Les différents types d’adoucisseurs d’eau selon votre besoin

Partager sur

Adoucisseur d'eau sel et sans sel

Avant de vous pencher sur l’achat d’un modèle d’adoucisseur d’eau avec sel ou sans sel, il va falloir trouver quel est celui qui correspond à la dureté de l’eau de votre domicile et à vos besoins en consommation. Puis, nous verrons quelles peuvent être les différentes solutions à mettre en œuvre pour préserver la qualité de l’eau. Enfin, la différence entre un adoucisseur d’eau sans sel ou avec sel sera primordiale pour arrêter votre choix

Quelle taille d’adoucisseur correspond le mieux à mon besoin ?

Plus un foyer comprend de membres et plus la consommation est importante. Une eau dure, qui est constituée d’un taux élevé de calcaire et exprimée grâce au titre hydrotimétrique, ou TH, peut aussi être une source de consommation considérable. C’est ce calcaire présent naturellement dans l’eau qui est à l’origine du tartre et donc de votre besoin en adoucisseur d’eau. Pour déterminer avec précision la taille d’adoucisseur qui vous correspond le mieux, deux démarches sont ainsi nécessaires : 

  • – Connaître sa consommation d’eau sur l’année.
  • – Connaître la qualité de l’eau (TH) de votre région et de votre commune.

Un bref coup d’œil à votre facture de fourniture en eau vous donnera la consommation totale de votre foyer sur l’année écoulée. Cette donnée est très importante puisqu’elle aura un impact sur le volume de votre futur adoucisseur d’eau. 

Pour connaître le TH de votre eau du robinet, plusieurs solutions s’offrent à vous comme :

  • – Regarder votre facture d’eau : pour savoir si l’eau du robinet de votre domicile est plutôt une eau douce ou une eau dure, vous pouvez vous référer à l’encadré « Qualité de l’eau » présent sur votre facture d’eau. 
  • – S’informer auprès de votre mairie : certaines mairies affichent dans l’espace public les résultats des derniers contrôles de l’eau courante de la commune. Sinon, vous pouvez aller demander directement sur place une copie des derniers contrôles effectués.
  • – Trouver l’information sur le site Internet du ministère de la Santé : rendez-vous à cette adresse afin de trouver toutes les informations relatives au titre hydrotimétrique (TH) de votre région ou de votre commune.
  • – Effectuer votre propre test : dans les magasins de bricolage et de jardinage, vous trouverez des kits de test qui vous permettront de déterminer le titre hydrotimétrique de votre eau courante. Pour cela, il vous suffit de remplir un bol d’eau du robinet puis de plonger l’une des bandelettes du test dedans. Attendez quelques minutes et le résultat vous fournira l’information. 

Quelles solutions pour préserver la qualité de l’eau ?

Heureusement, le fait d’habiter dans une commune ou une région dans laquelle l’eau est dure n’est pas une fatalité. Trois solutions existent pour rendre votre eau du robinet plus douce :

  • Le filtre anti-calcaire : celui-ci permet de filtrer les éléments indésirables contenus dans l’eau comme les polluants. Le filtre anti-calcaire permet par conséquent de supprimer les nitrates, le goût de chlore, les différents pesticides et pour certains d’entre eux, le plomb. Placé sur votre robinet ou sous votre évier, en fonction des modèles, le filtre anti-calcaire est constitué d’une ou plusieurs cartouches filtrantes de maillage variable. Par contre, ce système filtrant n’a aucune incidence sur le taux de minéralisation de votre eau courante, donc sur le titre hydrotimétrique non plus.
  • L’osmoseur : il s’agit d’un appareil de filtration de l’eau qui se compose de plusieurs étapes successives. Un préfiltre retient d’abord les plus grosses particules contenues dans l’eau comme les grains de sable et les poussières. La seconde partie de l’osmoseur comprend un filtre à charbon actif qui piège le chlore contenu dans l’eau. Le dernier filtre, qui possède le plus fin maillage, récupère les particules les plus fines comme les minéraux puis rejette le tout dans les eaux usées. Bien que plus efficace qu’un filtre anti-calcaire, l’osmoseur possède pourtant deux points faibles. Il consomme 4 litres d’eau pour filtrer un litre traité, ce qui multiplie votre propre consommation en eau par 4 ! De plus, l’osmoseur éprouve des difficultés à traiter l’eau dure.
  • L’adoucisseur d’eau : c’est le meilleur moyen d’adoucir l’eau du robinet sans pour autant démultiplier sa consommation d’eau. L’adoucisseur d’eau filtre le calcium et le magnésium contenus dans l’eau courante grâce à l’utilisation de résine chargée en ion sodium, qui retient les minéraux. Placé en amont d’une installation à domicile, l’adoucisseur d’eau augmente la durée de vie tous les appareils ménagers, comme le lave-vaisselle et le lave-linge, ainsi que de tous les appareils d’eau, du chauffe-eau au ballon d’eau chaude. Facile à entretenir, il représente un investissement durable qui préserve aussi votre santé. 

Différence entre un adoucisseur avec et sans sel

Il existe deux types d’adoucisseurs principaux sur le marché actuellement : l’adoucisseur d’eau avec sel et l’adoucisseur d’eau sans sel. Bien qu’ils possèdent quelques différences de fonctionnement et d’avantages. En termes de résultats, ces deux types d’adoucisseurs possèdent aussi des pièces communes, comme :

  • Une cuve à résine, qui comprend le système actif de l’adoucisseur.
  • Un bac à sel, qui contient le sel d’entretien et dont le volume change en fonction de la dureté de l’eau de votre commune et de votre consommation à l’année.
  • Un système de commande, qui vous permet de régler le débit de l’adoucisseur en fonction de vos besoins en eau.

L’adoucisseur d’eau avec sel est le moyen filtrant le plus répandu en France. Celui-ci comprend plusieurs étapes de fonctionnement qui auront un rôle majeur dans le résultat final : 

  • L’eau arrive dans l’adoucisseur d’eau avec sel : elle entre en contact avec la résine chargée en ions sodium. 
  • L’ion sodium fait son effet : il remplace le calcaire et le magnésium contenus naturellement dans l’eau par du sel.
  • Le titre hydrotimétrique diminue : il est généralement compris entre 8 °f et 15 °f en sortie de robinet.

L’adoucisseur d’eau sans sel fonctionne différemment de celui avec sel. Il se divise d’ailleurs lui-même en différents types : 

  • L’adoucisseur d’eau sans sel par filtration : il est formé d’un filtre antiparticules à très fin maillage puis d’un second filtre anti-bactérien. Installé sur le système de plomberie, il ne nécessite aucune alimentation électrique pour fonctionner.
  • L’adoucisseur d’eau sans sel par polarisation : au lieu d’échanger les minéraux comme le calcaire, en sel, celui-ci va simplement changer leur polarité à l’aide d’une faible charge électrique. Avec ce système d’adoucisseur d’eau sans sel, les sels minéraux sont conservés, mais ne peuvent plus stagner dans vos canalisations pour devenir du tartre. 
  • L’adoucisseur d’eau sans sel par CO² : par injection de gaz carbonique dans l’eau, le calcaire contenu dans l’eau deviendra plus mou. Cela l’empêchera de se transformer en tartre et de venir obstruer vos canalisations.

Avec un adoucisseur d’eau avec sel, vous supprimez donc le calcaire et le magnésium et le remplacez par du sel à l’aide de la résine. Par contre, avec n’importe quel type d’adoucisseur d’eau sans sel, vous conservez les sels minéraux, dont le calcaire, tout en gardant l’action anti-tartre du premier dispositif.

Simuler un devis d'installation d'adoucisseur d'eau

Publié le 14 April 2020

Voir les offres liées à cet article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *