Abattre un mur : comment savoir s’il est porteur ou non ?

Partager sur

Abattre un mur

Lorsque l’on veut abattre un mur, une petite voix dans notre tête finit toujours par dire : « Est-ce un mur porteur ? », et là, c’est général un moment de panique. Abattre un mur n’est effectivement pas à prendre à la légère et savoir si un mur est porteur est plus technique qu’on ne le pense.

Abattre un mur : oui mais lequel ?

Pour commencer, soyez rassuré, vos projets ne tombent pas à l’eau. En effet, il est possible de créer une ouverture sur un mur porteur en suivant plusieurs étapes cruciales pour la réussite de vos travaux d’intérieur.

En revanche, abattre un mur porteur est une autre paire de manches étant donné qu’il soutient la structure de la maison ou de l’appartement.

Porteur

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Porteur

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Un mur porteur, c’est quoi ?

Une définition rapide, ça vous dit ? Un mur porteur est un mur qui supporte la charpente. Bon, là c’est un peu trop court.

Votre maison possède une charpente, qui supporte elle-même tout le toit. Le poids de celle-ci est réparti pour la plupart sur les quatre murs extérieurs de votre logement. Selon les configurations, il arrive (surtout dans les anciennes maisons) qu’un mur à l’intérieur de la bâtisse supporte aussi une partie de cette charge. Dans ce cas, il s’agit d’un mur porteur et modifier son intégrité peut avoir de lourdes conséquences.

En cas d’erreur

Prenons le cas très problématique où vous vous êtes posé la question trop tard. Devant vous se dresse un tas de gravas que l’on appelait jusqu’ici, un mur porteur.

À ce moment, tout va dépendre de la sécurité qu’a pris l’architecte et de la façon dont les matériaux ont vieilli. Votre charpente à un point d’appui en moins. Il y a donc plus d’efforts sur les murs extérieurs. Vous pourriez donc fragiliser l’ensemble de la maison, mais ce n’est pas tout. Ce mur porteur, selon le pourcentage de poids qu’il devait soutenir, n’est pas forcément qu’une aide. Vous pourriez alors avoir une partie de votre premier étage ou de la charpente qui s’effondre et entraîne le reste avec elle.

Comment savoir si un mur est porteur ?

mur porteur

Savoir si un mur est porteur demande quelques connaissances. Au cours d’une conversation avec vos amis experts en bâtiment, vous avez peut-être déjà entendu certaines de ces bonnes idées (non) :

L’épaisseur du mur

Souvent plus épais c’est à dire 15 cm minimum au lieu de 7 à 9 cm pour les murs non porteurs, aussi appelés cloison. L’épaisseur du mur n’est pas un bon indicateur. Vos cloisons pourraient être plus épaisses, notamment par le doublage du placo. C’est parfois utilisé pour les cloisons d’une cuisine qui devront supporter un poids conséquent avec les meubles suspendus.

D’autres exemples sont plus difficiles à déceler. Parfois, on double le placo pour obtenir une meilleure rigidité pour l’acoustique de la pièce. Si l’ancien propriétaire était un grand mélomane, il l’a peut-être fait et vous ne seriez pas informé.

Son emplacement

Cela dépend de la superficie du logement. Sur une grande surface, un mur porteur aura  probablement été placé au centre de l’habitation, pour conforter les murs extérieurs.

Encore une fois, c’est ici une supposition, le choix réel va dépendre de la forme de votre charpente, le placement des fermettes ou si vos combles sont aménageables ou non.

Le son qu’il produit en tapant dessus

Si le son est sourd (plein) il est probable que le mur soit en béton ou en pierre et donc porteur. Si au contraire vous entendez une sonorité creuse, le mur est sûrement en placoplatre et donc non porteur.

Ce sont des tests qui en effet peuvent donner une idée mais peuvent également être trompeurs.

En effet, selon l’année de construction ou les divers travaux réalisés dans l’habitation, les murs peuvent être devenus porteurs ou semi-porteurs.

Mur porteur ou pas, la solution imparable

plan architecte

Donc, la seule véritable méthode est de mettre la main sur les plans et de réaliser une expertise auprès d’un bureau d’étude ou d’un architecte pour vous assurer qu’abattre un mur ne va pas endommager votre logement.

Quelles sont les démarches et combien coûte l’abattement d’un mur ?

Pour vous éviter toutes ces questions techniques, il est préférable de faire appel à un professionnel :

  1. Faites réaliser une pré-visite par IZI by EDF à 49 €, elle permettra d’avoir un premier diagnostic et de vous éviter une étude inutile (un professionnel repère rapidement un mur en placo).
  2. Si le mur est en placo, IZI by EDF réalise l’abattement pour un mur de 2 ou 3 mètres de longueur. Compter entre 200 et 350 € tout compris (déplacement, main d’œuvre, évacuation des gravats).
  3. Si le mur est porteur ou que le doute persiste, il faudra alors réaliser une expertise avant les travaux. Le coût total peut varier entre 3000 et 4500 € (expertise, travaux et matériaux). L’expertise peut faire varier le coût total car elle est définie en fonction du type d’immeuble/maison (bâtiment classé, nombre d’étages, date de construction etc).
Porteur

Un projet de rénovation ?

Publié le 17 Janvier 2018

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.