Où placer l’évacuation d’une douche à l’italienne ?

Partager sur

douche-italienne-ou-placer-evacuation

Pour créer une salle de bains moderne, on opte souvent pour une douche à l’italienne. Il est alors impératif d’apporter un soin tout particulier à l’écoulement de l’eau. Découvrez les conseils d’IZI by EDF pour savoir où placer l’évacuation d’une douche à l’italienne.

L’évacuation, un enjeu clé pour la douche à l’italienne

Esthétique et facile à entretenir, la douche à l’italienne a les faveurs de plus en plus de Français. La douche à l’italienne maçonnée n’est en effet plus la seule technique utilisée pour créer cet espace, ce qui en démocratise grandement l’installation. Dans le sens strict du terme, la douche à l’italienne est entièrement carrelée (sols et murs). Cependant, il est désormais possible de poser un receveur extra-plat dans un léger décaissement pour disposer d’une douche de plain-pied qui offre les mêmes avantages qu’une douche à l’italienne. Il est par ailleurs important de préciser que les douches à l’italienne peuvent tout à fait être surélevées, notamment pour des problématiques d’évacuation.

Si ce type d’installation plaît autant, c’est pour ses lignes modernes qui permettent de faire disparaître les rebords du bac de douche. Dès lors, il devient indispensable de doter sa douche à l’italienne d’une évacuation efficace : si les eaux usées ne peuvent pas être écoulées rapidement, alors la salle de bains se transformera en pataugeoire après chaque utilisation.

Bon à savoir : la douche italienne maçonnée, l’idéal pour éviter les fuites

 Les douches à l’italienne maçonnées de plain-pied sont plus coûteuses que les installations réalisées avec un receveur de douche à carreler. Cependant, elles ont l’avantage d’empêcher tout risque d’infiltration entre le sol de la salle de bains et celui de la douche. Attention toutefois pour ces douches ouvertes : l’étanchéité du sol de la salle de bains devra aller jusqu’à 1 mètre de la zone de douche.

Placer l’évacuation d’une douche à l’italienne : deux solutions

Si vous avez décidé d’installer une douche à l’italienne, vous avez alors deux options pour le vidage :

Sortie verticale

Si vous faites construire et que vous souhaitez savoir où placer l’évacuation d’une douche à l’italienne, c’est la solution à privilégier. La sortie verticale signifie en effet que le tuyau d’évacuation des eaux usées sera installé dans le sol. En demandant à un professionnel de réaliser les plans de votre installation, vous serez assuré de disposer d’une douche à l’italienne équipée d’une bonde située dans l’axe de cette évacuation. La vitesse d’écoulement sera ainsi maximale.

Sortie horizontale

Si vous souhaitez remplacer votre receveur de douche par une douche à l’italienne, vous disposez peut-être d’une évacuation horizontale, c’est-à-dire placée dans le mur. Afin d’assurer un bon écoulement de l’eau, vous devrez peut-être envisager l’installation d’une douche à l’italienne rehaussée. Il faut en effet généralement compter un décaissement de 12 cm pour installer une douche à l’italienne et éviter les risques d’inondation. Il n’y a alors bien souvent qu’avec une installation rehaussée qu’il est possible de poser le bac et le siphon, et de garder une hauteur de 2 à 3 cm entre le bac et le tuyau d’évacuation.

La pente, une question clé pour l’évacuation

Placer l’évacuation d’une douche à l’italienne est une chose, mais il faut également s’assurer que l’installation dispose d’une pente suffisante pour un écoulement de l’eau sans encombre. Les professionnels ont ainsi l’habitude d’appliquer une pente de 2 cm lorsqu’ils réalisent une douche à l’italienne carrelée. L’inclinaison pourra cependant atteindre 3 cm pour les installations avec des galets au sol. En effet, le relief des pierres freine le cours de l’eau. Retenez par ailleurs que de nombreux bacs affichent déjà une pente de 2 cm, notamment les modèles à carreler.

Évacuation de douche à l’italienne : bonde ou caniveau ?

Lorsque l’on réfléchit à placer l’évacuation d’une douche à l’italienne, il faut penser aux canalisations, mais aussi à la partie apparente du receveur. Pour cela, vous aurez le choix entre trois équipements :

La bonde classique

Il existe des bondes pour vidage vertical comme horizontal, c’est simplement sur la partie dissimulée que le raccordement change. Si, en règle générale, on estime qu’une bonde d’un diamètre de 60 mm est suffisante, pour une douche à l’italienne, un modèle plus imposant est obligatoire (90 mm). Elle est généralement située au centre de receveur. Pour une meilleure efficacité, il est préférable qu’elle soit entourée de 4 pentes qui garantiront un parfait acheminement de l’eau. C’est la solution la plus abordable financièrement.

La bonde siphoïde

Cette installation très compacte est recommandée pour limiter, voire éviter le rehaussement d’une douche à l’italienne. Le siphon et la bonde ne font qu’un, mais cela demande de prévoir un diamètre d’entrée de receveur conséquent. La garde d’eau du siphon ne doit par ailleurs pas dépasser 50 mm.

Le caniveau

Plus coûteux, ce système est parfait pour une douche à l’italienne puisqu’il est directement connecté au tuyau d’évacuation pour un écoulement plus rapide. Il est possible de placer cette évacuation de douche à l’italienne contre le mur, sur le seuil de la douche ou sous le jet d’eau. Il se décline par ailleurs en plusieurs tailles pour une évacuation maximale.

Pour savoir où placer l’évacuation d’une douche à l’italienne, mieux vaut consulter un professionnel. Il pourra ainsi réaliser une installation parfaitement adaptée à votre salle de bains et qui vous assure un écoulement efficace de l’eau.

Douche italienne

Installation d'une douche à l'italienne

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 4 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *