Est-il possible de poser du parquet sur du carrelage ?

Partager sur

poser-parquet-sur-carrelage

Vous souhaitez poser du parquet dans une ou plusieurs de vos pièces ? Problème, ces pièces ont du carrelage ! Vous vous imaginez déjà devoir casser et retirer le carrelage, et vous pensez en avez pour des mois de chantier et un budget important ? Rassurez-vous ! Il est possible de poser du parquet directement sur du carrelage ! Contactez IZI by EDF afin de planifier l’intervention d’un professionnel qualifié pour réaliser les travaux. En attendant, découvrez quelques fondamentaux quant à la pose d’un parquet sur une surface carrelée.

Poser du parquet sur du carrelage, c’est possible… mais attention à la préparation

Pour éviter les mauvaises surprises en fin de chantier, un professionnel qualifié s’occupera de bien préparer l’opération en amont. Certains aspects relèvent du bon sens. Pour autant, s’ils ne sont pas pris en compte dès le début, vous pourriez vous retrouver dans une situation difficile.

Par exemple, en posant du parquet sur du carrelage, l’épaisseur de votre sol va augmenter. Même s’il ne s’agit que de quelques millimètres, il y a de grandes chances pour que vos bas de portes viennent en contact avec votre nouveau sol. C’est pourquoi un professionnel compétent commence toujours ses travaux en enlevant les portes de la pièce. Cela facilite la tenue du chantier et l’opération ultérieure de rabotage des portes.

Un autre aspect à considérer est l’état des carreaux. Puisque votre parquet sera posé sur le carrelage, celui-ci doit être propre et lisse. Pour cela, le professionnel veille à réaliser un nettoyage précis de votre carrelage incluant les joints. En plus de le dépoussiérer, il s’occupe également de le dégraisser. Si votre sol n’est pas plan, cela posera problème au moment de la pose du parquet. Aussi, le professionnel s’occupe de vérifier la planéité du sol et réalise des travaux de ragréage si nécessaire.

Enfin, il faut savoir qu’avant d’être posé, il est recommandé que le parquet s’adapte à l’humidité et la température de votre pièce. C’est pourquoi le professionnel doit déposer les lames de parquet dans la pièce et ouvrir les emballages. Le parquet pourra être posé seulement 48 heures plus tard. Si cette étape n’est pas respectée, vous risquez d’avoir un parquet qui gondole avec le temps.

La mise en place d’une sous-couche préalable

Avant la pose d’un parquet, une autre étape essentielle consiste à mettre en place une sous-couche. Cette épaisseur vient se placer entre le carrelage et le parquet. Son rôle est important. Elle permet de réaliser l’isolation phonique et thermique. Votre carrelage joue déjà le rôle de barrière thermique voire phonique. Pour autant, tant qu’à refaire votre sol, pourquoi ne pas faire en sorte d’augmenter votre confort et votre budget énergétique ? Même si certains parquets de qualité supérieure intègrent déjà une isolation, la pose de cette sous-couche ne pourra qu’améliorer votre confort.

De plus, cette sous-couche permet de jouer le rôle de tampon entre le parquet et le carrelage, ce qui ne peut qu’être bon pour la longévité de votre parquet. Si vous souhaitez également une protection contre l’humidité, nous vous recommandons de poser un pare-vapeur en plus de l’isolation thermique et/ou phonique.

Concrètement, cette sous-couche se pose directement sur le carrelage et n’a pas besoin d’être collée. Le professionnel en charge des travaux laisse en général 15 cm environ de chaque côté pour la faire remonter le long des murs et cloisons.

La pose du parquet sur votre carrelage

La pose d’un parquet doit commencer au droit du mur le plus rectiligne de votre pièce. En périphérie, le parqueteur veille à mettre des cales (environ 8 mm d’épaisseur) tous les 30 cm environ entre le mur et les lames. Cela permettra la dilatation du parquet. Cet espace sera ultérieurement caché par les plinthes.

Bien évidemment, la pose clouée du parquet est exclue. Vous ne voulez pas réduire votre carrelage en miettes en posant le parquet. Il vous reste donc le choix entre deux techniques : pose flottante ou pose collée.

La pose flottante est compatible avec les trois grands types de parquets. Pour poser un parquet flottant, le professionnel emboîte les lames les unes aux autres grâce à leur système de rainures et languettes. Il peut éventuellement appliquer de la colle sur chaque rainure pour solidariser les lames entre elles. À l’aide d’une cale et d’un maillet, il s’assure que chaque lame est bien emboîtée.

La pose collée, en revanche, est plutôt réservée au parquet massif et au parquet contrecollé. Dans ce cas, le parquet est collé directement sur le carrelage ou sur une sous-couche compatible. Il faut prévoir un temps de séchage pour la colle d’au moins 24 heures. Ce type de parquet est recommandé à installer dans les pièces à fort passage et et les pièces humides.

Quel que soit votre parquet, les travaux deviennent de plus en délicats à mesure que vous vous approchez de la pose des dernières lames. Pour réaliser un travail précis, le parqueteur mesure l’espace restant afin de couper les lames aux bonnes dimensions. De cette manière, votre parquet n’aura pas de jeux. L’étape finale consiste à poser les plinthes en périphérie de la pièce.

Devis installation et pose de parquet

Publié le 4 Décembre 2020

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.