Comment isoler un vieux plancher ?

Partager sur

isolation-vieux-plancher

Vous avez une maison ancienne ? Les performances thermiques ne sont pas au rendez-vous ? Sachez que des solutions existent. Pour améliorer l’isolation de votre habitation, vous pouvez par exemple isoler votre vieux plancher. Comment ? Les experts d’IZI by EDF vous font découvrir les différentes solutions qui s’offrent à vous.

Pourquoi isoler un plancher en bois ?

C’est primordial pour profiter d’une bonne isolation thermique et acoustique. Il existe plusieurs façons de procéder pour améliorer l’isolation d’une maison par ses cloisons, ses fenêtres, ses volets, ou encore son plancher. Pour ce dernier, il faut tenir compte du type de plancher, du niveau d’isolation souhaité et de votre budget. Isoler un vieux plancher permet également de faire des économies non négligeables.

Qu’est-ce qu’une bonne isolation pour un plancher en bois ?

Cela permet de profiter au quotidien d’un confort thermique, mais aussi acoustique. Ces travaux doivent impérativement être réalisés par des professionnels certifiés. Ainsi les travaux pourront être pris en compte pour calculer la performance énergétique de votre habitation.

Bon à savoir : le diagnostic de performance énergétique

Le diagnostic de performance énergétique, ou DPE, est un indicateur qui renseigne sur la performance énergétique d’une habitation ou d’un bâtiment. Pour l’obtenir, il faut procéder à une évaluation de sa consommation d’énergie et de son impact sur l’environnement.

L’isolation d’un plancher en bois nécessite la mise en place d’un isolant thermique. Celui-ci peut être d’une épaisseur variable, et il est installé entre les lambourdes et le plancher. Les techniques varient en fonction de la configuration du plancher en place au sein de votre habitation. Celle-ci peut se composer d’une dalle de béton ou de bois, de lambourdes ou encore de poutrelles.

Comment est installé l’isolant pour votre vieux plancher ?

Avant de s’interroger sur la façon dont sera installée l’isolation de votre plancher, il faut identifier le type de ce dernier :

  • Un plancher bas : ilest situé au rez-de-chaussée. Celui-ci peut être placé ou non sur un vide sanitaire.
  • Un plancher intermédiaire : il est situé entre deux étages, et est accessible aussi bien par le niveau supérieur qu’inférieur.

En fonction du type de plancher, l’accès et donc la pose de l’isolant varient. Si l’installation de l’isolant se fait par le dessus, il est placé entre les lambourdes et le plancher fini. Selon la place disponible, il sera possible d’opter pour un isolant mince ou épais.

Bon à savoir : l’importance du frein vapeur

Il est impératif que les professionnels qui se chargent de la mise en place de l’isolant installent un frein vapeur. Ce film de protection réduit les risques de condensation et protège le plancher et l’isolant en régulant l’humidité.

Si l’accès au plancher se fait par le dessous, vous avez également le choix entre un isolant mince ou épais. Celui-ci sera fixé grâce à de la colle, des agrafes ou encore des vis entre les lambourdes (ou les poutres), et un habillage spécifique comme un faux plafond.

Quels sont les différents isolants pour un vieux plancher ?

Sur le marché, les isolants sont nombreux. Tous ont des qualités thermiques et acoustiques qui leur sont propres. Voici les grandes familles d’isolants :

  • Les isolants végétaux : liège expansé, laine de chanvre, de lin, de coton, de bois…
  • Les isolants minéraux : laine de verre, de roche, perlite, vermiculite, argile expansée…
  • Les isolants synthétiques : polystyrène, PVC, polyuréthane, mousse phénolique, cellulose…

Tous ces isolants sont proposés sous différents formats, qui impacteront directement la pose. Parmi eux, il y a les panneaux rigides, les rouleaux souples, semi-rigides et les flocons que l’on nomme parfois l’isolant en vrac.

Vous l’aurez compris, isoler un vieux plancher permet de profiter d’un confort optimal. Grâce à une meilleure isolation thermique, votre intérieur est plus chaud en hiver, plus frais en été et moins humide au quotidien. En outre, cette démarche vous permet de réduire la facture énergétique. Et grâce à une meilleure isolation acoustique, vous profiterez d’un environnement plus calme.

Pour vos travaux d’isolation, il est hautement recommandé de faire appel à un professionnel certifié. Ce dernier doit être agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est à cette condition que vous pourrez bénéficier des aides et autres subventions de l’État, comme le crédit d’impôt performance énergétique, l’éco-prêt à taux zéro ou encore la prime énergie. Besoin d’aide pour votre projet ? N’hésitez pas à contacter les chargés d’affaires IZI by EDF.

Devis de rénovation de parquet avec IZI by EDF

Publié le 25 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *