculaires. Si vous devez rénover votre toiture, vous pouvez en profiter pour procéder à une isolation par l’extérieur.

Quand remplacer l’isolation des combles perdus ?

Si la construction est un moment clé pour isoler ses combles perdus, il convient ensuite de s’assurer que les performances de votre isolant restent optimales. Une inspection régulière vous permettra de savoir quand changer l’isolation de vos combles perdus. Voici les signes qui devront vous alerter.

L’humidité

C’est le plus grand ennemi de votre isolant. En effet, l’eau diminue largement ses performances. Par ailleurs, une fois infiltrée, l’humidité se diffuse et peut gagner vos murs et s’incruster dans le plafond de l’étage inférieur, surtout si vous n’avez pas utilisé de pare-vapeur. En outre, si vous avez opté pour du liège, cela peut même entraîner son pourrissement. Inspectez votre isolant après chaque grosse intempérie pour détecter une éventuelle fuite et la faire réparer. Si votre isolant est mouillé mais qu’il sèche vite, vous pourrez le conserver. En revanche, s’il reste humide même après la disparition de la fuite, il faudra le changer.

Le tassement

Les laines minérales sont lourdes et, sous l’effet de leur propre poids, il arrive qu’elles perdent en volume. Pour savoir quand isoler ses combles perdus, il faut donc surveiller les signes de tassement. Lorsque l’épaisseur d’un isolant passe sous les 15 cm, les performances ne sont plus au rendez-vous et il est temps de le changer.

L’apparition de vagues

Ce phénomène peut être observé avec les laines minérales mal posées. Lorsque l’air circule en dessous, elles gondolent et n’assurent plus leur mission de protection. Il faut donc les changer.

La présence de rongeurs

Il arrive que des rongeurs s’installent dans l’isolation des combles perdus. Si vous décelez leur présence, il vous faudra vous débarrasser des nuisibles avant de changer les parties endommagées. Les isolants au chanvre sont de bons répulsifs.

L’âge

Même si tout semble aller bien, on estime qu’il faut changer l’isolant des combles perdus tous les 15 ans pour continuer à profiter d’une installation performante.

À noter : à la construction comme dans le cadre d’un projet de rénovation, isoler son comble perdu peut être financé par des aides gouvernementales.

Si la construction d’une maison semble être le moment le plus propice pour isoler ses combles perdus, il est également possible d’entreprendre ce chantier plus tard. Pour une première installation ou un remplacement de votre équipement, vous pourrez compter sur les chargés d’affaires IZI by EDF pour mener à bien votre projet.

Devis d'isolation des combles avec IZI by EDF

Publié le 13 Novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *