Quelles sont les différentes cloisons en placo existantes ?

Partager sur

Vous envisagez de rénover votre logement ? Les cloisons en placo sont incontournables pour créer de nouveaux espaces ou simplement pour réorganiser votre intérieur. Il vous faudra donc compter sur elles. À la fois isolantes et séparantes, elles ne nécessitent pas d’entreprendre de gros travaux. Une raison supplémentaire de vous intéresser de près à ces cloisons pratiques et économiques !

Cloison

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Cloison

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Quel est le rôle d’une cloison en placo ?

Avant de vous donner les différents types de cloisons en placo, parlons de leur utilité. Une cloison intérieure est un élément de maçonnerie qui permet de séparer un espace, mais qui n’est pas porteur. Elle permet de :

  • Diviser une pièce ;
  • Créer un rangement ;
  • Ou encore d’isoler une partie de l’espace des bruits et de la température présents dans le reste du logement.

Assez simple à mettre en place, elle nécessite l’intervention d’un professionnel comme un artisan qualifié du réseau IZI by EDF, mais ne demande pas de gros travaux.

Comment choisir sa cloison en placo ?

cloison-placo

Pour bien choisir votre cloison, il convient de vous intéresser à l’usage auquel elle est destinée ainsi qu’à la pièce concernée. Si la surface affectée est de grande taille, les cloisons en plaques de plâtre sont les plus adaptées. En effet, elles sont les plus faciles et les plus rapides à installer. En revanche, nous vous conseillons plutôt les cloisons alvéolaires si votre plancher est ancien. Légères, elles permettent de diviser l’espace sans risquer d’endommager le sol avec un poids trop important.

En présence d’humidité (dans une cuisine ou une salle de bains par exemple), mieux vaut se tourner vers des cloisons hydrofuges comme celles réalisées en plaques de plâtre. Elles sont en effet capables de résister aux projections comme à la condensation. Et si vous souhaitez installer votre cloison derrière une plaque de cuisson, un poêle ou une cheminée, optez pour une plaque ignifugée.

Comme vous pouvez le constater, la nature de la cloison peut s’adapter à la pièce concernée. Zoomons désormais sur ces différentes cloisons en placo !

Quelles sont les différentes cloisons en placo ?

En plus de la pièce, vous devrez vous attarder sur l’usage et les qualités techniques de votre future cloison en placo. Découvrez les avantages et caractéristiques des différentes cloisons en placo ci-dessous.

1. Cloisons en plaques de plâtre

differentes-cloisons-placo-platre

Les cloisons en plaques de plâtre sont les plus utilisées. Elles permettent de créer des cloisons sèches, mais aussi des faux plafonds. De plus, elles sont appréciées pour leur légèreté et leur polyvalence. Certaines présentent d’ailleurs des propriétés particulières afin de coller à vos besoins. Elles peuvent être hydrofuges (résistantes à l’eau), phoniques (pour améliorer l’isolation de votre pièce) ou anti-feu. Enfin, celles-ci sont dénommées « cloison BA13 » car leurs bords sont amincis et mesurent 13 mm.

2. Les plaques alvéolaires

plaques-alvéolaires

Les plaques alvéolaires sont également utilisables pour vos cloisons intérieures en placo. Elles sont réalisées avec deux plaques de plâtre associées et forment un carton en nid d’abeilles. Cela leur offre une grande légèreté. Qui plus est, elles sont très économiques, mais leur résistance à l’humidité est faible. En somme, elles ne permettent pas d’isoler efficacement votre pièce au niveau thermique comme phonique. Par conséquent, les plaques alvéolaires sont idéales pour réaliser une toiture extérieure, un abri de piscine ou encore une serre. 

3. Cloisons en placo fabriquées à partir de matériaux naturels

placo-ecoresponsable

Il existe également des cloisons fabriquées à partir de matériaux naturels, comme le gypse et les fibres de cellulose. Celles-ci sont très faciles à percer, à scier et même à abattre. Ainsi, elles ne nécessitent aucune préparation pour les travaux de peinture ou de pose de papier peint. Bien sûr, leur prix est plus élevé que pour les autres types de cloisons en placo.

4. Plaque de placo isolante (couleur bleue)

En plus de l’isolation à l’aide de laine de roche ou de verre, vous pouvez utilisez une plaque de plâtre phonique qui se reconnait facilement grâce à sa couleur bleue. Celle-ci vous offrira une réduction de bruit de décibels), soit 50% de bruit en moins par rapport au placo standard.

Bon à savoir : pour une isolation thermique et acoustique parfaite, réaliser un doublage.

Quelle épaisseur de cloison choisir ?

L’épaisseur de la cloison en placo, composée de deux plaques de plâtres et d’un rail, est assez spécifique. En effet, elle varie selon les propriétés et les éventuels ajouts esthétiques dont elle dispose, ce qui joue par conséquent sur le prix de la cloison :

  • Pour la plaque BA13 classique, l’épaisseur de la cloison en placo est de 13 mm. Comptez alors 13 mm par plaque plus l’épaisseur du rail (48 mm). Vous obtenez ainsi un total de 74 mm.
  • L’épaisseur de la plaque peut varier entre 10 et 25 mm selon les options choisies. Celle du rail est le plus souvent comprise entre 36 et 120 mm.

Bon à savoir : des couleurs pour reconnaître les types de cloisons en placo BA13.

Les cloisons BA13 classiques sont de couleur grise. Elles ne sont pas adaptées aux pièces humides. Les plaques BA13 hydrofuges sont vertes et peuvent tout à fait prendre place dans une cuisine ou une salle de bains. Quant aux plaques BA13 isolantes, elles se caractérisent par leur teinte bleue et les plaques ignifugées par leur coloris rouge.

Pourquoi passer par un professionnel pour monter une cloison ?

Contrairement à ce que beaucoup imaginent, le montage d’une cloison en placo n’est pas si simple. Pour les cloisons en placo BA13, placostil ou alvéolaires, par exemple, un montage à sec est recommandé. L’artisan qualifié du réseau IZI by EDF fixe la cloison sur une ossature en bois ou en métal en intégrant les gaines électriques et en l’isolant.

Pour cela, la prise de mesures (avant la pose) doit être parfaitement réalisée. Dans le cas contraire, de nombreux soucis seront révélés au cours de l’installation et retarderont inévitablement le chantier. Il en est de même lors de la réalisation des joints. Sans l’intervention d’un artisan qualifié du réseau IZI by EDF, vous risquez de laisser des bulles d’air dans les bandes à joints, créant ainsi des aspérités. Par la suite, vous ne pourrez pas rattraper ces défauts lors de la mise en peinture du support, de même pour les angles des cloisons en placo.

Pour finir, voici un rappel des différentes plaques de placo et leurs caractéristiques en fonction de leur couleur :

  • Gris : placo standard.
  • Verte = placo hydrofuge.
  • Rose = placo ignifugé.
  • Bleue = placo phonique.
  • Blanche = placo assainissant.
Cloison

Montage d'une cloison en placo

Publié le 2 Octobre 2020

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.