Comment abattre un mur porteur dans une maison ?

Partager sur

supprimer-mur-porteur

Nul besoin d’être spécialiste du bâtiment pour savoir qu’il existe des murs porteurs et des murs non porteurs. S’il est facile de supprimer un mur non porteur, les choses sont différentes pour un mur porteur. Découvrez comment supprimer un mur porteur.

Pourquoi supprimer un mur porteur ?

Généralement, lorsqu’il s’agit d’abattre un mur, le but est de changer l’agencement des espaces dans votre logement. En effet, votre appartement ou maison est partitionné avec des murs et les cloisons dont l’emplacement et les caractéristiques ont été définis par un architecte. Avant de réfléchir à supprimer une paroi, vous devez déjà savoir où sont placés les murs porteurs et comment les différencier des cloisons non porteuses.

L’aménagement vous plaisait sans doute lorsque vous avez acheté votre bien. Mais peut-être que depuis, vous avez envie de changer ? La suppression d’un mur porteur peut révolutionner votre intérieur !

Supprimer un mur porteur peut considérablement changer votre intérieur. Par exemple, cela peut contribuer à améliorer la luminosité de l’une de vos pièces. En effet, à la place d’un mur qui bloquait le passage de la lumière, peut-être pourrez-vous créer un grand espace ouvert ou installer une verrière ?

Détruire un mur porteur permet également d’augmenter l’espace de l’une de vos pièces, ou a minima l’impression d’espace. Il en résulte une meilleure fonctionnalité de votre logement. Par exemple, désormais, il est de bon ton d’avoir une cuisine qui communique directement sur le salon. Sur le principe d’une cuisine américaine, l’espace doit vous permettre de communiquer et d’interagir avec vos convives tandis que vous êtes en train de cuisiner. Or, bien souvent, entre la cuisine et le salon se trouve un mur porteur…

Autre exemple, il est possible que vos besoins aient évolué et que vous souhaitez désormais profiter d’une suite parentale avec salle de bain intégrée. Vous voulez donc garder une séparation entre l’espace nuit et bain, mais pas forcément un mur complet. Une cloison fine, un rideau, une paroi vitrée donnerait beaucoup de cachet à votre suite. Là encore, souvent, vous devrez enlever partiellement ou totalement un mur porteur.

Quels sont les démarches à réaliser pour supprimer un mur porteur ?

Un mur porteur a un rôle structurel. Il supporte les charges du bâtiment et lui permet de tenir en place. Autrement dit, vous ne pouvez pas simplement l’ouvrir sans précaution, comme vous pourriez le faire avec une cloison par exemple. C’est pourquoi, au préalable des travaux, il est nécessaire de réaliser certaines démarches. Les choses sont différentes selon que vous vivez en appartement ou en maison individuelle.

Cas d’une copropriété

En copropriété, la décision ne concerne pas que vous et doit être soumise au vote des autres propriétaires. Puisque le mur porteur a une influence sur la tenue mécanique de votre bien, il est logique de consulter les autres propriétaires pour obtenir leur autorisation. Pour cela, vous devez en faire la demande lors de l’assemblée générale de copropriété. Bien sûr, vous pouvez également anticiper en déclenchant une assemblée extraordinaire pour exposer votre projet. Cette assemblée peut vous êtes facturée par le syndic de copropriété.

Si l’assemblée vous autorise à réaliser les travaux, il peut être utile de réaliser un constat d’huissier avant l’intervention. Avec un constat réalisé au niveau du mur à détruire ainsi qu’aux étages inférieur et supérieur, vous serez protégé contre d’éventuels recours ou plaintes de l’une de vos voisins. L’ensemble du processus dans le cas d’une copropriété prend donc du temps. Pensez à le prendre en compte dans la planification de votre projet.

En amont de la réunion, vous devez constituer un dossier qui vise à rassurer les autres propriétaires que les travaux sont bien préparés. Vous devrez leur soumettre l’étude de faisabilité, les plans créés par l’architecte, les plans d’exécution du bureau d’études techniques (BET) ainsi qu’une attestation qui démontre que l’entreprise à qui vous allez confier les travaux est bien couverte par une assurance décennale.

Cas d’une maison individuelle

Dans le cas d’une maison individuelle, les choses sont plus simples. Si les travaux concernent un mur intérieur, vous n’avez de comptes à rendre à personne. Vous êtes donc libre d’engager les travaux quand bon vous semble. Bien sûr, cela ne vous dispense pas de construire le même type de dossier que mentionné précédemment. Il en va de la tenue de votre logement et donc de votre sécurité. Ces travaux impliqueront donc au minimum l’intervention préalable d’un bureau d’étude avant chantier.

Pour un mur de façade, vous devez déposer une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. Cette déclaration doit s’accompagner de documents techniques exposant la faisabilité du projet. Seulement après avoir obtenu un retour favorable des services de la mairie, vous pourrez débuter les travaux.

Quels sont les travaux à réaliser pour supprimer un mur porteur ?

Le mur porteur reprend tout ou une partie de la charge structurelle de votre bien. Avant de procéder à sa suppression, il est donc nécessaire de mettre en place des structures de renforcement.

Le renforcement du mur

La première chose qui est réalisée avant l’ouverture (ou destruction) d’un mur porteur est la mise en place d’étais de part et d’autre du mur. Ces petites structures portatives se présentent ni plus ni moins comme des piquets métalliques. Ces étais reprendront la charge et assureront la sécurité du chantier. En général, pour protéger votre sol, des cales en caoutchouc sont placées dessous les étais.

La pose d’un linteau

La prochaine étape consiste à poser la structure définitive qui va reprendre le rôle fonctionnel de votre mur porteur : un linteau. Pour cela, il faut supprimer la partie supérieure du mur pour insérer le linteau. Qu’il soit en bois, en acier ou en béton armé, le linteau va se poser sur l’ouverture créé. En se reposant sur les jambages de l’ouverture, il est conçu et dimensionné de façon à reprendre les contraintes mécaniques structurelles. Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter notre article dédié aux différents types de linteau et à son rôle.

La destruction ou l’ouverture ou du mur porteur

Une fois le chantier sécurisé, le perçage du mur porteur peut réellement commencer. En général, cette opération est faite à l’aide d’une disqueuse. Utiliser une masse provoquerait plus de vibrations et pourrait déstabiliser le linteau posé. Un mur porteur s’abat du haut vers le bas. Tout au long des travaux, le professionnel s’assurera que le linteau reste bien en est place. Une fois que le mur est déposé, le linteau peut être coffré et ses ancrages définitivement scellés. Lorsque le mortier de coffrage du linteau est sec, les étais peuvent être déposées. Il ne rester alors plus qu’à s’occuper des finitions.

Devis abattement et ouverture de cloison

Publié le 29 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *