Le TURPE, qu’est-ce que c’est ?

Partager sur

Le TURPE est le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité. Il s’agit d’une redevance, payée en France par tous les consommateurs d’électricité pour couvrir les frais des gestionnaires de réseau et de distribution. Objectif, calcul, coût… toutes les explications sur le TURPE et ses enjeux.

TURPE : définition

TURPE est un acronyme pour « Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité ». Il s’agit d’une forme de taxe, qui est appliquée depuis 2000 sur les factures d’électricité de tous les consommateurs en France, quel que soit le fournisseur choisi. Cette taxe répond à deux objectifs :

  1. Couvrir les frais engagés par les différents gestionnaires de réseau de l’électricité, que ce soit pour les activités courantes, l’entretien ou la modernisation du réseau ;
  2. Rémunérer les gestionnaires de réseau (RTE notamment) et de distribution de l’électricité (Enedis et les ELD notamment).

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Comment est calculé le TURPE ?

Le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité est calculé par l’addition de plusieurs composantes, qui correspondent aux différents coûts que doivent supporter les gestionnaires de transport et de distribution. A savoir :

  • Le comptage (la pose, l’entretien, la location et la relève des compteurs électriques) ;
  • La gestion de la clientèle (l’accueil, la facturation, le recouvrement etc.) ;
  • Le soutirage (en fonction de la puissance, des options heure pleine/heure creuse et de la consommation).

Les 4 principes du TURPE

Le calcul du TURPE répond également à 4 grands principes :

  1. La péréquation tarifaire : le coût payé par les consommateurs est le même partout, quelle que soit la zone géographique ;
  2. Le timbre-poste : le tarif d’acheminement est le même partout, quelle que soit la distance parcourue par l’électricité sur le réseau ;
  3. La tarification en fonction de la puissance du compteur et de l’énergie délivrée : le TURPE change selon la puissance du compteur et la tension de raccordement ;
  4. L’horosaisonnalité : pour les professionnels seulement, le TURPE varie selon les périodes de l’année, les jours et les heures.

On estime que le TURPE représente environ 30% de la facture finale des consommateurs d’électricité.

Qui définit le TURPE ?

Ce sont les pouvoirs publics qui définissent le montant de la taxe, précisément la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Ensuite, le gouvernement valide ou non la méthode de calcul de la CRE. Le montant du TURPE peut être révisé tous les ans, au 1er août.

Publié le 4 Octobre 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.