Quels sont les différents types de plafonds ?

Partager sur

plafond blanc ventilateur

Le plafond est un élément essentiel dans une habitation. C’est lui qui fournit une bonne part de l’isolation thermique, mais aussi acoustique dans le cas d’une construction à plusieurs étages. Il existe de nombreux types de plafonds, voici ce qu’il faut retenir.

Les plafonds les plus courants

Pour ce tour d’horizon des différents types de plafonds, commençons par les plus classiques. Vous les retrouverez surtout dans les anciennes constructions, car ils ne sont plus adaptés à la mise en place des nouvelles normes de construction.

Par exemple, faire passer l’électricité, mettre un isolant acoustique ou placer un isolant conforme à la réglementation thermique est très complexe pour un plafond à caissons. En revanche, comme ils appartiennent à un style architectural que nous avons quelque peu oublié, ils apportent une touche esthétique indéniable.

Le plafond à la française

plafond francaise

Le plafond à la française possède une vraie histoire. Apparu au XVIIe, le principe est de laisser apparentes les poutres de la charpente. D’abord pour des raisons techniques, cette solution est adoptée ensuite pour son aspect esthétique dans les habitations.

Plus tard, on verra même l’apparition de fausses poutres qui n’ont aucun rôle structurel, mais servent uniquement à recréer l’ambiance unique des plafonds à la française.

De nos jours, on ne le trouve plus que dans d’anciennes constructions, lorsque la charpente était assez basse pour permettre ce type d’ouvrages. Lors d’une rénovation, la plupart des particuliers laissent les poutres apparentes, car elles sont le caractère de la bâtisse.

Dans de rares cas, on retrouve ces poutres qui ont été totalement masquées par une précédente rénovation, il est alors possible de les remettre au propre et de les utiliser à nouveau comme décoration de votre intérieur.

Le prix d’un plafond à la française varie en fonction de l’essence de bois utilisé et de la complexité des travaux. En général, on compte 30€/m² pour du bois standard ou de fausses poutres. En revanche, le prix peut aller jusqu’à 100€ par mètre carré ou plus si vous optez pour du bois plus noble, comme du chêne ou une version plus exotique.

Plafond à la française : les avantages

  • Très esthétique
  • Déjà en place, une rénovation suffit
  • Durable

Plafond à la française : les inconvénients

  • L’entretien du bois au cours du temps
  • A parfois mal vieilli et demande de gros frais de remise à neuf
  • Difficile à installer sur une construction récente

Le plafond à caissons

plafond caisson

Il est certain que vous avez déjà vu des plafonds à caissons. On les retrouve souvent dans les demeures d’anciens nobles et personnes aisées. Il a longtemps été la marque de l’opulence d’une certaine frange de la population qui voulait se démarquer.

Comme pour le plafond à la française, la structure en bois est parfaitement visible, mais forme ici des carrés. C’est de là que provient l’appellation de plafond à caissons. D’autres variantes existent, par exemple, on peut trouver des formes de losanges ou des rectangles de diverses tailles.

D’un point de vue graphique, il offre une possibilité de jouer sur la profondeur des caissons et la complexité du travail du bois d’encadrement. Grâce à cela, on peut obtenir de forts contrastes de lumière et avoir un plafond totalement personnalisé.

On parle ici d’une prestation sur commande uniquement. Donner une fourchette de prix serait totalement illusoire, mais vous pouvez vous préparer à avoir une facture assez lourde, surtout si vous voulez avoir des motifs complexes.

Plafond à caissons : les avantages

  • Un jeu de lumière envoûtant
  • Donne un aspect unique à une pièce
  • Possède toujours une connotation luxueuse

Plafond à caissons : les inconvénients

  • Une prestation unique et forcément chère
  • Si la structure travaille, le plafond risque d’être défiguré
Plafond

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Plafond

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Le plafond en staff

plafond staff

Le dernier des plafonds que l’on peut ranger dans une catégorie « classique » est le plafond en staff. Exit le bois, ici, on utilise des fibres végétales et du plâtre. Il permet à peu près toutes les originalités, car il est extrêmement souple à utiliser. C’est ce que l’on retrouve dans les moulures en tout genre qui décorent les plafonds.

Dans un cadre plus moderne, pourraient y inclure des éclairages LED pour donner plus de relief encore au plafond, mais en général, les compositions à base de plaque de plâtre sont plus courantes, notamment pour l’aspect  budget ou la simplicité de la pose et de l’isolation.

Le staff est particulièrement résistant aux ravages du temps et comme il s’agit de fibre végétale, on peut lui donner la palme du plafond écologique.

Pour la pose d’un plafond en staff, vous pouvez prendre un prix moyen à 35€/m², avec une valeur basse à 25€/m² et en allant jusqu’à 50€/m². Attention à la main d’œuvre qui peut représenter autant, voire plus, que les matériaux.

Plafond en staff : les avantages

  • Toutes les fantaisies sont réalisables
  • Très résistant
  • Peu convenir à une décoration moderne

Plafond en staff : les inconvénients

  • Il faut trouver l’artisan qui peut le poser, pas toujours simple
  • Conviens mieux aux grandes pièces
  • Un peu plus difficile d’harmoniser les plafonds des différentes pièces.

Le faux plafond

Les plafonds classiques ne vous conviennent pas ? Peut-être que votre configuration vous empêche d’y avoir recours. Dans ce cas, passons aux faux plafonds, qui possèdent une faculté d’adaptation bien supérieure.

Les faux plafonds sont le Graal de la rénovation, car ils permettent de recouvrir n’importe quel dégât au plafond d’origine. Il s’agit de plaques en différents matériaux qui prennent place sur une structure totalement découplée du plafond d’origine. On peut donc imaginer diverses applications.

Il s’agit clairement de la solution la plus économique et la plus simple lorsque l’on cherche comment rénover un plafond facilement. Grâce à l’espace aménagé avec l’ancien plafond, on obtient un endroit pour ajouter de l’isolation thermique ou acoustique, passe les câbles des installations électriques ou domotiques ou encastrer des appareils, comme un écran pour son projecteur dans une salle de home cinéma.

Le plafond flottant

plafond flottant

Le plafond flottant, contrairement à ce qu’il pourrait indiquer, est fixé à une structure rigide. On le trouve en général dans les locaux rénovés, les entreprises ou les établissements qui accueillent du public. Facile à mettre en place et sobre, il convient bien aux institutions. Il est aussi pratique, avec la possibilité d’y inclure les moyens d’éclairages ou les aérations.

Avec sa composition en PVC, il est très facile d’entretien et ne retient que très peu la saleté. En revanche, il est peu indiqué dans une cuisine, car le PVC retient facilement le gras de cuisson et un plafond est difficile à frotter véritablement.

Grâce à cette solution, ne vous préoccupez plus de l’état du plafond initial ni de sa matière.

Plafond flottant : les avantages

  • S’installe partout
  • Sobre et élégant
  • Il convient à toutes les rénovations

Plafond flottant : les inconvénients

  • Diminue la hauteur sous plafond
  • Demande la fixation de nombreux éléments dans l’ancien plafond

Le plafond suspendu

plafond suspendu

Voilà celui que vous connaissez tous, le plafond suspendu. Largement utilisé pour rénover un plafond, il se fixe sur une structure, elle-même fixée à la charpente par l’intermédiaire de tiges filetées et de rails.

Facile à monter et démonter, excellent isolant, moins cher que le plafond tendu, il dispose de nombreux atouts. Un plafond suspendu peut faire appel à plusieurs matériaux tels que les plaques de PVC, de plâtre ou les briques spécifiques.

Généralement utilisé pour cacher la toiture, ce type de plafond coûte environ 50€/m² à 60€/m² en comptant à la fois l’installation et le matériau. On pose de prime abord les plaques avant de réaliser les joints puis l’enduit et la peinture.

Plafond flottant : les avantages

  • Le plus flexible des plafonds pour la rénovation
  • Toujours très propre
  • Permet quelques installations utiles, avec des spots encastrés notamment

Plafond flottant : les inconvénients

  • Diminue légèrement la hauteur sous plafond (moins que les autres versions)
  • Demande la fixation de nombreux éléments dans l’ancien plafond

Le plafond tendu

plafond tendu

Le plafond tendu séduit de plus en plus de Français, car il permet des aménagements esthétiques que ne permettent pas toujours les autres types de plafonds. Il est constitué d’une toile en PVC thermo-extensible (le velum). Cette toile est fixée sur les murs de la pièce, en périphérie. Elle peut être installée à toute hauteur, en respectant toutefois un minimum de 2,5cm de distance avec le plafond original.

Le prix du plafond tendu est en général établi sur devis sur mesure, en fonction des souhaits du client. On peut cependant jauger qu’il tourne autour de 75€/m².

Plafond flottant : les avantages

  • Permet de s’approche à 2.5 cm du plafond originel
  • Très personnalisable (motif, couleur, texture)
  • Comme les autres faux plafonds, vous pouvez y aménager votre éclairage et masque le passage des câbles

Plafond flottant : les inconvénients

  • La pose est très technique et doit être assurée par une équipe de professionnels
  • Une solution qui peut vite être très chère

Le plafond mansardé

comment aménager les combles - travaux

D’autres types de plafonds permettent de s’adapter à des situations complexes. Par exemple, s’il faut suivre la pente du toit, sous les combles, on utilise un plafond mansardé ou plafond rampant. Il est, là aussi, possible d’ajouter une couche d’isolant pour le confort thermique de l’habitation. Vous pouvez donc l’utiliser en rénovation comme en installation neuve pour aménager vos combles.

Plusieurs possibilités d’installation s’offrent à vous avec ces types de plafonds. Par exemple, vous pouvez laisser apparentes les poutres de la charpente. Certains architectes d’intérieur l’utilisent aussi pour créer de nouveaux espaces de rangement.

Dans les combles, l’espace disponible est souvent limité et l’installation d’un plafond mansardé le réduit encore. Il faudra faire très attention lors de la conception du faux plafond. Pour vous adapter au mieux, vous disposez de plusieurs matériaux :

  • Lambris en bois
  • Plaques de plâtre
  • Panneaux de plâtre et laine de verre (ou polystyrène expansé)
  • Fibres de bois

Les types d’habillage pour plafond

En termes de prix, le plafond mansardé peut être évalué à 30€m² en moyenne. Il faut penser également au budget pour l’isolation, qui est plus ou moins au même prix.

Dernier point à voir dans ce guide sur les différents types de plafonds, les habillages pour celui-ci. On l’a vu, il existe de nombreux types de plafonds et chacun à ses forces et ses faiblesses. Maintenant que vous savez comment choisir son faux plafond, il reste à définir l’habillage. Pour cela, vous disposez d’un large choix. En voici les principaux :

  • Plaques et dalles pour plafond
  • Lambris de plafond
  • Enduit
  • Papier peint
  • Crépi
  • Tissu plafond…

Les différences sont ici esthétiques et budgétaires. L’utilisation et les possibilités des plafonds dépendent de la technique utilisée et non de l’habillage. Il est évident que certains habillages ne vont pas avec certaines techniques.

Plafond

Devis pour vos travaux

Publié le 27 Novembre 2020

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.