Fonctionnement du mousseur de robinet

Partager sur

robinet mousseur

Le mousseur de robinet est de plus en plus recherché par les particuliers pour économiser l’eau. Voici un guide général sur son fonctionnement, son installation ou encore son prix.

Qu’est-ce qu’un mousseur de robinet ?

Définition et principe du mousseur de robinet

Le mousseur de robinet est un embout qui se place sur le robinet afin de réaliser des économies d’eau. Ce petit composant de plomberie est fixé sur une grille à la sortie du robinet. Il va permettre un filtrage de l’eau, une canalisation du jet en fonction du débit nécessaire, mais aussi éviter les éclaboussures.

En fin de compte, ce rôle du mousseur de robinet permet de réaliser de substantielles économies d’eau tout au long de l’année. C’est d’autant plus intéressant que la plupart des aérateurs fournis avec la robinetterie ne sont pas économes en eau.

Autres appellations du mousseur de robinet

Ce que l’on appelle dans cet article mousseur de robinet a également d’autres noms dans le commerce. Il est possible ainsi de rencontrer les termes aérateur d’eau, réducteur aérateur ou encore économiseur d’eau. Le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) retient pour sa part le terme de régulateur de jet.

Dans un souci de compréhension générale de l’article, nous utiliserons ici l’appellation généraliste de mousseur de robinet.

Comment fonctionne le mousseur de robinet ?

L’effet Venturi

Le mousseur de robinet repose sur l’effet Venturi. De quoi s’agit-il ? C’est un phénomène découvert par le physicien italien Giovanni Battista Venturi, qui veut qu’un fluide subisse une dépression quand sa vitesse d’écoulement augmente, ou encore quand son espace d’écoulement est rétréci.

Cet effet de la dynamique des fluides peut être utilisé pour créer une dépression et, ce faisant, réaliser une aspiration. Les fabricants de pommeaux de douche, mitigeurs ou encore mousseurs à robinet s’en servent donc pour réguler le débit de l’eau.

Joint torique et dépression

Un mousseur à robinet est équipé d’un anneau en élastomère souple (joint torique), logé dans une bague. La pression de l’eau va comprimer le joint qui se contracte et réduit l’espace de passage de l’eau. Un appel d’air se produit alors.

Dans le cas dudit mousseur à robinet, de l’air est mélangé à l’eau sous pression. Cela, conformément au principe de Venturi, va créer une dépression. La force de distribution de l’eau – aussi appelée pression – pourra donc être diminuée de 10% à 50%. L’importance de la dépression dépend des modèles de mousseurs.

Réduction optimale du débit

Un robinet classique non équipé de mousseur laisse couler chaque minute 12 litres environ. Avec un mousseur puissant, qui permet 50% de réduction de débit, vous pourrez descendre à 6 litres par minute. Selon le foyer et le prix du mètre cube d’eau, cela peut représenter des centaines d’euros d’économies.

Les fabricants (pas tous) ont pris l’habitude de distinguer les mousseurs de robinet en fonction du débit qu’ils permettent, et ce grâce à un code couleur :

CouleurDébit (L/min)
Rouge5L/min
Jaune6L/min
Vert7L/min
Transparent8L/min

Les différentes normes

Les mousseurs de robinet respectent la norme française EN-246. Encadrés par cette NF, on a donc vérifié le débit permis, l’interchangeabilité et l’absence de défaut de surface après un essai au brouillard salin. Un mousseur de classe Z avec cette NF n’est pas bruyant.

Les normes américaines NSF et Watersense attestent que le mousseur limite le débit fourni au robinet indépendamment de la pression du réseau. Ceux-ci sont donc à privilégier pour réaliser les plus grandes économies d’eau.

Quels sont les types de mousseurs de robinet ?

Il existe plusieurs types de mousseurs, mais aussi plusieurs types de jets. Voici d’abord la typologie des mousseurs vendus sur le marché :

  • Mousseur économique
  • Mousseur auto-régulé
  • Mousseur auto-nettoyant
  • Mousseur limiteur
  • Mousseur de sécurité

Cet article évoque en particulier les deux premiers types évoqués ci-dessus. Le mousseur autonettoyant sert à lutter contre les eaux dures et entartrées, aussi évitables avec un adoucisseur d’eau. Le mousseur de sécurité sert en cas d’utilisation d’eau chaude sanitaire. Voici enfin les différents types de jets :

  • Jet aéré : moussant et léger avec mélange air/eau
  • Jet laminé : clair et non moussant, diminue les aérosols
  • Jet pluie (ou brise-jet) : sans air, idéal pour les faibles pressions
  • Jet libre : canalise l’eau sans réguler le débit

Comment installer un mousseur de robinet ?

Installer un mousseur de robinet est extrêmement simple. Il vous suffit pour cela de compléter la grille déjà fixée, qui sert à filtrer, avec un réducteur. Commencez par mesurer le diamètre de sortie du robinet pour disposer d’un mousseur adéquat : 22, 24 ou 28mm.

Il faut simplement retirer la bague qui entoure l’embout – profitez-en pour la nettoyer au vinaigre blanc. Installez le mousseur dans la bague, puis le joint, et revissez le tout. C’est tout !

Mousseurs

Dépannage plomberie

Prix du mousseur de robinet

Un mousseur de robinet coûte en moyenne autour de 10€. Il est tout à fait possible d’en trouver en-dessous de ce prix. De toutes façons, ce coût sera très vite amorti en quelques semaines. Sachez qu’un mètre cube d’eau froide coûte environ 3€ et un mètre cube d’eau chaude représente plus de 7€. Une sacrée somme quand l’on sait que les robinets sont le deuxième poste de dépenses en eau après la chasse d’eau.

Sur un an, pour un foyer important, vous pouvez ainsi économiser des centaines d’euros, pour un achat de 10€ qui met cinq minutes à installer.

Publié le 13 Janvier 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

5 commentaires

  • hervé says:

    Bonjour,
    Je rejoins les 2 autres commentaires, il s’agit du M² et non du litre d’eau à 3€ ou 7€, bref, cela n’est apparement pas remonté comme vous l’avez indiqué ! Mais ici encore tout le monde s’en fout !

    • Julie says:

      Bonjour Hervé, il s’agissait en effet d’une erreur de nous avons rectifié. Merci beaucoup pour votre vigilance. Bien à vous. Julie

  • Water price says:

    Bonjour le prix d un M3 est de 3€ environ et non de 1 litre. Par ailleurs avez vous une mise des fabricants de ce genre d aérateurs limiteurs de débit. Merci.

    • Hugo Bardoux says:

      Bonjour, en effet, c’est bien le M3 et non le litre qui est en moyenne à 3€, je fais remonter votre remarque pour que l’erreur soit modifiée.
      Quant aux fabricants, “Hansgroe” et “Regards international” semblent être les plus gros fournisseurs sur le marché français.
      N’hésitez pas à me recontacter si besoin.
      Belle journée à vous de la part de l’équipe IZI by EDF !

  • leroy patrick says:

    ou avez vous vu qu un litre d eau froide coute 3 euros et un litre d eau chaude 7. vous parlez peut etre de metre cube…….
    imaginez un peu le prix d u bain??????? 700 euros???????
    Pour info le prix du kilowatt est de 11 centime d euro. Un chauffe eau de 3000 watt consomme 3 kilo watt heure s il chauffe l eau pendant 5 heure pour amener 250 litre a 65 degres. on est loin des 4 euros par litre de difference entre le litre d eau froide et d eau chaude.
    Du coup l ammortissement des reducteur de pression est beaucoup plus long. Par contre le geste écologique est indeniable.