Comment savoir quel escalier mettre dans son logement ?
Travaux & rénovation

Comment savoir quel escalier mettre dans son logement ?

Lecture en 5 min

Publié le 1 Mars 2022

-

Dans le cadre d’un projet de rénovation ou de construction, vous avez choisi d’investir dans un escalier. Toutefois, vous n’avez aucune idée de quel escalier mettre dans votre logement ? Les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous guident pas à pas pour vous aider à définir l’escalier qui correspond à la configuration de votre espace, au style de votre maison et à votre budget.

Les différents types d’escalier

Parmi les modèles standards, les escaliers intérieurs sont déclinés dans de nombreuses formes et des styles variés. Suivent l’agencement de vos pièces, le type de décoration, mais aussi la place dont vous disposez, vous pourrez choisir parmi les différentes formes d’escalier suivantes.

L’escalier droit

Solution classique par excellence, l’escalier droit est apprécié pour son prix peu élevé et sa facilité d’installation dans la plupart des logements. Cependant, il convient dans une pièce où il y a de la place. Lorsque la pièce est trop petite, la place pour les marches est insuffisante et l’escalier est raide à gravir. S’il s’agit d’un sous-sol ou d’un grenier, cela ne vous dérangera pas. Néanmoins, s’il s’agit des chambres, d’une mezzanine, de la salle de jeux ou autre, ce type d’escalier est déconseillé dans une pièce trop petite.

Autre avantage : il est possible de créer des rangements sous un escalier droit ou de prévoir une buanderie ou des WC. Ainsi, aucun espace n’est perdu.

escalier droit

L’escalier hélicoïdal

Les escaliers hélicoïdaux (ou escaliers en colimaçon) restent relativement simples à installer. Bien qu’autoporteurs, ils peuvent très bien être installés au milieu d’une pièce. En effet, ils n’ont pas besoin d’être fixés à un mur.

Si vous recherchez un escalier qui prend peu de place, un escalier en colimaçon pourrait vous convenir. Il est notamment compatible avec un duplex ou autre petit appartement.

Attention toutefois, la largeur de passage devient souvent trop étroite pour faire passer de gros objets. Vous devrez donc opter pour des meubles démontables, plus faciles à déménager. Notez aussi que ce type d’escalier reste plus dangereux pour les enfants en bas âge et pour les personnes âgées qu’un escalier droit.

L’escalier ¼ tournant

Choisir un escalier tournant pour son logement permet un gain de place par rapport à l’escalier droit. La volée de marches tournantes peut se situer en haut des escaliers, comme en bas, en fonction de la configuration de votre habitation. De plus, l’escalier tournant est plus pratique que l’escalier en colimaçon, car il reste plus large. Si vous souhaitez pouvoir transporter des objets encombrants facilement à l’étage, il s’agit d’une bonne solution.

L’escalier tournant se décline en un quart tournant, deux quarts tournants ou trois quarts tournants. Le nombre d’angles choisis dépend de la configuration de votre logement.

escalier un quart tournant

L’escalier escamotable

Pour ne pas installer un escalier en plein milieu d’un couloir ou d’une pièce, vous pouvez choisir l’escalier escamotable. Une fois utilisé, l’escalier escamotable se range et ne prend ainsi plus de place dans la pièce du dessous. Toutefois, il est semblable à une échelle et il n’est pas toujours très pratique de transporter des objets encombrants d’un étage à l’autre.

L’escalier à pas japonais

Aussi appelé escalier à pas décalés, l’escalier à pas japonais convient pour des endroits où vous avez peu de place. Pour ce type d’escalier, la découpe des marches est prévue pour que leur profondeur permette de poser un pied. La pente est toutefois beaucoup plus raide qu’avec un escalier droit.

Lors de l’installation, soyez vigilant quant à la forme des marches. Un sens est imposé.

L’échelle de meunier

Pour une pièce très peu utilisée, comme un grenier, par exemple, une échelle de meunier suffit amplement. Si elle s’apparente à un escalier droit, les marches sont, en fait, beaucoup plus rapprochées les unes des autres. Pour descendre ce type d’escalier, nous vous conseillons de vous positionner comme sur une échelle, pour des raisons de sécurité.

échelle de meunier

Choisir son escalier en fonction de son utilisation

Si vous souhaitez installer un escalier pour circuler entre différentes pièces de votre maison, choisissez :

  • un escalier droit ;
  • un escalier ¼ tournant ;
  • ou un escalier ¾ tournant.

Dans une entrée ou un salon, dans le cas où vous souhaitez rester discret et laissé passer la luminosité, optez pour l’escalier suspendu.

Pour les pièces dans lesquelles vous n’allez pas souvent, comme le grenier ou la cave, par exemple, optez pour :

  • Un escalier en colimaçon ;
  • Un escalier hélicoïdal.

Choisir un escalier avec ou sans contremarche ?

Traditionnellement, l’escalier comportant des contremarches. Plus sécuritaire, cette solution ne fait toutefois pas l’unanimité côté esthétisme. Raison pour laquelle des escaliers droits, des escaliers en colimaçon et des escaliers suspendus existent aujourd’hui avec ou sans contremarche.

Choisir un escalier avec ou sans rampe ?

La rampe d’un escalier n’est pas obligatoire. Si elle apporte un côté sécuritaire pour les enfants et les personnes âgées et du confort lors de la montée et la descente, en termes d’esthétisme, il existe de nombreux escaliers sans rampe.

Quel matériau pour son escalier ?

Type d’escalierMatériauxPrixAvantages
Escalier en boisPour une utilisation fréquente, choisissez du hêtre, du chêne ou du frêne. Pour un escalier peu utilisé, l’érable ou le sapin suffiront amplement.Le prix varie en fonction de l’essence de bois choisie.Le bois s’adapte à tout type d’intérieur (moderne comme rustique). 
Escalier en verreVerreMatériau cher.Design élégant qui laisse passer la lumière. Côté entretien, les traces de doigts devront être nettoyées régulièrement si vous avez des enfants.
Escalier en métalInox, aluminium ou acierPlus élevé que le bois.L’aluminium est l’idéal pour les escaliers extérieurs. L’acier est résistant et se marie avec tous les intérieurs, contrairement à l’inox qui s’adapte surtout aux décorations modernes.

Quel budget pour un escalier ?

Le matériau utilisé pour la fabrication de l’escalier est l’élément qui aura le plus d’impact sur le prix des travaux. Ainsi, le matériau le moins cher est le bois. L’aluminium, le verre et l’acier seront plus onéreux. Ainsi, un escalier droit en bois coûte à partir de 800 €.

De même que le matériau, la forme d’escalier a une importance dans le budget de vos travaux. Les escaliers les moins chers sont les escaliers droits. Pour un escalier hélicoïdal, vous devrez compter au moins 1 500 €.

Si vous avez un budget plus conséquent, optez pour du sur-mesure pour un escalier mêlant verre et bois, métal et acier.

Quand choisir l’escalier sur-mesure ?

Un escalier sur-mesure coûte plus cher qu’un escalier standard. Toutefois, selon les dimensions souhaitées et la configuration atypique de votre espace, il est parfois nécessaire d’avoir recours au sur-mesure. Vous pourrez ainsi personnaliser votre escalier.

Pour aller encore plus loin, n’hésitez pas à demander l’intégration de rangement dans les contre-marches ou sous l’escalier.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.