Comment démonter un robinet ?

Partager sur

guide-plomberie-comment-demonter-robinet/

Le robinet est soumis à des utilisations quotidiennes et répétées. Avec le temps, il commence à montrer des signes de faiblesse et son remplacement s’impose. Vous ne savez pas comment démonter un robinet ? IZI by EDF vous explique tout.

Les signes de dommages sur un robinet

On peut bien sûr être amené à démonter un robinet pour des raisons esthétiques. Cependant, le plus souvent, c’est bien parce qu’il montre des défaillances que nous souhaitons le changer. Pour savoir s’il faut envisager le remplacement d’un robinet, il faut surveiller les signes suivants :

Une fuite

C’est le signe le plus évident d’un robinet endommagé. La fuite peut être provoquée par une fissure ou un joint défaillant. Lorsqu’il s’agit d’un robinet mitigeur, on observe souvent une fuite à la base qui révèle un problème avec la cartouche intégrée au système.

Un robinet qui goutte

Lorsque le robinet est arrêté et que des gouttes s’en échappent malgré tout, c’est que le système assurant l’étanchéité est endommagé. Cela engendre une surconsommation d’eau et, lorsque les gouttes coulent de plus en plus fréquemment, il y a même des risques d’inondation en cas d’absence prolongée. Et c’est sans compter sur le bruit agaçant que les gouttes peuvent provoquer.

Un débit faible

Il arrive qu’un robinet présente soudainement un débit moindre. L’utilisation devient alors désagréable. Du fait de son usage, le robinet est grandement exposé au calcaire. Le tartre s’incruste au cœur du robinet et empêche l’eau de s’écouler normalement.

Des mauvaises odeurs

Les robinets récents ont subi des traitements qui permettent d’empêcher les bactéries de s’installer. Cependant, les anciens systèmes de robinetterie n’ont pas les mêmes armes et il arrive parfois que bactéries et saletés s’installent et dégagent de mauvaises odeurs.

Démonter un robinet en 5 étapes

Dans la cuisine, la salle de bains ou les toilettes, il est possible d’installer 4 types de robinets :

Le robinet mélangeur

Il est doté de deux commandes : une pour l’arrivée d’eau chaude et l’autre pour l’eau froide. Pour équiper les lavabos d’appoint, on retrouve des robinets classiques à une seule tête pour l’eau froide. On ne peut donc pas parler de robinets mélangeurs, mais le système de fonctionnement de la commande est le même.

Le robinet mitigeur

Une seule poignée permet de régler la température et le débit de l’eau. Il est doté d’une cartouche qui permet de moduler l’alimentation en eau chaude et froide avant de distribuer l’eau à la température souhaitée.

Le robinet thermostatique

On retrouve les deux commandes. L’une permet d’atteindre directement une température préréglée (aux environs de 38°C) et l’autre le débit. Il faut actionner un bouton de sécurité pour passer à une eau plus chaude.

Le mitigeur cascade

Le système de mitigeur est le même, mais l’écoulement est modifié pour une distribution semblable à celle d’une chute d’eau.

Pour éviter que votre compteur d’eau s’emballe en cas de fuite d’un robinet, contactez un professionnel dès que vous constatez les premiers dysfonctionnements. N’hésitez pas à demander conseil aux chargés d’affaires IZI by EDF pour obtenir les coordonnées d’un artisan qualifié. Il pourra démonter un robinet sur n’importe installation et adapter ses gestes au modèle posé. La technique pour retirer un robinet diffèrera toutefois très peu. Il procèdera alors en 5 étapes :

Préparation du chantier

Avant de démonter un robinet, il faut absolument débarrasser l’espace situé en dessous. Ainsi, si votre évier ou votre lavabo est équipé d’un meuble de rangement, veillez à bien le vider pour que votre artisan puisse facilement accéder à votre équipement et effectuer sans encombre les gestes nécessaires au chantier. Il faudra alors placer un seau ou une serpillière sous l’évier, car il est possible qu’un peu d’eau s’échappe dans la suite des opérations. Enfin, comme pour la pose d’une tête de douche ou toute intervention sur le réseau d’eau, il faudra couper l’alimentation. Pour démonter un robinet, il est possible de fermer l’arrivée du logement ou, si l’équipement en dispose, de bloquer l’arrivée d’eau grâce au robinet d’arrêt individuel.

Purge du robinet

L’arrivée d’eau aura beau être coupée, il en restera dans les flexibles. Il faut donc ouvrir le robinet pour les purger. Si vous avez un robinet mélangeur, il faudra actionner les deux commandes. Dans le cas d’un mitigeur, votre artisan fera naviguer la poignée du chaud au froid pour vider au mieux les flexibles. Le volume d’eau encore contenu dans les flexibles peut être assez important, cette étape est donc cruciale.

