Comment installer une douche à l’italienne soi-même ?

Partager sur

Moderne et facile d’accès, la douche à l’italienne plaît de plus en plus aux particuliers. Pour adopter une solution aussi belle que pratique pour se doucher, ce type de douche s’adapte à toutes les salles de bains. Voici tous les conseils des professionnels d’IZI by EDF pour vous aider à installer votre douche à l’italienne vous-même.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je rénove ma salle de bain

Qu’est-ce qu’une douche à l’italienne ?

La douche à l’italienne dispose d’un grand avantage. Elle s’installe dans la continuité de votre sol. Cela facilite l’accès à la douche pour tout le monde, même les personnes à mobilité réduite. En effet, pas besoin de marche : une légère pente permet l’écoulement de l’eau vers le siphon.

Lors de travaux de construction, l’installation d’une douche à l’italienne est très simple. Lors de travaux de rénovation, transformer sa douche en douche italienne peut être une opération plus délicate. En effet, le plancher doit être rehaussé. Pour cette raison, certains particuliers préfèrent installer une douche à l’italienne avec marche. Ainsi, la douche à l’italienne désigne tout type de douche doté d’un receveur extra-plat.

Préparer son projet de douche à l’italienne

Si construire une douche à l’italienne peut être complexe lors de travaux de rénovation d’une salle de bain, elle s’adapte à tous les espaces. Ainsi, pour une petite salle de bain comme pour une grande salle de bains, il s’agit d’une solution idéale. Voici les principaux travaux à prévoir :

  1. Aménager le sol pour encastrer un siphon avec une bonde d’au moins 90 mm ;
  2. Créer une pente d’au moins 2 % pour assurer l’écoulement de l’eau ;
  3. S’assurer de la parfaite étanchéité de l’ensemble de votre nouvel aménagement ;
  4. Installer une canalisation de 50 mm de diamètre minimum pour assurer l’évacuation de l’eau.

Quelle taille de douche à l’italienne ?

Une douche à l’italienne s’installe aussi bien dans une salle de bains que dans une chambre. Taille XXL ou petite douche, elle s’adapte aisément à tous les espaces. Les dimensions minimum d’une douche à l’italienne sont de 80 x 120 cm. Selon la taille de votre salle de bain, elle pourra faire plus de 200 cm de long.

Quels matériaux pour une douche à l’italienne ?

Côté matériau, tous les revêtements sont permis dès lors qu’ils sont compatibles avec une pièce humide. L’un des matériaux de prédilection dans une salle de bains est, bien entendu, le carrelage. Le béton ciré, les galets, le verre, le marbre, mais aussi le bois sont autant d’options à retenir. Pour choisir votre matériau, ne pensez pas seulement à son esthétisme, mais aussi à sa facilité d’entretien.

Le matériel nécessaire pour la pose d’une douche à l’italienne

Pour installer une douche à l’italienne dans votre salle de bain, vous aurez besoin d’un peu de matériel. Vous aurez besoin de :

  • d’un receveur de douche ;
  • d’un système d’évacuation ;
  • d’une bonde ;
  •  d’un système d’étanchéité ;
  •  d’une colonne de douche ;
  • de parois de douche ;
  • de carrelage pour les revêtements muraux et de sol, etc.

Côté outillage, vous aurez besoin :

  • d’une truelle ;
  • d’une taloche ;
  • d’un marteau ;
  • d’une scie ;
  • d’un cutter ;
  • de colle pour les joints et d’un mortier.

Comment installer une douche à l’italienne ?

Contrairement à une cabine de douche, une douche à l’italienne ne dispose d’aucune porte. Le but consiste à disposer d’un accès immédiat. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est parfaitement compatible avec l’utilisation des personnes à mobilité réduite.

La douche à l’italienne se compose donc de deux ou trois parois ouvertes sur l’extérieur. Si vous pouvez choisir d’installer des parois en verre, des cloisons opaques vous conviendront mieux pour profiter d’une plus grande intimité.

Comment choisir un receveur de douche à l’italienne ?

Un receveur de douche peut être soit posé, soit encastré. Tout dépend du modèle choisi. Pour une douche à l’italienne, il convient de choisir un modèle de receveur plat ou extra-plat. Le grès émaillé (ou céramique) se choisit pour sa résistance aux chocs et sa robustesse. Si vous souhaitez installer un receveur à petit prix, choisissez un modèle en acrylique. Il vous plaira pour sa légèreté et ses fonctions antidérapantes. Un receveur en résine sera, quant à lui, facile à entretenir. Il s’agit, en plus, d’un modèle durable. La solution la plus moderne consiste à opter pour un receveur à carreler.

Comment installer un receveur de douche à l’italienne ?

La solution la plus simple consiste à acheter un receveur prêt à carreler. Ce type de modèle est préconstruit avec la pente adéquate pour votre douche italienne. Il suffit alors de l’encastrer dans le sol avant de le carreler. Pour des travaux de rénovation de salle de bains, vous ne pourrez pas encastrer le receveur sans vous lancer dans du gros œuvre. Mieux vaudra alors opter pour un receveur extra plat non carrelé. Votre douche à l’italienne ne sera pas complètement de plain-pied. Vous aurez une petite marche de 4 cm d’épaisseur.

Une solution plus complexe consiste à créer une chape hydrofuge en béton de synthèse. Une pente de 1 à 3 cm par mètre doit être respectée. Pour que votre installation soit parfaitement étanche, la chape devra être totalement hermétique.

Avant d’installer le receveur de douche, vous devez toutefois commencer par la mise en place de votre système d’évacuation des eaux, et donc, du siphon.

Comment installer un siphon de douche à l’italienne ?

Pour des travaux plus simples, vous pouvez choisir un receveur avec siphon intégré. Dans tous les cas, ce dernier doit être raccordé au système d’écoulement des eaux. Pour pouvoir installer un siphon, vous aurez besoin de place sous le receveur ou la chape de la douche. Si votre salle de bains se situe à l’étage, il ne sera pas possible d’installer un siphon. Plus coûteuse, mais plus élégante, la rigole ou le caniveau sont d’autres systèmes d’évacuation qui pourront fonctionner.

Comment installer la colonne de douche ?

L’installation de la colonne de douche consiste principalement en des travaux de visserie. Pour respecter le design épuré et élégant d’une douche à l’italienne, choisissez une colonne de douche à l’italienne encastrable. Attention toutefois à ne pas acheter une colonne de douche d’hydromassage. Elles ne sont pas compatibles avec une douche à l’italienne. En effet, le système d’évacuation des eaux n’est pas assez puissant.

Comment poser les parois d’une douche à l’italienne ?

Dans le cas d’une douche à l’italienne, la paroi vitrée est la plus simple à installer. Placez le profilé contre le mur et vérifiez son alignement avec un niveau à bulle. Vous pourrez ensuite percer les trous de fixation et les cheviller. Vissez le profilé contre le mur de la douche. Placez le panneau de la paroi de douche et emboîtez-le dans le rail du profilé. Commencez par le bas et redressez ensuite la paroi. Fixez ensuite la paroi avec des vis.

Quel espace pour entrer dans une douche à l’italienne ?

Pour entrer et sortir facilement de votre douche à l’italienne, nous vous conseillons de conserver une largeur de 60 cm au moins. Selon la configuration de votre salle de bains et de ses utilisateurs, n’hésitez pas à prévoir un espace plus large. Pour une personne à mobilité réduite, la largeur minimale conseillée est de 83 cm. L’installation d’un siège de douche sera vivement recommandé. Si l’installation d’une douche PMR ressemble à celle d’une douche à l’italienne classique, ce genre de critères sera à prendre en compte.

Quel prix pour installer une douche à l’italienne soi-même ?

Voici quelques idées de prix pour vous aider à estimer votre budget. Pour l’installation de votre douche à l’italienne, vous devrez prévoir :

  • Un siphon (entre 40 et 70 €) ;
  • Une bonde (entre 40 et 60 €) ;
  • Un receveur de douche (entre 100 et 800 €) ;
  • Une canivelle (entre 300 et 500 €) ;
  • La colonne de douche (dès 150 €) ;
  • Une paroi de douche (entre 100 et 700 €) ;
  • Un revêtement de sol (dès 200 €), etc.

Pour installer vous-même votre douche à l’italienne, vous pouvez ainsi compter entre 600 et 2 500 € en moyenne selon la taille et le niveau de qualité attendu. Avec le respect des temps de séchage (notamment pour la chape, le revêtement de sol, etc.), il faut compter entre 4 et 7 jours pour l’installation d’une douche à l’italienne soi-même.

La solution IZI by EDF pour installer votre douche à l’italienne

Si vous ne souhaitez pas réaliser les travaux vous-même, l’installation d’une douche à l’italienne par un professionnel coûte entre 1 000 et 2 000 € en moyenne (prix de pose uniquement, hors frais de fournitures). Les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous proposent des offres forfaitisées pour la rénovation de salle de bain. Vous serez accompagnés de A à Z pour l’élaboration et la réalisation de travaux.

L’aide d’Action Logement pour l’installation d’une douche à l’italienne

Certaines personnes peuvent bénéficier de l’aide d’Action Logement pour l’installation d’une douche à l’italienne par un professionnel. C’est surtout le cas des adaptations de logement au vieillissement par exemple. Pour les personnes éligibles, cette aide financière est plafonnée à 5 000 €.

Les aides financières de l’ANAH

L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) accorde également une aide financière aux propriétaires occupants ou bailleurs. Elle concerne l’aménagement du domicile suite à la perte d’autonomie. Les dépenses sont plafonnées à 20 000 € avec :

  • une subvention de 35 % des dépenses pour les personnes éligibles avec des revenus modestes ;
  • 50 % pour les bénéficiaires aux revenus très modestes.

Publié le 17 Décembre 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.