Cuisine PMR : Comment rendre une cuisine accessible ?
Cuisine

Cuisine PMR : Comment rendre une cuisine accessible ?

Lecture en 4 min

Publié le 26 Août 2022

La cuisine est une des pièces maîtresses de la maison. En France, la cuisine est un véritable art. On estime qu’en moyenne les français passent plus d’une heure par jour dans leur cuisine. Il est donc important de la rendre accessible à tous. Pour cela, il existe des solutions et des cotes à respecter afin de rendre la cuisine accessible aux personnes à mobilité réduite. Découvrez aujourd’hui avec IZI by EDF les bonnes pratiques à avoir et les règles à respecter pour aménager votre cuisine pour une personne à mobilité réduite.

Qu’est-ce qu’une cuisine PMR ?

En France, le sigle PMR, pour « Personne à Mobilité Réduite » est utilisé pour qualifier les personnes qui font face à des difficultés pour se mouvoir dans leur environnement. Une personne en situation de handicap sera donc considérée comme une personne à mobilité réduite. Une personne séniore dans un état grabataire sera aussi considérée personne à mobilité réduite.

Dans certains cas, il est donc nécessaire d’adapter l’intérieur d’une maison pour la rendre plus accessible aux personnes à mobilité réduite. C’est surtout le cas dans des pièces qui sont d’origine assez étriquées, comme la cuisine, la salle de bain ou les WC. Une cuisine PMR correspond donc à toutes les installations réalisées dans une cuisine pour la rendre accessible aux personnes en situation de handicap. Ces installations sont régies par différentes normes qui permettent de faciliter l’utilisation de la cuisine sur-mesure au plus grand nombre.

Quelles dimensions pour une cuisine PMR ?

L’idéal dans une cuisine PMR est d’optimiser tous les espaces pour que vous et vos proches puissiez utiliser comme il se doit la pièce. Pour cela, il y aura des dimensions idéales à respecter, qui seront aussi bien à appliquer sur la surface au sol que sur vos différentes installations.

La surface nécessaire au sol d’une cuisine PMR

Avant de parler de la surface nécessaire au sol pour l’aménagement d’une cuisine PMR, il conviendra de parler de l’accès à la pièce. L’idéal est de choisir une ouverture qui fasse au moins 90 cm de large. On pourra dans certains cas choisir de remplacer une porte standard par une porte coulissante qui sera beaucoup plus facile à manipuler pour une personne se déplaçant en fauteuil roulant.

Lorsque vous établirez les plans de votre cuisine PMR, la première chose à penser outre la porte d’accès sera la surface au sol. Manœuvrer en fauteuil roulant demande en effet des efforts et surtout de l’espace pour rester à l’aise dans la pièce. Les normes des cuisines PMR indiquées dans le décret du 17 mai 2006 nous disent qu’il faudra prévoir une aire de rotation d’au moins 1,50 m de diamètre dans la pièce pour faciliter les déplacements et demi-tours en fauteuil. C’est une donnée à bien prendre en compte, car elle déterminera par la suite les autres installations présentes dans la pièce.

Il faudra aussi penser à adapter le revêtement de sol de la cuisine PMR. Généralement on choisira un sol qui ne provoque pas de gêne auditive, qui n’accroche pas et qui soit simple à entretenir.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

La hauteur du plan de travail en cuisine PMR

Le plan de travail est l’élément essentiel pour préparer de bons repas. Mais à quelle hauteur doit-il être fixé dans une cuisine pour personnes à mobilité réduite ? Pour une personne debout, le plan de travail doit généralement se trouver à environ 90 cm ou 1 mètre du sol. Pour une personne en situation de handicap, il devra être placé entre 60 et 65 cm du sol. S’il s’agit d’une personne en fauteuil, selon le modèle du fauteuil le plan de travail devra être situé entre 80 et 85 cm de hauteur.

Avec des hauteurs variables en fonction des personnes, il faut parfois trouver des solutions pour rendre la cuisine la plus accessible possible. On pourra par exemple installer un plan de travail motorisé mobile. Cela permettra à tous les membres de la famille de cuisiner à la bonne hauteur. Pour ce genre d’installation, on évitera cependant d’installer des placards ou des tiroirs sous le plan de travail afin qu’une personne en fauteuil ou assise puisse y glisser ses jambes. Prévoyez donc un passage libre d’environ 70 cm sous le plan de travail.

cuisine pmr revetement sol

Les normes PMR pour une cuisine accessible

Que ce soit pour une petite ou une grande cuisine, la cuisine PMR se doit de respecter certaines normes pour être accessible à tous. Outre les différentes bonnes pratiques vues précédemment avec la surface au sol et la hauteur des plans de travail, il y aura certaines autres mesures et installations à respecter.

Les meubles d’une cuisine adaptée aux fauteuils roulants

On pensera dans un premier temps aux rangements. Ceux-ci doivent être facilement accessibles et donc ne doivent pas être installés à une hauteur supérieure à 1,30 m de haut. Au-delà de cette hauteur, les rangements deviennent inaccessibles aux personnes en fauteuil roulant. On privilégiera donc les rangements situés entre 40 cm du sol et 1,30 m de haut. La mesure de 40 cm minimum est importante afin qu’une personne en fauteuil puisse passer librement le repose-pied. Pour les personnes malvoyantes, on pourra prévoir des installations classiques entre 20 cm du sol et 1,80 m de hauteur.

Idéalement pour les rangements, on privilégiera les tiroirs ou les portes à ouverture assistée. Il sera même possible dans certains cas de motoriser l’ouverture des portes et des tiroirs pour les rendre plus accessibles.

Les différents accessoires d’une cuisine PMR

Pour éviter les efforts inutiles, on essaiera aussi de rassembler le plus d’appareils, d’accessoires de cuisine et d’équipements au même endroit. On pourra alors installer le frigo, le four avec une porte, les plaques de cuisson et le lave-vaisselle proches pour éviter les allers-retours à répétition qui demanderont de gros efforts physiques. Pour la hotte, préférez aussi une hotte avec télécommande.

Pour ce qui est de l’installation de l’évier, cela sera à voir au cas par cas. Il existera plusieurs solutions. Vous pourrez installer un évier une ou deux cuves peu profondes qui devront être fixées à votre plan de travail. Pour le robinet, au choix entre un modèle frontal et latéral selon ce que vous trouvez le plus pratique. Vous aurez aussi la possibilité d’installer un robinet avec déclenchement à infrarouge ou détecteur optique, ou à l’aide d’une commande au sol.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.