3 clés pour bien choisir l’essence de bois de votre parquet

Partager sur

nuancier-bois-parquet

Après avoir jeté votre dévolu sur du parquet massif ou contrecollé pour habiller le sol d’une ou plusieurs pièces de votre habitation, reste à faire le choix, parmi une large gamme, de l’essence de bois dont il sera composé. C’est un choix important non seulement d’un point de vue esthétique mais aussi pour la durabilité de votre parquet selon la pièce où il sera posé. En accord, bien sûr, avec votre budget !

Qu’il s’agisse de parquet massif ou de parquet contrecollé, tous deux possèdent une couche superficielle constituée à 100 % de bois noble. Les lames de parquet massif sont d’ailleurs, elles, composées de bois noble sur toute leur épaisseur. C’est cette « couche d’usure », également appelée parement, qui détermine à la fois l’aspect esthétique du parquet, car elle en est la partie visible, mais aussi sa résistance dans le temps. De ce point de vue, l’essence de bois dont il est composé joue un rôle essentiel.

Une question de résistance

Du bois résistant à l’usure et aux taches

La finition, l’épaisseur, mais aussi l’essence du parquet sont des facteurs déterminants quant à la résistance de ce dernier à l’usure et aux taches. Notamment, plus sa couche d’usure sera dure et épaisse, plus nombreuses seront les possibilités de rénover le parquet par ponçage, et donc plus longue sera sa durabilité dans le temps.

La dureté du bois dépend de son essence. En fonction de l’usage que vous prévoyez pour votre parquet (passage fréquent ou non, animaux domestiques, risques de chocs, talons aiguilles, etc.), il est donc important de vous assurer de choisir une essence adaptée :

Bois tendres (résineux)Pin sylvestre, sapin, aulne, épicéa
Bois mi-durs (feuillus tendres et résineux)Noyer, bouleau, teck, merisier, acajou, mélèze, pin
Bois durs (feuillus indigènes et tropicaux)Chêne, châtaignier, orme, érable, frêne, hêtre, acacia, olivier, angélique, iroko, ipé
Bois très durs (exotiques)Merbau, wengé, cumaru, jatoba, palissandre, amarante

Pour un parquet sur sol chauffant

Le choix de l’essence doit aussi tenir compte de la nature chauffante ou non de votre sol. Dans le cas où vous envisageriez de poser un parquet sur sol chauffant, le bois de hêtre ou d’érable, bien que résistants, seront par exemple déconseillés car trop nerveux face à de grosses variations de température. Préférez des bois à forte résistance comme le merbau ou le chêne avec, cependant, une largeur et une épaisseur de lames limitées, de manière à faciliter la transmission de chaleur à la surface du parquet.

Pour un parquet dans une pièce humide

Certaines essences sont plus adaptées que d’autres aux pièces humides, notamment en raison de leur caractère imputrescible. Si vous souhaitez installer du parquet dans votre salle de bains ou dans votre cuisine, c’est donc un élément à prendre en considération ! Les bois exotiques, connus pour leur résistance, sont souvent ceux choisis pour un tel usage : ipé, bambou, teck, wengé, merbau, iroko ou jatoba.

Des essences pour tous les goûts

Après avoir opté pour un ou plusieurs type.s de bois adapté.s à l’usage de votre pièce, il vous faut considérer celui qui vous plaira le plus d’un point de vue esthétique, tant pour sa couleur que pour son aspect (nœuds apparents, veinages, gerces, etc.).

Un grand éventail de teintes

Pour des pièces lumineuses et ouvertes par exemple, il est conseillé d’utiliser un bois clair comme le frêne ou le hêtre blanc, ou encore l’érable européen, dont la couleur blanc crème conviendra parfaitement à un intérieur lumineux et doux.

À l’inverse, si vous souhaitez ajouter de la chaleur et du caractère à votre pièce, misez plutôt sur des bois foncés comme le noyer ou le chêne rouge.

Tableau des teintes

Brun roséAcajou, hêtre
Brun rougeâtreAcajou, merisier (Amérique du Nord et Europe), merbau, chêne rouge, cumaru
Brun chocolatPanga-panga, wengé
Brun clair, blondBouleau, teck indonésien, chêne, châtaignier, frêne
Doré, miel (blond ou brun)Merisier (Europe), teck birman, bambou, iroko, cerisier, chêne
Jaune foncéTeck, ipé, olivier, wengé
Jaune pâle, blanc crèmeFrêne, érable, pin
Grisâtre (blanc ou brun)Hêtre, noyer, chêne blanc, épicéa
Brun orangé, cuivréDoussié, cumaru, merbau, kempas
Brun violacéPalissandre des Indes

NB : une même essence peut avoir plusieurs teintes. Par exemple, l’acajou peut aller du rosé au rougeâtre, tout comme le frêne va du jaune au brun clair, ou le chêne va du doré au marron en passant par le gris.

Le style de votre parquet

Autre élément à prendre en compte dans le choix du bois de votre parquet : le veinage, plus ou moins visible selon les essences, ainsi que les nœuds et gerces apparents. Dans des bois tels que le pin ou le chêne, vous pourrez avoir des nœuds apparents, réservés à une ambiance plutôt rustique. Au contraire, les essences exotiques en sont souvent dépourvues.

Le veinage, lui aussi, dépend de l’essence : par exemple, un bois de hêtre possède un veinage discret. Et un travail de céruse au moment de la finition permettra de faire ressortir les structures et les reliefs du bois.

Enfin, l’aspect plus ou moins précieux de votre parquet dépendra de la finesse de son grain. Plus le grain est fin, plus l’apparence sera raffinée : on trouve un grain très fin pour l’érable, par exemple, un grain fin à moyen pour le chêne, et un grain moyen pour le merbau. Si vous choisissez de vous tourner vers un bois précieux, l’érable, naturellement nacré, ou l’acajou conviendront parfaitement. C’est à vous de choisir le style qui vous plaira le plus !

Quelle essence pour quel budget ?

Le choix de l’essence du bois de votre parquet doit également tenir compte de votre budget. Car le prix des essences peut très fortement varier de l’une à l’autre pour une même épaisseur de lame !

Les essences indigènes classiques (chêne, châtaignier, hêtre…), restent moins chères que les essences exotiques haut de gamme (iroko, wengé, acajou…) en raison de la résistance beaucoup plus importante de celles-ci, mais aussi de leurs frais de transport et d’acheminement sur de très grandes distances. Par ailleurs, les bois tendres résineux sont moins chers que les feuillus mais leur durée de vie reste moindre…

Devis installation et pose de parquet

Publié le 21 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *