Rénover son plafond en 4 étapes

Partager sur

Le plafond est un élément important de votre habitation. Les projets de rénovation, qu’ils visent une simple réfection ou une amélioration de l’isolation, exigent de suivre une procédure précise. IZI by EDF vous détaille les éléments à prendre en considération pour une rénovation de plafond irréprochable.

Réaliser un diagnostic préalable

Dans un premier temps, il convient d’établir un diagnostic de l’état de votre plafond. Il est nécessaire d’identifier d’éventuels dommages pouvant être liés à l’humidité ou à l’usure normale. Par exemple, à la suite d’un dégât des eaux, vous constaterez peut-être l’apparition de moisissures sur votre plafond. Une autre problématique concerne l’effritement du plafond : généralement, les plafonds comportant une couche d’enduit ou de peinture très ancienne peuvent présenter ce type de désagrément. Enfin, un faux-plafond en placo s’avère très sensible aux problèmes d’humidité : mieux vaut alors le démonter complètement avant de le refaire avec des matériaux neufs.

Selon l’étendue des dégâts et le type de problème rencontré, il peut être conseillé de faire appel à un professionnel.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

Trouver un corps de métiers compétent

Pour un plafond fissuré ou endommagé après un dégât des eaux

Pour ce type de rénovation, il est conseillé de faire appel à un peintre en bâtiment. Il saura corriger les défauts du plafond et les reprenant avec de l’enduit, puis appliquera une couche de peinture afin de le laisser comme neuf.

Pour un faux-plafond en placo endommagé

Le plaquiste est le professionnel parfaitement indiqué pour mener cette rénovation. Vous pourrez en profiter pour ajouter une couche d’isolation thermique ou acoustique à votre faux-plafond.

Pour un plafond avec poutres

La rénovation de ce type de plafond est complexe et demande l’intervention d’un professionnel spécialisé. Certains menuisiers peuvent réaliser ce genre de travaux.

Pour un plafond en plâtre avec moulures

Un plafond en plâtre avec moulures

Intervenir sur ce type de plafond demande également des compétences précises. Vous pouvez faire appel à un plâtrier ou un staffeur ornemaniste.

Rénover correctement selon le type de dommage

Rénovation d’un plafond présentant des fissures

Le plafond est sans cesse soumis à des pressions : les murs peuvent se dilater ou se contracter selon la température et le taux d’humidité. Des fissures se forment sur le plafond et une intervention devient nécessaire.

La rénovation commence par une phase de grattage des fissures, visant à laisser une surface propre. Il faut ensuite utiliser de l’enduit de lissage (pour des fissures inférieures à 3 mm) ou de rebouchage (pour les fissures plus importantes). Une fois que l’ensemble de la surface est parfaitement égalisé (après séchage et ponçage), on finit par une couche de peinture qui redonne tout son éclat au plafond.

Rénovation d’un plafond qui s’effrite

Si votre plafond s’effrite, il faut commencer par retirer l’ensemble des irrégularités à l’aide d’une spatule ou d’une ponceuse. Pour pouvoir travailler sur une surface parfaitement plane, on applique ensuite de l’enduit sur les zones poncées. Lorsque l’enduit est sec, il faut poncer au gros grain, puis avec un grain plus fin.

Une fois que le plafond est totalement lisse, on applique une sous-couche sur la totalité de la surface, puis on termine avec une double couche de peinture.

Rénovation d’un plafond présentant des tâches d’humidité

Dans un premier temps, il est essentiel de régler l’origine du problème : supprimer toutes les fuites existantes ou mettre en place une meilleure ventilation. Si cette étape est bâclée, les travaux de rénovation seront sans effet. Par ailleurs, les professionnels ne peuvent pas entamer de travaux sur un plafond trop humide (10 % est le taux d’humidité maximal admis).

Lorsque le plafond est suffisamment sec, vous pouvez entamer la rénovation. Là encore, cela consiste à gratter pour enlever les parties endommagées, égaliser avec de l’enduit de lissage ou de rebouchage, puis appliquer une sous-couche et enfin mettre en peinture.

Prévoir des alternatives pour un plafond trop endommagé

Lorsque votre plafond présente des dommages trop importants, il est intéressant d’envisager des alternatives afin que la rénovation soit moins onéreuse et plus rapide.

Installer un plafond suspendu

Constitué de plaques de plâtre ou de lambris en bois ou en PVC, le plafond suspendu est maintenu par une ossature métallique. Facile à mettre en place, il permet d’inclure des spots lumineux et d’ajouter une couche d’isolant thermique ou acoustique.

Pose d'un faux-plafond en placo

Installer un plafond tendu

Le plafond tendu est constitué par une toile suspendue qui se pose à chaud ou à froid. Compatible avec une large gamme de finitions, cette solution présente en outre l’avantage d’un entretien aisé.

Publié le 17 Décembre 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.