Type de radiateur électrique : le guide complet - IZI by EDF
Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?
Radiateur

Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

Lecture en 9 min

Publié le 31 Juillet 2020

-

Face à tous les types de radiateurs électriques, il est difficile de s’y retrouver. Faire son choix dans ces conditions peut être particulièrement ardu. C’est la raison pour laquelle IZI by EDF a regroupé dans cet article toutes les informations nécessaires pour savoir de quoi l’on parle. Convecteur, panneau rayonnant, radiateur à inertie fluide, à inertie sèche : si ces termes ne vous évoquent rien, vous êtes alors au bon endroit !

#1 – Le radiateur à inertie fluide : la chaleur douce idéale pour des logements mal isolés

Le radiateur à inertie a cette particularité de chauffer une pièce et de diffuser la chaleur, mais surtout, de la retenir longtemps.

Quels sont les avantages et les inconvénients des radiateurs à inertie fluide ?

Avantages de l’inertie fluideInconvénients de l’inertie fluide
Chaleur douce et agréable Coût de l’appareil
Bonne diffusion de la chaleur (homogène) Montée en température progressive
Inertie du radiateur (retient la chaleur, même une fois éteint)

Le confort d’utilisation est primordial pour un radiateur électrique. Sur ce point, le radiateur à inertie fluide est bien devant les autres, surtout pour les logements anciens et/ou mal isolés. Il fait toutefois partie des radiateurs électriques les plus cher sur le marché.

Bien qu’un peu plus long à monter en température (environ 10 minutes selon la quantité de liquide), le radiateur à inertie fluide est particulièrement confortable. Sa chaleur est douce, car la surface du radiateur est moins chaude qu’un convecteur classique. Il n’assèche pas l’air, justement car la chauffe est bien moins violente.

Il en résulte aussi une meilleure diffusion de la chaleur. Grâce à cela, la température de la pièce augmente de manière bien plus homogène et globale. Conséquence : vous vous sentez bien mieux dans votre pièce.

vue sur plante radiateur et carton demenagement

Comment fonctionne un radiateur à inertie fluide ?

Dans le cas du radiateur à inertie fluide, le fonctionnement repose sur la montée en température d’un liquide caloporteur en circuit fermé, dans l’appareil.

Les résistances sont donc plongées dans le liquide. Lorsqu’elles vont chauffer, le liquide va lui aussi voir sa température augmenter localement. Il va alors se produire une circulation à l’intérieur du radiateur à cause des changements de densité du liquide en fonction de sa température (comme l’eau chaude qui remonte à la surface).

En quelques minutes, le liquide sera chaud. Il va ensuite naturellement échanger des calories avec le contenant. Le métal de votre radiateur va donc devenir plus chaud et se mettre à chauffer votre logement. La forme particulière du radiateur, avec de multiples ailettes, permet d’optimiser l’échange d’énergie et de chaleur, et d’avoir une chauffe efficace.

D’un point de vue énergétique, c’est aussi une très bonne nouvelle. Pourquoi ? Même une fois votre radiateur s’éteint, le corps reste chaud. Ce temps va dépendre de la quantité de liquide et d’autres paramètres, mais la chaleur continue de se diffuser pendant parfois 30 minutes ou même une heure !

Dans quelle pièce installer un radiateur à inertie fluide ?

L’inertie fluide est le type de radiateur électrique à privilégier pour chauffer des pièces à vivre en priorité. Tous les avantages de l’inertie fluide vont dans ce sens ! La montée progressive d’une température agréable, la chaleur douce qu’il procure, l’inertie et la conservation de la chaleur en font le candidat idéal pour un salon ou séjour, une cuisine ouverte ou une chambre ou un bureau : des pièces où l’on passe en somme le plus de temps.

A noter que l’inertie fluide est plutôt conseillé pour les logements mal isolés ou anciens (jamais encore rénovés), tandis que l’inertie sèche est recommandée pour les logements bien isolés, récents ou ayant déjà fait l’objet d’une rénovation.

L’inertie fluide est aussi la technologie utilisée dans les sèche-serviettes de votre salle de bain. Ils se prêtent parfaitement à l’exercice de maintenir la température. Il faut simplement penser à le programmer pour qu’il s’enclenche au moins 30 minutes avant d’aller prendre sa douche.

Les travaux réussis, c'est simple, c'est IZI !

J'installe des radiateurs

# 2 – Le radiateur à inertie sèche : le confort thermique optimal pour des logements bien isolés

Pour les radiateurs à inertie sèche, pas de fluide interne (d’eau glycolée ou d’huile). Ici, il s’agit de matériaux réfractaires solides, aux propriétés bien spécifiques. Le principe général est le même que l’inertie fluide, sans le liquide. Une résistance produit de la chaleur avec le passage du courant.

Quelle sont les avantages et les inconvénients des radiateurs à inertie sèche ?

Avantages de l’inertie sècheInconvénients de l’inertie sèche
Montée en température plutôt rapide Coût élevé à l’investissement
Chaleur douce et agréable
Bonne diffusion de la chaleur (homogène)
Inertie du radiateur (retient la chaleur, même une fois éteint)

Le cœur de chauffe d’un radiateur à inertie sèche est spécialement étudié pour monter en température relativement rapidement. Cependant, vous devrez tout de même attendre une dizaine de minutes pour sentir la chaleur qui commence à se diffuser dans la pièce.

Le cœur de chauffe est généralement composé de matériaux réfractaires, en céramique, en fonte ou en aluminium… Car il faut de la matière pour pouvoir stocker les calories, ce qui impacte directement le poids de l’appareil.

Malgré son coût élevé à l’achat, la force de ce radiateur reste sa faculté à restituer la chaleur sur une très longue période. C’est un excellent moyen de faire des économies. Avec un bon système de thermostat et une programmation bien optimisée, vous pouvez gagner de précieux euros sur votre facture d’énergie.

radiateur electrique blanc

Dans quelle pièce installer un radiateur à inertie sèche ?

Les radiateurs à inertie sèche sont à installer de préférence dans les pièces de vie (salon, séjour), et éventuellement les chambres, le bureau et la cuisine ouverte.

Aussi, l’inertie sèche conviendra aux logements globalement bien isolés, ayant déjà fait l’objet d’une rénovation, ou neufs.

Ce qu’il faut retenir de l’inertie sèche et fluide

Radiateurs à inertie sèche et à inertie fluide font partie des meilleurs appareils basse consommation à chaleur douce disponibles sur le marché. Le confort thermique qu’ils procurent est élevé et à ce jour inégalé.

Ces types de radiateurs électriques combinent deux éléments puissants pour produire de la chaleur :

  • Un corps de chauffe massif (en matériaux réfractaires, à fluide caloporteur)
  • Une façade chauffante (c’est le cas des modèles à double corps de chauffe avec façade rayonnante).

A noter que les doubles corps de chauffe peuvent monter rapidement en température, restituer la chaleur doucement et conserver un corps de chauffe à température longtemps après avoir éteint le thermostat.

Au vu de leurs performances, ces radiateurs électriques sont les plus onéreux à l’achat. Il faut néanmoins voir cela comme un investissement à moyen terme, qui permet d’économiser des centaines d’euros sur les factures électriques au moment du bilan annuel !

Les travaux réussis, c'est simple, c'est IZI !

J'installe des radiateurs

# 3 – Le panneau rayonnant : un air chaud immédiat pour des pièces de passage

Les radiateurs à panneau rayonnant ont fleuri ces 20 dernières années dans les rayons des magasins de bricolage et mettent en avant toujours plus d’avantages. Ils sont reconnaissables à leur grille démontable en nid d’abeilles.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un panneau rayonnant ?

Avantages du panneau rayonnantInconvénients du panneau rayonnant
Montée en température rapideDiffusion de l’air chaud en ligne droite (non homogène)
Bon confort thermiqueInertie faible (capacité à retenir la chaleur)
Coût à l’achat abordable

Sur le marché depuis déjà plusieurs années, leur coût d’achat est désormais abordable. Solution intermédiaire d’un point de vue tarifaire entre les convecteurs et les radiateurs électriques à inertie, ils sont globalement efficaces pour produire de la chaleur.

Ils intègrent une régulation type PID qui fait le travail, sans pour autant être très efficace pour grappiller les quelques euros mensuels d’une optimisation. Vous pouvez même les coupler à une régulation avec un fil pilote pour avoir une harmonie globale dans votre logement.

L’inertie assez faible du système reste son plus gros défaut. En quelques minutes, le radiateur redevient froid. Cet aspect est en partie sauvé, car les surfaces resteront chaudes un peu longtemps, mais on reste loin du confort thermique d’un radiateur à inertie.

vue sur salon cosy avec radiateur au centre

Comment fonctionne un radiateur à panneau rayonnant ?

Le panneau rayonnant est équipée d’une résistance électrique. Cependant, le principe général est différent d’un convecteur. Le but ici n’est pas de chauffer directement l’air, mais une plaque. Celle-ci peut être en métal, en verre ou en aluminium. Pourquoi plusieurs types de plaques ? Pour obtenir différentes propriétés par rapport à la chauffe, à l’inertie ou encore l’efficacité thermique. Une fois à température, cette plaque va diffuser de la chaleur sous forme de rayonnement infrarouge. Invisible et sans risque, ce phénomène permet d’envoyer la chaleur en ligne droite devant la plaque. Il en résulte une bonne sensation de chaleur, néanmoins non diffuse dans toute la pièce (car unilatérale).

Bon à savoir : dit souvent que le panneau rayonnant chauffe les meubles ; c’est plutôt vrai. Les meubles en bois (principalement) réagissent très bien aux infrarouges. Ils vont alors aider à la diffusion de la chaleur dans votre pièce, en évitant de rester froids et de créer un déséquilibre (comme lorsque vous vous tenez proche d’une fenêtre mal isolée en plein hiver).

Dans quelle pièce installer un panneau rayonnant ?

Parmi les différents types de radiateurs électriques, le panneau rayonnant est celui qui se prête le mieux aux chambres à coucher. Il convient également très bien à des pièces de passage, comme un couloir, l’entrée du logement, une cuisine fermée ou un bureau à domicile. La montée en température est assez rapide au vu du peu de matière à chauffer. La sensation de chaleur sera donc presque immédiate (quelques minutes seulement).

Les travaux réussis, c'est simple, c'est IZI !

J'installe des radiateurs

#4 – Le convecteur : le type de radiateur électrique le plus économique, mais énergivore

Appelés aussi radiateurs électriques de première génération et même grille-pain pour les modèles les plus anciens, leur technique de chauffe est aujourd’hui totalement dépassée par des versions plus performantes (l’inertie à chaleur douce en particulier). Toujours est-il que les convecteurs restent le type de radiateur électrique présentant l’un des meilleurs rapports puissance / prix.

Quels sont les avantages et les inconvénients des convecteurs ?

Avantages du convecteurInconvénients du convecteur
Prix économique à l’achatAbsence d’inertie
Montée en température rapideInconfort thermique (air sec)
Technologie disponible en format mobile (idéal pour du chauffage d’appoint)Solution court termiste et énergivore
Mauvaise diffusion de la chaleur

Acheter et installer un convecteur reste très accessible (une centaine d’euros environ à l’achat). Ils sont très simples d’utilisation et ne requièrent que peu d’entretien. Il faudra simplement veiller à ce que la poussière ne s’y accumule pas, ce qui perturberait la chauffe.

Mais attention, lorsque la résistance chauffe énormément (elle chauffe généralement plus que de raison), la chauffe de la pièce n’est pas du tout optimisée et la sensation de confort thermique n’est pas au rendez-vous. En réalité, régler la température plus fort qu’à l’accoutumée importe peu, car la sensation de chaleur n’est que très éphémère chez un convecteur. Ce problème est lié :

  • Au trajet de l’air chaud qui monte immédiatement (l’air ne se diffuse pas à travers toute la pièce) ;
  • A l’absence d’inertie du radiateur. Si vous l’éteignez, il redevient parfaitement froid en quelques minutes.
convecteur electrique

Comment fonctionne un convecteur ?

Lorsque l’on regarde le fonctionnement d’un convecteur électrique, on trouve un système très simple, avec une résistance électrique interne, conçue pour chauffer fortement et rapidement, et dissiper un maximum de chaleur. Le but ici est de s’opposer au passage du courant.

En s’opposant au courant, la résistance chauffe et du même coup, la température de l’air au voisinage augmente. Il se produit alors une convection (d’où le nom de convecteur). L’air chaud monte et finit par sortir du convecteur pour se mélanger à celui de la pièce (en réalité, il suit le mur presque jusqu’au plafond). Il est remplacé par de l’air plus frais qui sera chauffé à son tour, et ainsi de suite.

Dans quelle pièce installer un convecteur électrique ?

Au vu de leur faible coût, les convecteurs peuvent rendre de gros services comme radiateurs d’appoint par exemple dans un salon. La convection ne fonctionne hélas que peu de temps, juste pour gagner le petit degré supplémentaire qui vous permet d’être bien au chaud devant la télé l’hiver.

Attention néanmoins à maîtriser la température car l’air chaud d’un convecteur a tendance à être sec. Cela crée des problèmes respiratoires, surtout chez les personnes âgées, les nourrissons et les asthmatiques. Il faut alors avoir recours à un humidificateur. Cela rajoute un coût à l’installation, sans compter la dépense énergétique. Gardez alors l’utilisation d’un convecteur pour une pièce peu fréquentée (un couloir, une entrée), juste pour briser un courant d’air froid.

Si vous décidez tout de même de vous orienter vers cette solution, nous recommandons des convecteurs dotés de programmateurs et de régulateurs électroniques pour optimiser les performances énergétiques.

Vous avez désormais un peu plus d’informations pour savoir quel radiateur électrique choisir et installer dans votre habitation. Gardez à l’esprit que tout dépend de son usage, mais aussi de votre budget et de sa consommation électrique. Et pour avoir tous les conseils et trouver l’électricien le plus adapté pour vos travaux, faites appel aux pros du réseau IZI by EDF.

Les travaux réussis, c'est simple, c'est IZI !

J'installe des radiateurs

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

2 commentaires

  • Lise says:

    J’ai un radiateurs électrique. Le thermostat est réglé sur 21* mais je voudrais seulement 20* et je n’arrive pas à le régler. Il n’y a pas de marque. Devant c’est un fin grillage. Comment faire?

    • Avatar photo Marine G says:

      Bonjour,

      Si la grille recouvre le radiateur, vous êtes probablement équipée d’un radiateur à panneaux rayonnants (appelé aussi radiateur radiant). Une étiquette comprenant la référence et le numéro de série du radiateur a pu être collée en dessous ou derrière l’appareil. Cela vous permettra d’avoir accès à la notice du radiateur en la cherchant sur Internet.
      S’il n’y a aucune étiquette et donc aucune référence, vous pourriez peut-être installer un thermostat filaire (sonde qui relève et règle la température) ou un thermostat connecté (à paramétrer depuis une application sur votre smartphone). Vous pourrez de la sorte abaisser la température de votre radiateur.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !