Parquet massif ancien : nos solutions pour le nettoyer

Partager sur

parquet-chiffon-nettoyer

Bien entretenus, les parquets en bois massifs sont capables de durer des années. Mais cet entretien régulier d’un parquet en bois n’est pas toujours effectué. Par ailleurs, même s’il réalisé dans les règles de l’art, un parquet finira par se ternir ou être la victime de divers défauts, par exemple de rayures face aux dessous de vos meubles. C’est pourquoi les parquets anciens auront besoin d’une rénovation plus ou moins importante selon leur niveau d’usure. Voici tout ce qu’il y a à savoir pour bien entretenir et nettoyer un sol usé en bois massif.

Renouveler la protection d’un parquet usé

Il existe essentiellement trois protections pour parquet massif : la cire, l’huile et le vernis. Si votre parquet en bois massif a bien vieilli, l’essentiel de cette couche de protection sera encore présente. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’en venir à un ponçage intégral : un nettoyage profond pourra aussi redonner aux fibres du bois leur aspect d’antan.

En revanche, il faudra identifier l’ancienne protection pour réaliser un nettoyage adapté. Il existe diverses astuces pour cela. Par exemple, si votre parquet absorbe une goutte d’eau, il est probablement ciré. Par ailleurs, si les maisons anciennes comprennent de nombreux sols cirés, le bâti récent comprend davantage de parquets vitrifiés. Les parquets en bois massifs vendus aujourd’hui sont même déjà vernis. Vous pourrez en apprendre plus sur l’identification d’un parquet ciré ou vitrifié dans notre article dédié.

Pour un vieux parquet vernis (ou parquet vitrifié)

Ce type de parquet présente l’avantage de résister aux chocs et à divers produits chimiques. Ils seront utiles contre les tâches incrustées. Après un nettoyage avec un chiffon ou une peau de mouton et d’un savon naturel, on appliquera une nouvelle couche de vitrificateur.

On pourra opter pour une vitrification à base d’eau ou de résine. Les vitrificateurs en phase aqueuse sont plus écologiques et ne dégagent pas d’odeur. En revanche, un vitrificateur à base de résine peut parfois être recommandé pour ne pas dépareiller avec l’ancienne couche.

Pour un vieux parquet ciré

Les vieux parquets cirés tendent à laisser apparaître, avec le temps, des tâches noires localisées. Celles-ci pourront être retirées à l’aide d’une éponge humide et d’un peu de pierre d’argile. Face à des tâches persistantes, on pourra aussi envisager un léger ponçage à la ponceuse électrique ou au papier de verre. On appliquera ensuite à cet endroit une nouvelle cire à la brosse, que l’on laissera sécher durant 24 heures.

Si votre revêtement de sol se fait plus terne, il existe également des raviveurs conçus pour les bois cirés et devant être utilisés tous les trois mois environ.

Pour un vieux parquet huilé

Les parquets huilés commencent à se ternir en quelques mois. De temps en temps (tous les 3 à 6 mois en moyenne), il faut envisager de les nettoyer avec un savon spécifique. Par ailleurs, on pourra là encore utiliser des rénovateurs pour rehausser et rénover un parquet huilé.

Une seule solution pour un parquet trop abîmé : le ponçage du bois

Si l’usure du parquet est trop importante, un entretien régulier ne suffira plus. Il n’est toutefois pas nécessaire de retirer son parquet : on pourra remplacer une lame abîmée sans modifier l’ensemble. Et si cette usure prononcée s’étend à l’ensemble du sol, on pourra le poncer et lui appliquer une toute nouvelle protection. Voici comment procéder.

Ponceuse grand public ou ponceuse à parquet ?

Vous aurez besoin d’un matériel adapté pour cela, et en particulier d’une ponceuse. On utilise généralement une ponceuse orbitale pour cela, mais la petite taille des ponceuses grand public rend le ponçage des grandes pièces long et fastidieux.

Une autre solution réside dans la ponceuse à parquet. Il s’agit d’une ponceuse dont le fonctionnement est semblable aux ponceuses orbitales grand public, mais dont la grande taille permet de poncer le parquet d’une pièce avec beaucoup plus de facilité. Cet appareil est onéreux, mais on pourra le trouver en location auprès d’enseignes spécialisées.

Le ponçage d’un parquet ancien

Avant de commencer à poncer, pensez d’abord à protéger les plinthes avec du ruban de masquage. Retirez également un maximum de tâches, certaines pouvant encrasser l’abrasif de la ponceuse.

Vous pourrez ensuite poncer le sol. Poncez dans le sens du bois, qui est également le sens de la longueur de vos lattes de parquets. Poncez jusqu’à retrouver la teinte originelle du parquet : on parle de “ponçage à blanc”.

Une fois l’opération terminée, prenez le temps de passer le balai ou l’aspirateur, de dépoussiérer à fond et de laver votre sol à la serpillière. Il ne vous reste plus qu’à appliquer une nouvelle sous-couche et couche de protection. Vernir, huiler ou cirer : c’est à vous de choisir ! Pensez à consulter nos articles sur les tendances déco actuelles. Nous pouvons conseiller dans l’aménagement d’un salon ou d’une petite chambre par exemple.

Précisons enfin que toutes ces opérations peuvent être réalisées par des professionnels compétents. En cas de besoin, IZI by EDF reste à votre écoute et peut vous guider dans tous vos projets de rénovation de parquet.

Publié le 28 Novembre 2020

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.