Comment couper l’arrivée d’eau dans son logement ?

Partager sur

comment-couper-arrivee-eau-toilettes

Pour faire des travaux sur un réseau individuel d’eau, limiter les dégâts causés par une fuite ou éviter tout accident sur le circuit en cas d’absence prolongée, il peut être nécessaire de couper l’arrivée d’eau de son logement. Cependant, il n’est pas toujours facile de trouver l’alimentation d’eau d’une habitation. IZI by EDF vous propose donc un guide ultime pour savoir comment couper l’arrivée d’eau dans son logement. Où la chercher, comment l’actionner et quels équipements installer pour une intervention facilitée : vous saurez tout !

Comment trouver son arrivée d’eau générale ?

Pour couper l’arrivée d’eau dans son logement, il faut tout d’abord repérer la vanne d’arrêt. Selon le type d’habitation, mais également l’époque de la construction, son emplacement peut varier.

Couper l’arrivée d’eau dans sa maison

Si vous vivez dans une maison individuelle, vous devrez vous rendre au sous-sol ou à la cave pour couper l’arrivée d’eau du logement. En effet, le réseau d’eau étant principalement souterrain, c’est à cet endroit qu’a dû être installé votre compteur d’eau. Ce dernier vous permet de surveiller votre consommation, mais il marque également la limite entre le réseau d’eau public et le vôtre. La vanne permettant de couper votre arrivée d’eau doit se situer juste à côté. Il suffit de l’actionner pour fermer le réseau et arrêter l’écoulement de l’eau vers vos équipements.

Couper l’arrivée d’eau dans un appartement

Si vous vivez en appartement, il y a deux cas de figure. En effet, si de plus en plus de copropriétés optent pour la pose de compteurs individuels afin de facturer à chaque résident sa consommation d’eau exacte, certains immeubles intègrent ce coût dans leurs charges. La manière de couper son arrivée d’eau peut donc différer.

  • Logement avec compteur individuel

Si votre logement dispose de son propre compteur, alors la vanne pour couper l’arrivée d’eau ne doit pas se trouver loin. La plupart du temps, il se situe dans une gaine technique sur le palier. Attention toutefois, il est possible que le placard accueille également les compteurs de vos voisins. Normalement, ils sont marqués pour pouvoir être identifiés facilement. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez suivre les canalisations pour savoir lequel vous est attribué. Vous pouvez par ailleurs contacter votre syndic pour savoir quelle vanne d’arrivée d’eau vous correspond. En cas d’urgence, prévenez vos voisins, ils pourront peut-être identifier leur compteur. Vous pourrez alors procéder à des tests sans les déranger. Il arrive également que le compteur individuel se trouve au sein d’un placard, dans la cuisine ou la salle de bains. Il n’y a alors aucun doute sur la vanne à actionner pour couper l’arrivée d’eau dans le logement.

  • Logement sans compteur

Si la consommation d’eau est comprise dans vos charges, il n’y a peut-être qu’un compteur pour tout votre immeuble. Vérifiez votre cuisine et votre salle de bains qui cachent peut-être une vanne intermédiaire derrière une trappe. Si c’est le cas, vous pourrez couper l’arrivée d’eau sans déranger vos voisins. Si ce n’est pas le cas, l’opération devient alors plus délicate. Il vous faudra en effet accéder à la vanne générale de l’immeuble située au niveau des caves ou du sous-sol et couper l’arrivée d’eau de tout le bâtiment.

Toilettes

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Toilettes

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Bon à savoir : une arrivée d’eau pour l’eau chaude, c’est possible

Si votre appartement n’est pas équipé d’un chauffe-eau, alors vous trouverez dans la gaine technique une arrivée d’eau pour l’eau froide et une autre pour l’eau chaude. En cas de travaux, de fuite ou d’absence, il est recommandé de couper les deux arrivées d’eau.

Couper l’arrivée d’eau dans son logement en hiver

Si vous possédez un logement à la montagne et prévoyez une longue absence en hiver, vous devrez couper l’eau, mais surtout penser à protéger vos canalisations du gel. En effet, même si vous prévoyez d’enclencher le mode hors-gel de votre chauffage, rien ne vous met à l’abri d’une défaillance de la chaudière ou d’une panne d’électricité si vous avez choisi un chauffage électrique. Pour couper l’arrivée d’eau du logement et prévenir l’explosion des canalisations en cas de grand froid, vous devrez :

  • Fermer la vanne d’alimentation en eau du logement. S’il s’agit d’un robinet, tournez-le vers la droite pour le fermer. Effectuez ensuite un test pour vérifier que vous l’avez bien actionné dans le bon sens.
  • Ouvrir les robinets dans tout le logement. Si vous avez plusieurs étages, commencez par la robinetterie du bas (n’oubliez pas le sous-sol) puis montez.
  • Tirer la chasse d’eau en débutant cette fois-ci par l’étage supérieur. En cas de commande double, appuyez sur celle qui videra entièrement le réservoir.
  • Verser de l’antigel spécial plomberie dans tous les tuyaux de vos équipements (lavabos, éviers, douches, etc.), mais aussi dans la cuvette des toilettes.
  • Vider l’eau des appareils ménagers comme le lave-linge, le lave-vaisselle, ou encore du chauffe-eau. Pour cela, vous devrez suivre les instructions données par le fabricant ou faire appel à un professionnel. Les chargés d’affaire IZI by EDF pourront vous recommander un artisan pour une intervention rapide.

Qu’est-ce que le robinet d’arrêt individuel ?

Afin de simplifier les démarches pour couper l’arrivée d’eau dans son logement, il est possible d’installer un robinet d’arrêt individuel. Ce dernier permet d’avoir un accès rapide à l’alimentation en eau de l’équipement sur lequel il a été installé. Cela favorise ainsi une intervention rapide en cas de besoin, sans perturber toute la maisonnée en coupant l’arrivée de l’eau du logement.

On retrouve principalement deux modèles. Le robinet à boisseau sphérique est doté d’une boule évidée dont le pivotement donne la possibilité d’ouvrir ou de fermer l’arrivée d’eau. Il suffit d’un quart de tour pour passer d’une action à une autre. Ces robinets d’arrêt sont silencieux et généralement équipés d’une poignée de type vanne. Il est également envisageable de choisir un robinet presse-étoupe. Ici, le fonctionnement est celui d’un robinet classique : plusieurs tours permettent d’actionner le joint de compression et de couper l’arrivée d’eau. La tête de robinet peut être ronde ou à potence. Pour s’adapter à toutes les situations, le robinet d’arrêt existe en version droite ou équerre.

Changer un robinet d’arrêt dans les W.-C.

Particulièrement sujets aux fuites et aux dysfonctionnements de chasse d’eau entraînant une surconsommation d’eau, les W.-C. sont presque toujours dotés d’un robinet d’arrêt. Il arrive toutefois que leur système se grippe et que la commande de l’alimentation en eau ne soit plus efficace. Pensez donc à procéder à des vérifications régulières de son fonctionnement afin de ne pas vous apercevoir d’une panne au moment où se déclare une fuite. Si vous avez opté pour un réservoir encastré, votre robinet d’arrêt peut être dissimulé. Si c’est le cas, vous devriez y avoir accès en ouvrant la plaque du déclencheur.

Si vous devez remplacer un robinet d’arrêt sur les toilettes, préférez faire appel à un professionnel. Ce dernier pourra ainsi vous assurer une pose de cet équipement parfaitement étanche. Avant toute chose, il lui faudra couper l’arrivée d’eau générale du logement. Pensez également à placer une bassine ou une serpillère sous le robinet, car l’eau encore présente dans le tuyau va s’en échapper. Votre artisan procèdera alors de la manière suivante :

Dépose de l’ancien robinet

Pour cela, votre professionnel aura besoin de deux clés plates. La première lui servira à bloquer l’écrou le plus proche du réservoir de la chasse d’eau. Il pourra alors desserrer celui qui raccorde le robinet d’arrêt au flexible ou tuyau d’alimentation. Le second écrou pourra être retiré à son tour et le robinet délogé de son emplacement.

Préparation à la pose du nouveau robinet

Avant d’installer le nouvel équipement, votre professionnel s’assurera qu’aucun joint d’étanchéité n’est resté sur l’alimentation d’eau ou sur l’entrée du réservoir. À l’aide d’une brosse métallique, il pourra ensuite frotter ces deux éléments afin d’en éliminer tout résidu. Si un joint adhère de manière tenace, il peut être amené à utiliser une lime plate.

Pose du robinet d’arrêt W.-C.

La matière du robinet d’arrêt de W.-C. peut différer, mais il sera toujours doté d’une entrée mâle et d’une sortie écrou. Avant de le loger dans son emplacement, on recouvre souvent les filetages des écrous par du Téflon. Un joint sera également placé de chaque côté de manière à renforcer l’étanchéité. Il suffit ensuite de commencer à visser l’écrou proche du réservoir avant de faire de même de l’autre côté. On amorce à la main avant de sécuriser la position du robinet d’arrêt avec une clé.

