Le guide complet pour choisir votre papier peint

Partager sur

Comment choisir son papier peint ?

Le papier peint fait depuis quelques années un retour remarqué dans la décoration intérieure. Alors qu’il recouvrait souvent l’ensemble des murs entre les années 50 et 70, il s’utilise aujourd’hui avec plus de parcimonie. Qu’il soit uni, recouvert de motifs colorés ou texturé, le papier peint possède de nombreux atouts permettant de personnaliser parfaitement votre habitation. Il ne vous reste plus qu’à opter pour le modèle qui vous convient ! IZI by EDF vous propose un guide complet pour vous aider à faire votre choix parmi les innombrables papiers peints disponibles.

Les différents types de papiers peints

Le papier peint classique

Le papier peint traditionnel est composé d’une ou de plusieurs couches de feuilles de papier. On mesure sa qualité au nombre de grammes par mètre carré : pour un papier peint monocouche, dit « simplex », le grammage est généralement compris entre 120 et 200 g/m². Le papier peint à double couche, dit « duplex », est plus lourd et de meilleure qualité. Il est composé d’une couche dorsale, appliquée au mur, et d’une couche frontale, sur laquelle sont imprimés les motifs.

Le prix du papier peint traditionnel dépendra essentiellement de vos besoins au niveau de l’impression. Vous pourrez trouver des papiers peints unis à moins de 5 € le rouleau alors que les papiers peints traditionnels à motifs dépasseront rarement les 15 €. Très économique à l’achat, le papier peint traditionnel présente plusieurs inconvénients :

  • sa constitution peu robuste rend son entretien difficile (il faut frotter délicatement avec une éponge très peu humide en cas de tache)
  • sensible à la lumière, il peut se décolorer avec le temps
  • sa faible épaisseur oblige à le réserver à des pièces peu humides

La pose du papier peint traditionnel est un travail difficile, surtout pour les modèles à simple couche. Pour obtenir un rendu impeccable et une bonne tenue dans le temps, vous devez préparer minutieusement le mur d’accueil : il doit être parfaitement sec et lisse afin que l’application du papier se fasse sans problème.   

Le papier peint vinyle

Particulièrement résistant, le papier peint vinyle est constituée de deux couches : un support papier dorsal et une couche de PVC qui reçoit l’impression des motifs. La qualité de ce papier peint dépend de sa technique de fabrication ainsi que de l’épaisseur de la couche de vinyle.

Le papier peint dans la salle de bains, c'est possible

Avec un prix compris généralement entre 15 € et 30 € le rouleau, le papier peint vinyle représente un certain investissement, largement compensé par ses nombreuses qualités :

  • une grande résistance grâce à sa composition en double couche avec PVC
  • une imperméabilité lui permettant d’être utilisé dans les pièces humides
  • une solidité supérieure assurant une bonne résistance aux frottements et aux rayons UV
  • un matériau que l’on peut laver, lessiver voire brosser pour les modèles les plus résistants
  • une épaisseur appréciable permettant de camoufler de petites imperfections sur vos murs

La pose du papier peint vinyle peut être facilitée si vous achetez du papier peint pré-encollé. Les autres modèles seront à tremper dans une bassine d’eau avant collage. 

Le papier peint intissé

Le papier peint intissé est un revêtement particulièrement solide : la couche d’impression est doublée par une couche dorsale constituée de cellulose et de fibres de polyester. Notez qu’il est possible d’utiliser un papier peint entissé doté d’une couche d’impression en PVC, afin de s’assurer de la meilleure solidité possible.

A l’image des autres modèles, le prix du papier peint entissé dépendra de vos besoins. Un revêtement uni avec une couche d’impression en papier coute généralement moins de 10 € le rouleau. Le tarif sera supérieur (30 € ou davantage) si vous choisissez des motifs et une couche d’impression en PVC.

Avec un prix à l’achat plus important que celui du le papier peint traditionnel, quelles qualités est-on en droit d’attendre pour un papier peint intissé ?

  • La composition de ce papier peint lui confère un grammage important et une meilleure solidité : il est plus facile de découper les pans au cutter.
  • La pose est aisée car les papiers peints intissés disposent d’une couche dorsale déjà encollée.
  • L’épaisseur du papier peint intissé est particulièrement appréciée pour recouvrir des murs qui ne sont pas parfaitement lisses.
  • Les papiers peints intissés avec une couche d’impression en vinyle sont imperméables et peuvent donc être lessivés en cas de salissures.

Le papier peint expansé

Le papier peint expansé présente une composition identique au papier peint vinyle, avec une couche de PVC collée sur un support papier dorsal. La différence réside dans le procédé de fabrication : le papier peint expansé contient des encres gonflantes qui permettent à la couche de PVC de se transformer en mousse lors d’une cuisson à 220 degrés. On obtient ainsi un papier peint texturé, en relief et particulièrement épais, qui sera particulièrement indiqué pour recouvrir des murs abimés.

Le tarif du papier peint expansé est généralement inférieur à 15 € le rouleau. Un prix qui s’explique par des coûts d’impression moindres, l’intérêt de ce revêtement résidant non pas dans des motifs divers mais dans l’effet de relief créé lors de sa fabrication. Les variations de prix correspondent aux différences liées au support papier dorsal, qui peut être simple ou intissé.

Un papier peint expansé avec une texture rappelant celle de l'or brut

Avec un tarif accessible et un aspect original, quelles sont les qualités spécifiques du papier peint expansé ?

  • Ce papier peint est très épais du fait des effets de texture créés lors de sa fabrication, il sera très facile à découper et à poser.
  • La texture en PVC permet de le laver et le frotter sans l’abîmer.
  • La pose peut être facilitée si vous optez pour un papier peint expansé intissé.

Les revêtements de rénovation : papier peint d’apprêt, papier à peindre et toile de verre

Si votre mur présente énormément d’imperfections, il est conseillé d’utiliser un revêtement préparatoire. Il permettra de masquer les irrégularités de vos parois qui pourront ensuite être recouvertes d’un papier peint classique ou d’une couche de peinture. Veillez à bien vous renseigner pour faire la différence entre le papier peint d’apprêt, sur lequel on peut poser un papier peint décoratif, et le papier à peindre et la toile de verre, destinés à recevoir de la peinture.

Les tarifs des revêtements de rénovation varient généralement suivant l’épaisseur et le grammage du matériau choisi, avec des entrées de gamme à 15 € le rouleau et un prix moyen généralement autour de 30 €.

Tableau récapitulatif des différents types de papier peint

Type de papier peintDestinationCaractéristiques du supportEntretienPoseFourchette de prix pour un rouleau
Papier peint classiquePièces sèches et peu utiliséesMur parfaitement lisseÉponge très peu humideColle à papier peintEntre 5 € et 15 €
Papier peint vinylePièces sèches ou humidesMur parfaitement lisse ou présentant de légères irrégularitésLessivable et brossableColle à papier peintEntre 15 € et 30 €
Papier peint intisséPièces sèches ou humidesTous types de mursLessivableMur à encoller avec de la colle à papier peint intisséEntre 10 € et 30 €
Papier peint intissé vinylePièces sèches ou humides Forte fréquentationTous types de mursLessivable et brossableMur à encoller avec de la colle à papier peint intisséEntre 15 € et 30 €
Papier peint expanséPièces sèches ou humides Forte fréquentationTous types de mursLessivable et brossableColle à papier peint ou mur à encoller selon la couche dorsaleMoins de 15 €
Papier peint expansé intisséPièces sèches ou humides Forte fréquentationTous types de mursLessivable et brossableMur à encoller avec de la colle à papier peint intisséEntre 15 € et 25 €
Revêtement de rénovationTous types de piècesMurs très abimésDépend du papier peint décoratif ou de la peinture recouvrant le revêtement de rénovationDépend du revêtement choisiEntre 15 € et 25 €

Quel papier peint pour quelle pièce ?

Vous connaissez les différents types de papiers peints et il convient à présent de choisir le revêtement adéquat pour chacune des pièces de votre habitation. Entre les motifs géométriques, les papiers peints effet matière ou les revêtements texturés, vous avez l’embarras du choix. Les caractéristiques de chacune des pièces et vos goûts en matière de décoration vous aideront à opter pour un revêtement qui vous accompagnera dans la durée.

Le papier peint au salon ou dans la salle à manger

Pièce à vivre par excellence, le salon doit être synonyme de convivialité et de confort. Le temps où l’on recouvrait de papier peint une pièce entière est révolu ! La tendance actuelle est de se concentrer sur un pan de mur afin d’éviter une sensation d’étouffement et de prévenir une forme de lassitude : posez votre papier peint sur une paroi et adoptez des teintes plus sobres sur les murs restants.

Pour créer un espace à part

En recouvrant un mur de papier peint, vous allez délimiter un espace. Pour choisir le bon revêtement, réfléchissez à la nature et au rôle de cet espace : est-ce qu’il correspond à l’endroit où vous mettez vos plantes ? Est-il proche de la table à manger ou du coin télé ? En répondant à ces questions, vous aurez déjà une idée plus précise du style de papier peint dont vous avez besoin. Si vous souhaitez recouvrir un petit pan de mur, vous pouvez miser sur l’originalité en choisissant des motifs et des couleurs qui s’accordent avec votre personnalité. Pour recouvrir un mur entier, préférez des papiers peints plus discrets : motifs géométriques simples, teintes pastel, etc.

Pour modifier la perception des dimensions

Outre son rôle décoratif, le papier peint est intéressant dans le sens où il permet d’agrandir visuellement un espace. Si tel est votre objectif, optez pour un papier peint à rayures : horizontales pour donner de la profondeur à une pièce, verticales pour un revêtement donnant l’impression d’une plus grande hauteur sous plafond.

Enfin, si vous avez des enfants en bas âge, optez pour un papier peint vinyle afin de prévenir les traces de feutre inopportunes !

Le papier peint dans la cuisine

La cuisine est une pièce où les revêtements peuvent être soumis à rude épreuve : éclaboussures, vapeur d’eau, projection de graisse, etc. Privilégiez donc un papier peint intissé ou vinyle que vous pourrez nettoyer facilement.

Un papier peint à accorder à l’ameublement

Avec des meubles imposants et sombres, préférez un papier peint de couleur claire : beige, blanc cassé ou encore pastel. Si votre mobilier est rustique, n’hésitez pas à donner un peu de peps à la décoration en habillant un mur ou deux avec des couleurs soutenues, parfaites pour créer un style vintage. Enfin, si vous possédez des meubles plus contemporains, vous pouvez laisser libre court à vos envies : apportez de la gaieté à votre cuisine avec un revêtement à motifs ou des couleurs vitaminées ou créez un environnement épuré avec des motifs géométriques ou des teintes bleu ciel.

Quel papier peint pour la cuisine ?

Des papiers peints à panacher

Pour donner à votre cuisine un style unique, n’hésitez pas à panacher la décoration avec différents papiers peints. Vous pouvez ainsi opter pour un motif original noir et blanc sur un mur et un revêtement uni de couleur vive sur un autre afin de créer un espace hyper personnalisé. Attention toutefois, veillez à ce que les papiers peints s’accordent à votre crédence : si cette dernière est en carreaux de plâtre, évitez de la surplomber avec un papier peint à motifs.

Le papier peint dans la chambre des parents

Votre chambre à coucher est un lieu de repli et d’intimité que vous pouvez décorer suivant vos envies, à condition de respecter certains principes :

  • le papier peint doit être assorti aux autres éléments de décoration tels que le couvre-lit ou les rideaux
  • si vous privilégiez les tons chauds comme le rouge ou l’orange, évitez un rendu trop éclatant afin de ne pas surstimuler les yeux avant l’endormissement
  • le choix ne doit pas être précipité : utilisez des simulateurs pour avoir une idée du rendu final
  • l’éclairage a son importance car c’est lui qui mettra en valeur le revêtement que vous choisirez

Tous les types de papiers peints peuvent s’adapter à une chambre parentale : vous avez donc le choix entre le papier peint traditionnel, le vinyle ou l’expansé.

De multiples papiers peints pour de multiples ambiances

Dans la chambre à coucher, on privilégiera la pose du papier peint sur un mur ou deux au maximum. La tendance actuelle est de le poser sur la paroi contre laquelle le lit est adossé : vous pouvez recouvrir entièrement ce mur, ou créer un effet fausse tête-de-lit, en recouvrant sur une hauteur d’environ 1 m 20.

Pour créer une ambiance douce et apaisante, privilégiez le papier peint traditionnel ou intissé. Vous avez le choix de l’impression, entre des teintes claires ou pastel, des effets d’imitation de matière (pierre ou bois) ou des motifs harmonieux et courbés.

Un papier peint dans une chambre sur le thème du bleu

Si vous préférez un rendu chaleureux et confortable, optez pour des tons chauds et foncés : ocre, taupe, gris, couleur terre. Les papiers peints expansés, grâce à leurs effets de texture, peuvent aussi être appropriés.

Enfin, pour un style gai et lumineux, vous pouvez opter pour le bleu, le rose ou des motifs floraux et colorés.

Le papier peint dans la chambre des enfants

Lieu d’éveil, de jeux et de repos, la chambre des enfants gagnera à être agrémentée d’un papier peint correspondant à la personnalité des plus jeunes. L’âge des enfants constitue un premier critère de choix important. Les velléités artistiques des plus petits sont un risque à considérer et le choix d’un papier peint vinyle vous permettra de lessiver sans crainte les traces de feutres, de colle ou de peinture. Vous pourrez en revanche opter pour le type de papier peint de votre choix dans la chambre des adolescents.

Créez une ambiance douce dans la chambre de bébé

Si vous souhaitez préparer l’arrivée prochaine d’un nouveau-né, un large éventail de choix s’offre à vous. On privilégie généralement les teintes pastel, bleu ou rose, mais le vert est également possible. Pour plus d’originalité, vous pouvez vous intéresser aux innombrables frises murales existantes. Si vous souhaitez privilégier l’écologie et une atmosphère saine dans la chambre du tout-petit, optez pour du papier peint sans solvant.

Du papier peint rose et or pour la chambre de bébé

Misez sur la fantaisie pour la chambre des enfants

Les multiples teintes et motifs disponibles vous permettront de créer une chambre unique pour votre enfant. Si une fratrie partage la chambre, personnalisez leur espace respectif en recouvrant les pans de murs correspondant. Vous pouvez ainsi créer une chambre haute en couleurs dans laquelle ils évolueront avec plaisir. Il reste bien sûr la possibilité de demander directement à votre enfant ce qu’il désire : entre les super-héros, les animaux ou les décors féériques, il trouvera certainement un univers qui lui correspond !

Les goûts des plus jeunes évoluant plus vite que ceux des adultes, privilégiez un modèle de papier peint qui s’enlève facilement. 

Le papier peint dans la salle de bains

Qui a dit qu’on ne pouvait pas poser de papier peint dans une salle de bains ? Les modèles vinyle ou intissés résisteront à la grande humidité qui règne habituellement dans cette pièce.

Créez une sensation d’espace dans une petite salle de bains

Vous pouvez créer un effet de profondeur en jouant sur les nuances : optez ainsi pour des papiers peints foncés sur les parois latérales et des tons plus clairs sur le mur du fond. Pour modifier la perception de la hauteur du plafond, recouvrez le bas des murs avec un papier peint foncé.

Adaptez le papier peint à vos envies

Les larges gammes de motifs et coloris disponibles donneront une nouvelle jeunesse à votre salle de bains. Vous pouvez opter pour un papier peint en trompe-l’œil évoquant l’eau ou la nature pour gagner en sérénité, ou choisir des couleurs vives pour rehausser l’allure d’un mobilier vieilli et dynamiser l’espace.

Le papier peint dans les zones de passage (entrée, couloir, cage d’escalier)

Par définition très fréquentées, les zones de passage comme l’entrée, le couloir et la cage d’escalier doivent être décorées avec des revêtements robustes. Évitez donc le papier peint classique, qui risque d’être trop rapidement abîmé par les différents chocs et frottements. Optez donc pour un revêtement épais, comme un papier peint vinyle, expansé ou intissé.

Un papier peint pour des escaliers en bois sombre

Donnez du style à ces espaces réduits

Les entrées et les couloirs sont généralement des petites pièces. Grâce au papier peint, vous pouvez modifier la perception du volume de ces espaces en jouant sur les couleurs et les motifs. Optez par exemple pour un papier peint à rayures horizontales afin de donner davantage de profondeur à votre couloir. Dans l’entrée, un papier peint foncé contrastera avec un plafond clair et donnera l’impression d’un volume agrandi. Pour la cage d’escalier, laissez choisir votre imagination, en veillant cependant à accorder le papier peint au style et à la couleur des marches : apportez des couleurs vives à un escalier en bois clair ou misez sur des motifs pour accompagner des essences sombres ou des carreaux colorés.

pose de papier peint

Publié le 20 Novembre 2020

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.