Démontage des flexibles

Il faut désormais débrancher les flexibles des canalisations d’eau. Chaque raccord est assuré par un écrou qu’il faudra donc dévisser. C’est à ce moment-là que le démontage d’un robinet peut engendrer quelques écoulements d’eau au sol et que le seau et la serpillière serviront. Il arrive souvent que l’on doive rétablir l’alimentation en eau d’un logement avant d’installer un nouveau robinet. Si c’est votre cas, votre professionnel équipera vos canalisations de bouchons collecteurs. Leur taille doit être adaptée au diamètre de vos canalisations. Il existe des modèles à visser ou à clipser. Ces derniers doivent être insérés dans le tuyau et légèrement tournés pour sécuriser la position. Il suffira de tirer sur le bouchon pour s’assurer qu’il est bien placé et restera en place.

Détacher la tige de la bonde

Cette étape pour démonter un robinet n’est nécessaire que si votre lavabo ou évier est équipé d’une poignée qui permet de fermer et ouvrir la bonde pour bloquer l’eau dans le récipient ou la laisser s’échapper. Cette tige est reliée à la rotule par une vis. Il suffit de la dévisser pour pouvoir ôter la tige sur le dessus du robinet.

Retirer les fixations du robinet

Pour que le robinet de votre baignoire ou de votre lavabo tienne en place, il est fixé grâce à un écrou. Il faudra le dévisser avant de retirer le joint qui équipe cette partie du robinet. Il est également possible que votre installation soit équipée d’une cale, il faudra la retirer. Il suffit ensuite de tirer le robinet vers le haut pour que le démontage soit terminé.

Selon vos souhaits et l’état de votre équipement, votre artisan pourra immédiatement installer un nouveau robinet ou simplement changer les joints des canalisations et de la fixation. Cela permettra à votre installation de retrouver une bonne étanchéité.

Bon à savoir : nettoyage obligatoire avant une nouvelle pose

Une fois qu’on démonte un robinet, on constate souvent la présence de tartre incrusté au niveau du joint torique. Pour vous en débarrasser avant de poser un nouvel équipement, il suffit généralement de frotter légèrement avec une éponge imbibée de vinaigre blanc. Si besoin, vous pouvez laisser poser le vinaigre quelques minutes pour en amplifier l’efficacité.

Les bons réflexes pour entretenir sa robinetterie

Pour éviter d’avoir à démonter un robinet pour le changer, il faut prendre soin de sa robinetterie. Pour cela vous pouvez détartrer votre robinet. L’accessoire le plus facile à entretenir est le mousseur. Il se situe à la sortie du robinet et est composé d’une bague de maintien et d’un tamis. Il suffit de dévisser cet accessoire et de le placer dans un récipient rempli de vinaigre d’alcool pendant une nuit pour éliminer le calcaire et assurer un bon débit d’eau.

Si vous disposez d’un mitigeur, c’est sa cartouche qui retiendra toute votre attention. Cette partie qui assure le fonctionnement du mitigeur se trouve au centre du robinet. On y accède en démontant la poignée. Sa vis de fixation se trouve sur le devant de l’installation ou sur sa tête. Elle est dissimulée par la pastille de couleur rouge et bleue ou, dans le second cas, sous le bouton décoratif. Il faudra ensuite ôter le cache cartouche et dévisser son système de maintien. Une fois la cartouche libérée, il sera très facile d’éliminer les dépôts de tarte grâce à une brosse à dents ou en faisant tremper le mécanisme dans du vinaigre.

Ces bons réflexes ne vous permettront cependant pas de protéger votre tuyauterie du tartre. Si vous vivez dans un endroit où l’eau est très calcaire, la pose d’un adoucisseur vous permettra de préserver votre installation de plomberie. Elle est recommandée lorsque le taux de magnésium et de calcium dépasse les 120 milligrammes par litre (dureté supérieure à 30°F). L’adoucisseur se place entre un compteur d’eau et la première installation de votre réseau. En effet, si le tartre peut vous pousser à démonter un robinet pour le changer, il peut également endommager un chauffe-eau ou vos radiateurs. Il existe des adoucisseurs qui fonctionnent avec sel et d’autres sans. La formation de tartre peut donc être limitée grâce à une réaction chimique ou avec un système électromagnétique.

Pour un changement de décoration ou le remplacement d’un matériel défectueux, démonter un robinet est une mission de plomberie assez commune. Pour vous assurer que votre installation ne sera pas endommagée, confiez cette tâche à un spécialiste qui pourra également prendre en charge la pose d’un nouvel équipement.

Guide plomberie

Dépannage plomberie

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 9 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *