Peut-on intégrer le coût des travaux dans un prêt immobilier ?

Partager sur

comment-integrer-cout-travaux-dans-pret-immobilier

Lorsque l’on achète dans l’ancien, il faut bien souvent prévoir une enveloppe pour la rénovation. Mais est-il possible d’intégrer le coût de ces travaux dans un prêt immobilier ? IZI by EDF vous dévoile tout ce qu’il faut savoir pour financer votre chantier de rénovation.

Intégrer ses travaux dans un prêt immobilier, c’est possible

Si le prêt immobilier doit servir principalement à financer un achat immobilier, il est également possible d’y intégrer le coût des travaux dans son crédit. C’est d’ailleurs la solution à privilégier si vous souhaitez investir dans un bien qui nécessite des travaux de rénovation. Ces derniers pourront concerner :

  • Le raccordement au réseau de gaz ou d’eau ;
  • La rénovation et/ou mise en conformité de l’électricité ;
  • La réfection des sols et des murs ;
  • La réparation d’une toiture ;
  • Des travaux d’agencement et d’agrandissement (construction d’une véranda, d’une piscine, d’un jardin, etc.) ;
  • Un chantier pour l’amélioration de la qualité de la vie (pose d’une cuisine équipée, construction d’une douche à l’italienne, etc.) ;
  • Des travaux concernant la performance énergétique (isolation de combles, changement des fenêtres, nouvelle chaudière, etc.).

Il n’existe pas de restriction dans le spectre de travaux qu’il est possible d’intégrer à un prêt immobilier. Leur montant ne doit toutefois pas dépasser 10 % du prix logement acheté. Il faudra également veiller à ce que vos travaux ne vous fassent pas dépasser votre capacité globale d’endettement. Le montant de vos mensualités (bien et travaux) ne doit en effet pas dépasser un tiers de vos revenus.

Pourquoi intégrer ses travaux à son prêt ?

Financer vos travaux grâce à votre prêt immobilier vous offrira de nombreux avantages :

  • Vous profitez du taux de votre crédit immobilier qui est bien souvent plus avantageux que celui d’un crédit travaux ;
  • Votre emprunt sera lissé sur une plus longue période, ce qui vous permettra de bénéficier de mensualités moins importantes ;
  • Vous n’avez qu’un crédit ;
  • La banque gère directement vos prestataires ;
  • Il est possible de ne commencer à rembourser le crédit que lorsque les travaux sont terminés et le logement habitable. Vous pourrez ainsi éviter de cumuler le paiement d’un loyer et des mensualités. Attention toutefois, ce dispositif déclenche le paiement d’intérêts intercalaires.

Les bons réflexes pour intégrer les travaux dans son crédit immobilier

Pour que votre crédit immobilier puisse financer vos travaux de rénovation, vous devrez constituer un dossier solide et agrémenté de devis. Ainsi, dès votre première visite, vous devrez tenter de chiffrer le montant des travaux que vous souhaitez effectuer. Cela vous permettra de vous assurer que votre capacité d’emprunt pourra couvrir l’ensemble de votre projet. Ces estimations seront également nécessaires pour faire une offre au prix que vous estimez le plus juste.

Pour éviter toute déception lorsque vous demanderez un crédit à votre banque, vous devrez ensuite au plus vite obtenir des devis de professionnels pour étayer votre dossier de prêt immobilier. Couvreurs, électriciens, chauffagistes ou encore spécialistes de l’installation : les chargés d’affaire IZI by EDF pourront vous orienter les professionnels dont vous aurez besoin pour l’estimation et la réalisation de vos travaux. Les banques sont extrêmement rigoureuses et pointilleuses quand il s’agit d’étudier un dossier de prêt immobilier, veillez donc à ne rien laisser au hasard.

Immobilier

Rénovation intérieure

Débloquer les fonds pour ses travaux

Si vous décidez d’intégrer le coût de travaux dans un prêt immobilier, alors vous devrez obligatoirement faire appel à des professionnels. En effet, lors de la constitution de votre dossier, la banque séparera le montant qui vous est accordé pour financer votre bien et celui alloué à vos travaux. Vous obtiendrez ainsi un unique versement pour votre prêt immobilier. Les artisans qui interviendront ensuite sur votre chantier de rénovation présenteront directement leurs factures à la banque qui les règlera.

Vous l’aurez compris, il n’est pas possible d’intégrer le coût de travaux dans un prêt immobilier pour les réaliser soi-même. Ainsi, si vous souhaitez que la banque finance votre chantier en même temps que votre achat, il est préférable de n’intégrer que des travaux d’envergure que seuls des professionnels peuvent réaliser. Une exception est toutefois faite pour les acquéreurs travaillant dans le bâtiment (artisans ou employés) qui pourront réaliser les tâches pour lesquelles ils sont qualifiés. 

Prêt immobilier et travaux : quelle marge de manœuvre ?

Malgré la rigueur de la banque pour la validation d’un dossier de prêt immobilier intégrant une enveloppe pour des travaux, il est possible d’ajuster quelques détails. En effet, une fois votre crédit accordé, vous pourrez toujours changer de prestataire(s). Pour cela toutefois, il faudra que vous ayez trouvé un artisan moins cher afin de ne pas dépasser le montant qui vous a été accordé.

Une fois la rénovation terminée, si le montant des travaux est inférieur à la somme validée au départ, alors la partie travaux de votre prêt sera revue à la baisse. Vous aurez donc des mensualités plus faibles. Ainsi, même si la banque accepte de financer vos travaux via votre prêt immobilier grâce aux devis que vous lui avez fournis, n’hésitez pas à consulter d’autres professionnels afin de limiter vos dépenses.

Quelles autres solutions pour financer ses travaux ?

Que la banque accepte ou pas d’intégrer le coût des travaux dans le prêt immobilier, il existe d’autres solutions pour financer la rénovation de votre nouveau bien :

Le prêt à taux zéro

Selon la zone où vous souhaitez investir, vous pouvez financer une partie de votre achat et de vos travaux grâce à un prêt à taux zéro. Les intérêts du montant emprunté seront pris en charge par l’État. Le PTZ est accordé lorsque le coût des travaux représente au moins 25 % du prix de l’opération totale. Ils peuvent concerner un chantier d’amélioration ou d’économie d’énergie. Ce prêt est soumis à conditions de revenu.

Le crédit travaux

Si votre capacité d’endettement le permet, vous pouvez également demander un prêt travaux à votre banque. Il s’agit en réalité d’un prêt à la consommation dont l’enveloppe sera affectée à votre chantier de rénovation. Vous aurez à nouveau besoin de devis de professionnels pour constituer votre dossier. Selon les cas, la banque peut aussi se charger de la rémunération des artisans présents sur le chantier comme lorsque le coût des travaux est intégré à un prêt immobilier.

Un prêt épargne logement

Les titulaires d’un PEL (Plan Épargne Logement) ou d’un CEL (Compte Épargne Logement) peuvent bénéficier d’un prêt épargne logement pour financer leurs travaux. Les conditions d’attribution et les caractéristiques du prêt dépendent de la date d’ouverture du CEL ou du PEL.

Bon à savoir : de nombreuses solutions de financement après l’achat

Si vous ne pouvez intégrer le coût de vos travaux dans votre prêt immobilier, vous aurez d’autres opportunités de financer votre rénovation par la suite. Entre l’éco-prêt à taux zéro, les dispositifs de MaPrimeRénov’ et des Certificats d’Économies d’Énergie, les aides de l’Anah et la T.V.A. à taxe intermédiaire ou réduit, les travaux d’amélioration de l’habitat ou de rénovation énergétique peuvent être réalisés à tout moment.

Intégrer le coût des travaux dans un prêt immobilier est tout à fait possible et même conseillé. Pour constituer un dossier solide, faites appel à des professionnels de confiance qui vous établiront des devis justes et précis afin de financer les travaux de rénovation de votre futur chez vous.

Immobilier

Rénovation intérieure

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 16 Mars 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *