Comment poser du parquet massif ?

Partager sur

Comment poser du parquet ?

Poser du parquet massif vous permet de profiter d’un revêtement de sol durable, chaleureux et esthétique. Matériau intemporel, le parquet massif est au-delà des modes et constitue donc un investissement qui se pense sur le long terme. Caractérisé par sa composition 100 % bois, le parquet massif est réputé pour avoir une durée de vie pouvant atteindre 100 ans, à condition bien sûr de correctement l’entretenir. Généralement confiée à un professionnel, l’installation d’un parquet massif est un travail qui demande rigueur, précision et connaissance des spécificités de ce matériau.

Peut-on poser soi-même son parquet massif ?

La pose d’un parquet massif est une opération assez technique qui implique dans la plupart des cas l’intervention d’un professionnel. En effet, une pose mal réalisée est synonyme d’un parquet moins durable qui risque de se gondoler ou de se décoller.

Le bois est une matière vivante qui peut se dilater ou se contracter selon le taux d’humidité. Il est donc nécessaire de prévoir des joints de dilatation et de séparation afin de garantir dans le temps la bonne tenue du parquet. Cette opération peut être compliquée si vous n’êtes pas spécialiste ou au minimum, connaisseur des propriétés du bois.

Un parquet massif

En somme, le fait de confier la pose d’un parquet massif à un professionnel reconnu est souvent considéré comme plus rassurant. Vous avez la garantie que les travaux seront réalisés dans les règles de l’art et que les aspects techniques suivant seront correctement respectés :

  • Choix d’une technique de pose selon la configuration de la pièce
  • Pose ou non d’une sous-couche isolante
  • Choix du sens de la pose des lames

Les étapes préparatoires à la pose du parquet massif

Avant de poser un parquet massif, il est nécessaire de respecter certaines étapes essentielles à la bonne réalisation des travaux.

Préparation du support pour poser le parquet massif

Le support sur lequel le parquet massif va être posé doit être parfaitement propre, sec, plan et normalement poreux.

  • Commencez ainsi par effectuer un nettoyage complet du sol, à l’aide d’un balai puis d’un aspirateur.
  • Les différentes fissures ou trous doivent évidemment être réparés avant la pose du parquet massif.
  • Testez ensuite la planéité du support. Pour ce faire, il faut se munir d’une règle de 2 m et la poser à différents endroits sur le sol ; si des vides de plus de 5 mm apparaissent entre la règle et le support, il sera nécessaire de procéder à un ragréage afin d’avoir un sol parfaitement plat.
  • Vérifiez le taux d’humidité du sol à l’aide d’une sonde hygrométrique : ce taux doit être inférieur à 3 % dans un support traditionnel, inférieur à 2 % en cas de chauffage par le sol et enfin inférieur à 0,5 % dans le cas d’une chape anhydrite.
  • Pour s’assurer que le sol est normalement poreux, il suffit de verser une goutte d’eau sur le support en chronométrant le délai d’absorption qui doit être au moins supérieur à une minute.

Préparation des lames de parquet massif

Une fois les lames de parquet massif achetées, commencez par les sortir de leur emballage et entreposez-les à plat au moins 5 jours dans la pièce à recouvrir. Idéalement, la température de la pièce doit être maintenue entre 15°C et 20°C ; raison pour laquelle on réalise la pose de préférence en hiver, dans une habitation chauffée à température constante.

L’hygrométrie est également un paramètre important à vérifier : la pièce à recouvrir doit afficher un taux compris entre 40 % et 60 %. Toutes les sources d’humidité potentielles doivent être éliminées : évitez par exemple de poser du parquet massif dans une pièce où vous venez de repeindre les murs.

Poser un parquer massif en pose collée

La pose collée permet d’installer un parquet massif directement sur un sol dur, comme du carrelage ou du béton, ou en plaçant une couche isolante entre le support et le parquet.

Réaliser une pose collée sur sol dur

Avant tout, rassemblez le matériel nécessaire :

  • Mètre ruban
  • Crayon
  • Équerre
  • Spatule crantée
  • Tire-lame
  • Marteau
  • Scie radiale
  • Pistolet extrudeur
  • Colle pour parquet
  • Cales

Vous pouvez ensuite réaliser la pose :

  1. Commencez par mettre la colle au sol puis étalez-la à la spatule crantée sur un espace équivalent à deux lames de parquet. La colle doit être étalée perpendiculairement au sens des lames.
  2. La pose du parquet est à démarrer sur le mur opposé à la porte. Vous pouvez placer les premières lames en n’oubliant pas d’insérer une cale afin de créer un joint de dilatation (entre 5 et 8 mm). La rainure des lames doit être posée côté mur.
  3. Lorsque vous arrivez à la fin d’une rangée, mesurez l’espace restant en prenant bien en compte le joint de dilatation. Reportez l’espace correspondant sur une lame de parquet puis découpez-la à la scie à bois.
  4. Poursuivez ensuite la pose en mettant à chaque fois de la colle sur un espace équivalent à deux lames. Pour emboîter correctement les lames de parquet, vous pouvez vous aider d’une cale martyre.
  5. Lorsque vous arrivez au mur opposé, mesurez la distance manquante et reportez sur une lame. Vous devrez alors la découper horizontalement. Ajoutez ensuite de la colle au dos de cette lame (comme elle sera plus étroite, vous aurez moins de prise pour la plaquer au sol) puis mettez la en place. Aidez-vous du tire-lame pour emboîter les rainures puis installer les cales. Procédez ainsi pour l’ensemble des lames de la dernière rangée.
Parquet en pose collée

Si vous devez interrompre le chantier, attendez d’avoir terminé une rangée complète puis clouez une planche au sol contre toute la longueur de cette rangée. Cela permettra de maintenir correctement les lames déjà posées.

Réaliser une pose collée sur une sous-couche isolante

Pour la pose d’un parquet à l’étage ou en appartement, l’installation préalable d’une sous-couche acoustique est intéressante. La solution la plus pratique consiste à choisir une sous-couche phonique ajourée : la colle permettra ainsi de fixer à la fois les lames de parquet et la sous-couche.

Avant tout, voici le matériel nécessaire :

  • Mètre
  • Crayon
  • Marteau
  • Cale martyre
  • Cales de dilatation
  • Règle de chantier
  • Pistolet à mastic

Quatre étapes sont ensuite nécessaires pour réaliser la pose :

  1. Commencez par dérouler la sous-couche sur le sol, en faisant en sorte que les évidements soient perpendiculaires à la longueur des lames de parquet. Découpez la sous-couche à l’aide d’un cutter lorsque vous arrivez aux murs ou aux huisseries.
  2. Comblez les évidements au pistolet avec une colle adaptée, généralement vendue en kit avec la sous-couche. Si vous avez acheté la sous-couche seule, renseignez-vous dans un magasin de bricolage pour acheter une colle compatible.
  3. Pour un travail propre, procédez au collage sur une section d’environ 50 centimètres de large. Effectuez ensuite la pose des lames de parquet sur la section dans un délai d’une heure, la colle risquant de former une peau au-delà.
  4. Respectez les règles de pose décrites dans la partie précédente : posez les cales de dilatation le long des murs et caler les lames au marteau à l’aide d’une cale martyre.

Attention : ce type de pose est uniquement compatible avec des lames aux chants profilés (avec languettes et rainures).

Poser un parquet massif en pose clouée

La pose clouée est une technique traditionnelle, auparavant utilisée pour fixer les parquets anciens. Elle demande un véritable savoir-faire et nécessite un équipement important :

  • Mètre ruban
  • Niveau laser
  • Règle métallique
  • Marteau de menuisier
  • Cale martyre
  • Massette
  • Perforateur
  • Visseuse à choc
  • Scie sauteuse

La pose clouée va être réalisée en plusieurs étapes :

  1. La pose clouée peut s’effectuer directement sur les poutres porteuses (solives), mais si celles-ci sont usées, il est nécessaire de mettre à niveau le sol. Placez alors un niveau laser de référence, puis positionnez une planche (lambourde) contre une solive et vissez l’extrémité qui est tournée vers le mur. Vérifiez ensuite la planéité grâce au niveau à bulle, puis vissez l’autre extrémité. Consolidez la planche grâce à des vis que vous positionnez tous les 50 cm. Faites de même sur toutes les solives.
  2. Placez ensuite la première lame du parquet dans un coin de la pièce et repérez à la règle la découpe à réaliser : l’extrémité de cette lame doit arriver au milieu de la deuxième solive. Utilisez la scie sauteuse pour découper la lame posée contre le mur. Clouez la lame dans l’épaisseur des lambourdes qui la supportent.
  3. Recommencez cette opération avec la seconde lame, puis utilisez le marteau et la cale martyre pour l’emboîter dans la lame précédente ; terminez en clouant la deuxième lame sur les lambourdes.
  4. Poursuivez la pose jusqu’au mur du fond. Lorsque vous arrivez à la dernière lame, mesurez-la puis découpez à l’aide de la scie sauteuse. Positionnez-la correctement avec le marteau et la cale-martyre.

Poncer le parquet après la pose

Une fois la pose du parquet massif réalisée, vous pouvez procédez au ponçage préalable à l’application d’une finition. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser une ponceuse à parquet, que vous pouvez louer auprès des enseignes spécialisées.

Procédez en suivant les étapes décrites :

  1. Pensez à vous équiper convenablement afin de vous protéger du bruit et de la poussière générée : vous avez besoin d’un masque, d’une paire de lunettes et d’un casque de protection.
  2. Pour utiliser correctement la ponceuse à parquet, passez sur le sol sans appuyer, toujours dans le sens des fibres du bois. Ne stationnez jamais la ponceuse en état de marche car elle risque de trop creuser le parquet.
  3. Procédez au premier ponçage en commençant avec un papier de verre ou papier de corindon à gros grain. Lorsque vous avez terminé, dépoussiérez le parquet. Utilisez ensuite un papier à moyen grain, dépoussiérez à nouveau le parquet puis réalisez un dernier ponçage avec un papier à petit grain.
  4. Terminez en ponçant les coins et les bordures du parquet à l’aide d’une bordureuse. Nettoyez entièrement la pièce à l’aspirateur.
Un appareil professionnel est nécessaire pour poncer correctement le parquet

Un parquet bien entretenu doit être poncé régulièrement : cela permettra d’éliminer les éventuelles rayures puis de traiter le bois avec le produit de votre choix.

Installer les plinthes après la pose du parquet

Les plinthes ont pour but de dissimuler les bordures entre le mur et le parquet. Pour les poser correctement, vous avez besoin du matériel suivant :

  • Une équerre
  • Un mètre
  • Une scie à onglet
  • Une pince de serrage
  • De la colle ou des clous
  • Du mastic acrylique

La pose de plinthes est ensuite à réaliser en plusieurs étapes :

  1. Commencez par placer les plinthes le long des murs afin de marquer les angles. A l’aide d’une équerre, mesurez correctement les angles des murs : ils ne mesurent pas forcément tous 90 degrés.
  2. Une fois cet angle mesuré, vous allez découper deux plinthes de façon à ce que le total des angles de coupe corresponde à l’angle du mur. Par exemple, pour un mur à 90 degrés, vous allez faire deux coupes à 45 degrés.
  3. Coupez la première plinthe à l’aide de la scie à onglet en la maintenant avec une pince de serrage et un tréteau.
  4. Faites de même pour la seconde plinthe en pensant à régler la scie dans l’autre sens.
  5. Fixez les plinthes selon la méthode de votre choix : de la colle ou des clous.
  6. Pour adapter les plinthes aux chambranles des portes, vous devrez réaliser une coupe droite.
  7. Si vous constatez des petits écarts au niveau des raccords des plinthes, vous pouvez les combler avec un mastic acrylique.

Procéder aux finitions

Le parquet massif est généralement vendu à l’état brut et il a besoin d’un traitement pour l’aider à supporter l’humidité et le passage. Vous avez le choix entre trois types de produits pour protéger votre parquet.

Le traitement du parquet
  • L’huile : il s’agit du traitement à privilégier si vous souhaitez conserver l’aspect naturel du bois. Pour appliquer l’huile, utilisez une mèche de coton ou une monobrosse. Disponible à la location, cet appareil permet de faire pénétrer l’huile de façon uniforme. Attention : 48 heures au minimum sont nécessaires pour le séchage complet de l’huile ; par prudence, attendez une bonne semaine avant de reposer sur le sol les meubles et éléments de décoration. Un traitement annuel à l’huile est préconisé pour un parquet durable d’aspect irréprochable.
  • La cire : parfaite pour protéger le bois de la décoloration et du dessèchement, la cire nécessite une sous-couche de fond dur avant son application. Le fond dur, qui s’applique à l’aide d’une brosse souple, comble les pores du bois et protège le parquet de l’humidité. Après avoir mis la sous-couche de fond dur, laissez sécher pendant au moins 24 heures. Vous avez ensuite le choix entre plusieurs types de cires : liquide, encaustique ou solide. La première s’applique à la brosse et les autres à l’aide d’une mèche de coton. Laissez sécher 24 heures après application, puis lustrez le parquet grâce à une peau de mouton ou un chiffon de laine.
  • Le vernis : il permet de créer une couche de protection solide qui prévient les agressions et l’usure du parquet. Il est conseillé d’opter pour un vernis acrylique, inodore et respectueux de l’environnement. Pour appliquer le vernis, utilisez une brosse large ou un rouleau à poils courts. Commencez par le coté de la pièce opposé à la porte afin de pouvoir vous interrompre sans marcher dans le vernis. Un résultat parfait nécessite au moins deux couches : après avoir terminé la première, attendez 24 heures puis effectuez un ponçage très léger, qui permettra une meilleure adhérence de la seconde couche. Une fois celle-ci appliquée, attendez au minimum 48 heures avant de pouvoir circuler dans la pièce et remettre vos meubles en place.

Devis installation et pose de parquet

Publié le 25 Novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *