Tout savoir sur le parquet massif

Partager sur

pose-parquet-massif-logement

Installé auparavant dans la plupart des logements, le parquet massif jouit toujours d’une belle cote, notamment pour la noblesse de son bois, sa résistance et son aspect esthétique. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur ce type de parquet.

Qu’est-ce qu’un parquet massif ?

Un parquet massif est un type de revêtement de sol composé à 100% de bois, traditionnel pour sa résistance et sa durabilité. Il s’agit donc d’une sorte de plancher en bois comportant une seule couche de bois massif (ou bois noble) d’au moins 2,5 millimètres (mm) d’épaisseur. Dans ce sens, chaque lame de parquet massif a été usinée dans une seule pièce de bois.

C’est la raison pour laquelle le parquet massif se distingue des autres types de parquet : le contrecollé ou le stratifié. Pour le parquet contrecollé par exemple, les lames sont composées de 2-3 couches de nature différente pressées entre elles, tandis que le stratifié n’est qu’une imitation de parquet massif ou contrecollé.

De quel bois est constitué le parquet massif ?

Comme indiqué un peu plus tôt, le parquet massif est issu d’une seule essence de bois noble. Ainsi, il est possible de trouver sur le marché plusieurs types de parquet massif en fonction de l’essence du bois choisi. La plupart du temps, on retrouve deux types de parquet en bois massif :

  • Des feuillus (chêne, châtaignier, bouleau…) ou des résineux (pin maritime pour les parquets massifs français ;
  • Du bambou ou autres bois (wengé, merbeau, teck) pour les parquets massifs exotiques.

Quelle finition choisir ?

Lorsque vous choisissez le type de parquet massif idéal pour chez vous, la question de la finition va se poser. Vous allez donc avoir le choix entre :

  • Un parquet massif brut : les lames ne subissent alors aucun traitement, aucun ponçage et aucun rabotage en usine ;
  • Un parquet massif huilé, ciré ou vitrifié (le plus économique et le plus facile à entretenir) : une couche de finition est apposée sur le parquet afin de le protéger et de lui donner un aspect brillant ;
  • Un parquet massif teinté, vieilli, scié, sablé ou encore martelé : le bois subit ici plusieurs traitements sur sa teinte afin de choisir d’obtenir une finition spéciale.

D’autre part, il existe également une grande variété de motifs de pose de votre parquet massif. En effet, il est possible d’installer des grandes lames (entre 150 et 250 mm), à privilégier pour les grandes surfaces ; des lames médium (jusqu’à 120 mm) idéales pour tous types de surfaces ; des lames à longueurs fixes, si vous souhaitez faire des motifs au sol ; et les lames de longueurs variables, afin de jouer sur les contrastes de formes.

Pourquoi poser du parquet massif chez vous ?

Si vous envisagez d’en poser ou si vous ne savez pas encore quel type de parquet installé dans votre logement, il peut être intéressant de connaître les avantages et les inconvénients de la pose d’un parquet massif chez soi.

Les Avantages

Tout d’abord, vous devez savoir que le parquet massif est un investissement intéressant puisqu’il propose une durée de vie et une résistance à toute épreuve. Même si le prix à l’achat est plus élevé, la rentabilité est vite atteinte, d’autant plus qu’il va vous proposer une excellente isolation thermique (d’où des économies d’énergie également) mais aussi phonique pour un confort maximal.

D’autre part, la grande qualité du parquet massif est son côté esthétique. Le choix des couleurs et des finitions est quasiment infini et vous permettra d’installer l’ambiance que vous souhaitez dans toutes les pièces de votre logement. Il donnera du cachet tout en apportant une touche intemporelle.

Les inconvénients

Néanmoins, il existe également quelques inconvénients à la pose d’un parquet massif que vous devez connaître. Son prix à l’achat, comme énoncé précédemment, peut refroidir plus d’un, surtout si vous avez besoin d’en poser sur une grande surface. De même, la pose est ici plus complexe que pour les autres types de parquet. Le recours à un professionnel, notamment conseillé par IZI by EDF, peut représenter un coût non négligeable.

Par ailleurs, le bois d’un parquet massif est sensible à l’humidité et aux écarts de température. En effet, les lames peuvent s’abîmer, changer d’apparence ou de couleur, se rétracter ou encore craquer à la suite de gros écarts de température.

Quelles sont les dimensions du parquet massif ?

Pour ce qui est du format du parquet massif, la plupart du temps, vous le retrouverez sous forme de lames. La norme NF EN 13756 impose définit comme parquet tout revêtement de sol en bois ou base de bois font la couche d’usure mesure au minimum 2,5 mm, d’épaisseur afin de permettre des travaux de rénovation. Le parquet massif doit de son coté présenté obligatoirement un taux d’humidité inférieur à 12%.

Voici les principales caractéristiques du parquet massif afin de vous faire une idée plus précise :

  • Epaisseur : en général entre 12 et 23 mm ;
  • Largeur : en général entre 4 et 10 cm;
  • Longueur : en général jusqu’à 200 cm.

Comment effectuer la pose d’un parquet massif ?

Vous devez savoir qu’il existe deux techniques de pose d’un parquet massif : la pose collée ou la pose clouée. Dans les deux cas, il est conseillé d’avoir recours à un professionnel pour vous simplifier la vie. N’hésitez donc pas à contacter IZI by EDF, qui vous trouvera le poseur adéquat pour votre parquet massif.

Le parquet massif collé

En ce qui concerne la pose collée, elle est surtout conseillée pour les bâtiments neufs et pour des lames plutôt fines, avec une épaisseur comprise entre 10 et 14 mm notamment. Cette technique est d’ailleurs obligatoire si vous avez un sol chauffant.

Le parquet peut être collé sur plusieurs supports tels que du béton, un ancien parquet ou encore du carrelage, à condition de l’avoir préparé en amont.

Le parquet massif cloué

A contrario, la pose clouée du parquet massif est idéale pour les lames plus épaisses, dont l’épaisseur est par exemple de 22-23 mm. Pour ce faire, des lambourdes sont fixées sur des solives ou sur la dalle en béton, ou peuvent être flottantes sur une chape en ciment ou un faux plancher. Les lames sont donc clouées sur celles-ci afin d’assurer leur maintien.

Combien coûte un parquet massif ?

Le prix d’un parquet massif dépend surtout de l’essence du bois choisi, de l’épaisseur des lames et des éventuelles finitions demandées. A cela, vous ne devez pas oublier d’ajouter également le prix de la pose par un professionnel. Il faudra compter en moyenne entre 25 et 55€ le m² pour la pose d’un parquet massif.

Voici un tableau des prix indicatifs à l’achat pour plusieurs types de parquets massifs :

Type de parquetPrix au m²
Parquet massif en chêneEntre 30 et 120€ le m²
Parquet massif en hêtreEntre 45 et 80€ le m²
Parquet massif en acajouEntre 40 et 100€ le m²
Parquet massif en teckEntre 65 et 140€ le m²

Comment entretenir un parquet massif ?

L’entretien de votre parquet massif est une prérogative obligatoire afin de prolonger sa durée de vie et de conserver son caractère esthétique. Cependant, selon la finition choisie, vous n’aurez pas à apporter le même soin à ce revêtement de sol.

En effet, si vous optez pour un parquet massif huilé, ciré ou vitrifié, vous n’aurez pas à l’entretenir souvent. Il existe de nombreux produits sur le marché vous permettant de nettoyer votre parquet massif sans remettre une couche de cire ou d’huile. Vous devez au préalable passer l’aspirateur ou un coup de balai afin de retirer toutes les aspérités du sol. Utilisez ensuite une serpillière humide avec un peu de produit spécifique.

Dans le cas où vous faites une tâche sur votre parquet massif, il est d’ailleurs vivement recommandé de la nettoyer le plus rapidement possible afin qu’elle ne pénètre pas dans le bois. Dans tous les cas, s’il est trop abîmé à certains endroits, vous pouvez poncer la surface touchée et utiliser une huile pour le rénover.

Devis installation et pose de parquet

Publié le 20 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *