Humidité : le salpêtre est-il dangereux ?

Partager sur

salpetre-logement

Papier-peint qui se décolle, peintures qui s’effritent, tâches blanchâtres sur les murs… Il y a de fortes chances pour que du salpêtre se soit installé chez vous. Cette substance est-elle néfaste pour votre santé et pour celle de votre logement ? Le point sur les dangers du salpêtre et les moyens de s’en débarrasser.

Le salpêtre, qu’est-ce que c’est ?

Le salpêtre est un corps chimique qui se forme naturellement. Littéralement « sel de pierre », il est également appelé nitrate de potassium par les scientifiques, ou NK03.

Le salpêtre est généré via des sels minéraux qu’on trouve dans les eaux sous-terraines. Ces sels minéraux remontent par capillarité* dans les murs et viennent se loger dans les maçonneries. Lorsqu’ils sont privés d’humidité, ces sels qui constituent le salpêtre migrent à la surface des murs, pour profiter de l’humidité ambiante qui leur est favorable. Le salpêtre peut aussi apparaître à la suite d’infiltrations d’eau de pluie ou d’un taux d’humidité trop élevé dans un logement, dû à une mauvaise ventilation par exemple.

* La capillarité, ou remontée capillaire, désigne la migration de l’humidité dans un mur en contact avec un sol humide.

Comment reconnaître le salpêtre ?

Visuellement, le salpêtre est reconnaissable à sa couleur blanche ou grise et à sa matière poudreuse. Lorsque le salpêtre prolifère, les sels minéraux se regroupent en plaques dures et sont visibles à l’œil nu. Le salpêtre peut s’attaquer à toutes sortes de surfaces : la pierre, le béton, la brique, le papier peint, le plâtre, le parpaing, la peinture… Voici quelques signes qui peuvent indiquer la présence de salpêtre au sein de votre habitation :

  • Un papier-peint qui se décolle ;
  • Une peinture qui s’effrite ;
  • Du plâtre qui s’émiette ;
  • Un dépôt de couleur blanchâtre sur certains murs ;
  • Des meubles et du bois qui pourrissent.

Comment différencier du salpêtre de la moisissure ? C’est simple : le premier est blanc ou gris, tandis que la 2ème est de couleur noire ou brune. Les moisissures dégagent également une odeur plus forte et plus désagréable que le salpêtre. Enfin, la moisissure aura tendance à apparaître au niveau des points froids des murs, tandis que le salpêtre apparaît plutôt en bas des murs.

Le salpêtre est-il dangereux pour la santé ?

Lorsque du salpêtre commence à apparaître chez soi, une question légitime est de se demander si ce corps chimique représente un danger pour la santé des occupants du logement. En règle générale, le salpêtre n’est réellement toxique pour l’homme qu’en cas d’ingestion répétée. Il contient en effet des substances qui peuvent être toxiques à la longue. Les adultes encourent donc peu de risques. Toutefois, il convient d’être vigilant avec les enfants, qui peuvent facilement mettre leurs doigts dans leur bouche. Les animaux domestiques peuvent également être exposés. En revanche, le salpêtre n’est pas dangereux par inhalation.

Dangers pour certaines personnes

Chez certaines personnes prédisposées, le salpêtre peut toutefois causer des désagréments et des ennuis de santé tels que :

  • Irritation des yeux ;
  • Maux de tête et migraines ;
  • Eczéma et urticaire ;
  • Asthme, bronchite et rhinite chroniques.

Dangers de l’humidité

A petite dose, le salpêtre n’est pas forcément nocif pour l’homme. Cependant, sa cause principale, l’humidité du logement, ne doit pas être sous-estimée et peut être très dangereuse pour la santé des occupants. L’humidité, qu’elle créée des moisissures ou du salpêtre, participe à la création d’un air malsain dans les logements. Un logement avec un fort taux d’humidité peut être à l’origine de migraines, de problèmes respiratoires ou encore d’allergies cutanées. Les enfants et les personnes âgées y sont particulièrement sensibles.

Salpêtre : danger pour le logement

Le salpêtre est toujours néfaste pour les logements. Dès les remontées capillaires et avant même l’apparition de tâches blanchâtres ou grises sur les murs, le salpêtre fragilise les murs ou les meubles sur lesquels il se propage. Le salpêtre entraîne notamment des décollements des enduits, des papiers-peints, de la peinture, des revêtements muraux etc. Il atteint même la pierre : à son contact, la pierre devient poudreuse et se réduit peu à peu. Le salpêtre est donc particulièrement dangereux pour les logements car il attaque directement les matériaux.

A noter : lorsqu’il est développé, le salpêtre se voit très facilement à l’œil nu et n’est pas esthétique. Un point à avoir en tête lorsqu’on souhaite vendre ou louer un bien immobilier. Le salpêtre peut très vite être repéré et faire chuter la valeur du bien.

Les dégâts causés par le salpêtre

En résumé, le salpêtre peut causer à la fois des dégâts :

  • Sanitaires ;
  • Matériels ;
  • Esthétique.

D’où l’importance de s’en débarrasser au plus vite pour assainir et préserver son logement et sa santé.

Comment se débarrasser du salpêtre ?

Lorsqu’on constate que du salpêtre a fait son apparition sur les murs, il est important de réagir au plus vite. Le salpêtre va s’étendre progressivement : plus on attend pour l’en déloger, plus les dégâts seront lourds. Pour commencer, il est possible de frotter les murs avec une brosse adaptée (comme une brosse métallique) ou d’enduire les murs de produits anti-humidité ou anti-salpêtre. Toutefois, en cas de doute et pour plus d’efficacité, il est conseillé de faire appel à un professionnel.

Traiter la cause du salpêtre

Traiter uniquement le salpêtre ne sera efficace qu’un temps seulement. Si vous traitez uniquement la surface du mur, le salpêtre risque de réapparaître assez rapidement sur le mur. Le salpêtre est la conséquence de l’humidité. Pour en finir avec lui, il faut donc traiter la cause, à savoir l’humidité.

A moins de bien vous y connaître, il est là encore vivement recommandé de faire appel à un professionnel pour traiter l’humidité de vos murs. Un spécialiste sera à même de réaliser un diagnostic pour déterminer d’où vient la source d’humidité à l’origine du problème. Le plus souvent, les professionnels injectent des barrières d’étanchéité dans les murs pour bloquer la circulation de l’eau. Un drainage du terrain peut également être nécessaire, de même que la pose d’une peinture anti-humidité.

Humidité

Test d'humidité murs et plafond

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 16 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *