Comment savoir si on peut percer un mur ?

Partager sur

Savoir-percer-un-mur

Besoin de percer un mur pour fixer un cadre ou un luminaire, poser une étagère, faire passer un câble ou un tuyau ? Percer un mur est une opération courante en bricolage. Cependant quelques précautions sont à respecter pour une réalisation durable, esthétique et sans risque.

Pour commencer, il convient de savoir qu’elle est la nature du mur à percer. Mais aussi de quels matériaux est-il constitué. En effet, la technique de forage et le niveau de difficulté ne sera pas le même en fonction des caractéristiques de la cloison.

Ensuite, il est indispensable de savoir ce qu’il y a derrière la paroi à l’endroit du trou pour éviter tout danger ou risque de détérioration. Enfin est-il possible de percer un mur porteur ?

Suivez les conseils d’IZI by EDF pour savoir si on peut percer un mur.

Identifiez le type de mur

La nature de la paroi va déterminer si le mur peut être percé facilement mais aussi avec quels outils.

Paroi pleine ou paroi creuse

La première chose à vérifier pour savoir si un mur peut être percé c’est la composition des parois. Soit vous êtes en présence d’un mur plein, le plus souvent en béton, pierre, brique ou bois. Soit votre mur est constitué d’une paroi en plâtre ou en parpaing. On parle alors de paroi creuse.

Ces deux types de murs peuvent être percés à condition d’être équipé du matériel adapté.

Parois dure ou paroi tendre

En générale, on considère que les murs creux sont plus faciles à percer. Attention toutefois à ne pas les transpercer et ressortir de l’autre côté du mur. On peut distinguer les parois dites dures des parois tendres.

Parmi les parois dures, on retrouve notamment le béton et la pierre. Il faut alors utiliser une perceuse à percussion voire un perforateur pour les murs les plus résistants. Pour les parois creuses et tendres comme le plâtre, une simple perceuse équipée de la mèche adaptée suffit.

Pour savoir si on peut percer un mur sans trop de difficultés vous devez identifier la nature de votre mur afin de choisir la technique efficace.

Percer un mur en toute sécurité

Pour savoir si un mur peut être percé quelques tests sont nécessaires :

Tester un mur au son

Vous souhaitez percer un mur mais vous ne savez pas si c’est possible ? le premier teste à effectuer consiste à taper sur le mur avec votre main. Si le mur sonne creux c’est qu’il est creux, souvent une cloison en plâtre, et donc plus facile à percer.

Si le son semble plus mat : vous êtes en face d’un mur plein, peut-être un mur porteur. Dans ce cas faire un trou sera plus délicat.

Faire un trou test

En cas de doute vous pouvez percer un petit trou de test dans un endroit peu visible (derrière une plinthe par exemple). C’est l’observation de la poussière de perçage qui va vous aider à confirmer la nature du mur.

  • Plâtre : poussière blanche et fine
  • Brique : poussière rouge
  • Béton : poussière grise et fine
  • Pierre : poussière grise ou foncée et sablonneuse

Ce test doit être effectué avec précautions pour ne pas toucher un câble électrique ou une alimentation en eau.

Utilisez un détecteur

Une fois la nature du mur identifiée, vous devez vous assurez que la zone à percer est sans danger. Pour cela vous pouvez utilisez un détecteur pour savoir si des matériaux ou conduits sont présents dans la cloison.

Cet appareil vous indique la présence de câble électrique ou de tuyaux pouvant être percés lors du forage. Respectez bien les indications d’utilisation pour un test sûr à 100%.

Pour savoir si un mur peut être percé il faut en connaitre sa composition et vérifier la présence de matériaux à risque dans la cloison. Sans ces opérations en amont, le perçage d’un mur peut occasionner de désagréables mauvaises surprises.

Percer un mur : les risques

Percer un mur fait parti des bricolages classiques. Malgré tout ce n’est pas une opération si anodine.

Percer un câble électrique

Gaines et câbles d’alimentation électrique sont cachés dans vos murs. Il arrive plus souvent que l’on ne croit que l’on tombe dessus lorsqu’on perce un mur. Si vous endommagez un fil électrique cela va couper le courant. Par ailleurs, un réel risque d’électrocution existe.

Percer une conduite d’eau

L’autre risque quand on fait un trou dans un mur c’est de trouer une canalisation d’eau. En effet, les tuyaux passent par les cloisons. Une mauvaise appréciation de l’endroit où percer et c’est l’inondation assurée.

Par ailleurs, si le mur est trop dur ou que des éléments de métal se trouve dans la cloison, vous risquez d’abimer vos outils. Ainsi, perceuse, mèche ou foret doivent être adaptés sous peine de casser face à un mur trop solide ou de l’endommager si il est trop tendre.

Percer un mur porteur

Si les murs creux ou tendres peuvent être percés sans trop d’efforts, pour les murs porteurs c’est autre paire de manches. Un mur porteur garanti la stabilité du logement. Ainsi le percer reste possible mais sous certaines conditions.

Le forage d’un mur porteur doit impérativement être réalisé par un professionnel. La perce d’un mur porteur doit être déclaré auprès du syndic ou du service de l’urbanise local.

Le jour J pensez également à prévenir vos voisins. Cette opération engendre bruis et vibrations perceptibles dans tout le bâtiment.

Pour résumer, tous les murs peuvent être percés avec la technique et les outils adéquates. Tenez également compte de la charge à supporter pour choisir le bon type de fixation ou d’ancrage. Les experts du réseau IZI by EDF sont à votre écoute pour percer tout type de mur.

Travaux & rénovation

Rénovation intérieure

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 18 Février 2021

Rénovation intérieure

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Obtenir mon estimation

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *