Comment faire l’entretien d’une chaudière à condensation ?

Partager sur

entretien-chaudiere-condensation

La chaudière à condensation est un équipement produisant de la chaleur en brûlant du gaz naturel et en exploitant les fumées et la vapeur d’eau. C’est actuellement le modèle de chaudière au gaz le plus performant du marché. C’est également l’un des plus économiques puisqu’il réduit la facture de 20 à 30 % environ. Comme toutes les chaudières au gaz, la chaudière à condensation doit faire l’objet d’un entretien annuel. Celui-ci est réalisé par un professionnel. IZI by EDF vous explique comment se déroule cet entretien.

Tout savoir sur la chaudière au gaz naturel à condensation

Le principe d’une chaudière est de brûler du gaz naturel pour produire de l’eau chaude sanitaire et fournir le chauffage d’un logement. Ces modèles rejettent les fumées et la vapeur d’eau issues de la combustion. La chaudière à condensation se distingue en exploitant également ces éléments au lieu de les libérer dans l’atmosphère.

En plus de vous faire réaliser des économies d’énergie non négligeables, la chaudière à condensation vous permet de consommer moins d’énergie fossile et donc de faire un geste pour la planète.

L’entretien de la chaudière au gaz à condensation

L’entretien de la chaudière au gaz est obligatoire. D’ailleurs, votre bailleur et votre assureur peuvent vous réclamer un certificat. Cet entretien doit être réalisé chaque année par un chauffagiste. En tant que particulier, vous ne pouvez pas légalement vous charger de cette tâche. Pour information, le prix de l’entretien de votre chaudière est compris entre 80 et 150 €. Il est possible d’opter pour un forfait annuel incluant également quelques interventions en cas de défaillance et surtout le déplacement gratuit de l’installateur. Pour connaître les prestations incluses dans votre contrat, il suffit de vérifier les mentions.

Bon à savoir : l’entretien annuel des grosses chaudières

Les particuliers ont pour obligation de faire entretenir leur chaudière à gaz chaque année. Les grosses chaudières, à savoir celle dont la puissance est supérieure à 400 kW, doivent être contrôlées tous les deux ans.

Que ce soit pour une petite chaudière ou une grosse chaudière, les points de contrôle sont les mêmes. Le professionnel intervenant vérifie le rendement de l’équipement, le bon fonctionnement des divers appareils de contrôle et de mesure, et l’état général du circuit de chauffage.

Les différentes étapes de l’entretien d’une chaudière

La vérification des émetteurs

La vérification des émetteurs permet de savoir si l’eau circulant ne s’est pas transformée en boue. Ce phénomène est tout à fait naturel, toutefois il altère le fonctionnement du système de chauffage. Des solutions existent pour le prévenir : il est possible de purger ses radiateurs et ses circuits d’eau, mais aussi d’y injecter un produit spécifique. Cette démarche assure un meilleur rendement de votre chaudière et améliore votre bien-être au quotidien.

Les points de contrôle

Après avoir vérifié les émetteurs, le chauffagiste procèdera à une série de contrôles. Il va s’assurer que l’installation se met bien en sécurité. Si cette mise en sécurité survient trop souvent, il vérifiera la quantité d’eau présente dans le système. Si cela s’impose, il ajustera la pression. Pour rappel, la pression optimale d’une chaudière est de 1,2 bar.

Il faut savoir que la chaudière à condensation est très simple à utiliser et surtout à entretenir. D’ailleurs, l’utilisateur peut intervenir facilement et rapidement sur quelques points de contrôle. Par exemple, il peut augmenter la pression d’eau si celle-ci est trop faible.

Échanger avec le professionnel

C’est en discutant avec vous que le professionnel intervenant sur votre chaudière peut identifier un point à contrôler ou une panne qui se prépare. Il est essentiel de bien lui signaler tous les événements anormaux. Parmi eux, il y a les bruits inhabituels, les fuites d’eau ou encore une consommation excessive d’énergie. Il est important aussi de vérifier si l’eau est uniformément chauffée.

Si votre chaudière a plus de 10 ans, le changement pourra être discuté. Celui-ci n’est proposé que si votre équipement est trop vétuste ou défectueux.

Une attention particulière à porter à la chaudière

En tant que particulier, vous devez faire attention à votre chaudière au quotidien. Optez toujours pour les bons réglages, ceux préconisés par l’installateur. Il est également important de mettre la chaudière en mode hors gel lorsque vous vous absentez. Attention, ne débranchez pas votre chaudière.

Dans la pièce où se situent vos équipements, vous devez vous assurer qu’il y a une aération et que celle-ci ne soit pas obstruée. Si vous constatez qu’une odeur de gaz persiste ou qu’il y a de la condensation dans la pièce accueillant la chaudière, faites intervenir un professionnel.

Faire appel à un chauffagiste qualifié

Pour l’entretien de votre chaudière, vous devez faire appel à un chauffagiste qualifié. Rappelons que les chaudières au gaz, à condensation comme à basse température, peuvent représenter un danger en cas de défaillance.

Pour savoir quel professionnel choisir, vous pouvez contacter plusieurs entreprises et leur demander des devis. Pensez à comparer le prix de la prestation et du contrat annuel. Parfois, il y a peu de différence alors que le contrat offre une couverture optimale.

Contrat d'entretien chaudière à gaz

Publié le 22 Décembre 2020

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.