Vérification

Il est maintenant temps de procéder à une vérification pour s’assurer de l’absence de fuite. L’alimentation d’eau du logement est donc remise en marche. Si votre artisan détecte la présence d’eau au niveau des écrous, il les revissera. Si cela ne suffit pas à arrêter l’écoulement, il devra à nouveau couper l’arrivée d’eau du logement avant de démonter le robinet d’arrêt pour repositionner les joints.

Le robinet d’arrêt : l’accessoire tranquillité

Pour couper l’arrivée d’eau dans son logement plus facilement, on pense instantanément à l’installation d’un robinet d’arrêt sur les W.-C. Cependant, cet équipement peut aussi être posé sur d’autres éléments qui peuvent nécessiter un arrêt rapide de l’alimentation en eau. Demandez conseil à un spécialiste qui pourra faire un bilan de votre réseau d’eau et vous proposer de le sécuriser grâce à des robinets d’arrêt individuels situés au niveau :

  • De l’évier de la cuisine ;
  • Du lavabo ;
  • De la douche et/ou de la baignoire ;
  • De l’arrivée d’eau du lave-linge ;
  • De l’arrivée d’eau du lave-vaisselle.

Chaque équipement sera ainsi isolé, et vous pourrez vous protéger des fuites plus facilement. Il faudra toutefois veiller à entretenir ces nouveaux accessoires. Prenez par conséquent l’habitude de les actionner chaque mois pour éviter les blocages. Selon le modèle choisi, surveillez les dysfonctionnements afin de pouvoir intervenir rapidement.

Robinet d’arrêt presse-étoupe

Si vous remarquez que de l’eau perle au niveau de la tête, cela peut signifier que le presse-étoupe est usé. Essayez de resserrer délicatement l’écrou autour de l’axe de manœuvre de la poignée (il est situé sous un cache pour les commandes rondes) de façon à stopper cette micro-fuite. Si la situation ne s’améliore pas, il faut faire appel à un professionnel. Lorsque le robinet goutte au niveau d’un des deux écrous principaux, cela indique que l’étanchéité n’est plus assurée : il est indispensable de changer le joint. Encore une fois, l’intervention d’un spécialiste est nécessaire.

Robinet d’arrêt à boisseau sphérique

Il arrive que l’actionnement de la commande se bloque à cause de l’accumulation du calcaire. Il faut alors couper l’arrivée d’eau dans son logement pour démonter le robinet en vue de le faire tremper dans du vinaigre blanc. Une fois le robinet remis en place, si la poignée ne fonctionne toujours pas, il faudra changer cet accessoire. Il en va de même si le robinet goutte. Cela trahit en effet une déformation de la sphère qui sert à contrôler l’alimentation en eau.

Si vous choisissez d’installer des robinets d’arrêt en matière synthétique, sachez qu’il est rare de pouvoir les réparer une fois qu’ils sont bloqués. En effet, il arrive souvent que leur axe se brise dès que l’on force un peu. Il faut alors changer le robinet d’arrêt.

Savoir couper l’arrivée d’eau d’un logement peut vous préserver de dégâts d’ampleur. Aussi, que vous habitiez dans une maison ou un appartement, il est important de connaître l’emplacement de votre vanne d’alimentation générale. Fuite, travaux ou absence : elle permet de couper l’arrivée d’eau dans son logement en un clin d’œil. Pour faciliter le contrôle de l’alimentation en eau d’un logement et sécuriser l’utilisation de chaque équipement, pensez également au robinet d’arrêt individuel. Indispensable pour les W.-C., il pourra être installé par un professionnel sur les arrivées d’eau de différents éléments sanitaires. Cela vous offrira un accès rapide pour couper l’eau dans votre logement seulement où bon vous semble.

Toilettes

Un projet de rénovation ?

Publié le 16 Mars 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

2 commentaires

  • franck ouary says:

    Bonjour,
    Je vais emménager dans une maison neuve. J’ai remarqué que le débit d’eau était partagé entre les robinets. C’est-à-dire que lorsqu’un robinet est ouvert et qu’on ouvre un second robinet, le débit sur le premier se réduit considérablement. Sauriez-vous m’indiquer s’il s’agit d’un réglage à effectuer ou d’un dysfonctionnement svp?
    Cordialement.

    • Hugo B says:

      Bonjour,
      Il peut y avoir plusieurs sources à ce dysfonctionnement, je n’ai malheureusement pas assez d’éléments pour vous donner une réponse certaine, je vous invite cependant à lire cet article : https://izi-by-edf.fr/blog/pourquoi-pas-pression-robinet/ ou à contacter un professionnel.
      N’hésitez pas à me recontacter si besoin.
      Belle journée à vous de la part de l’équipe IZI by EDF !