Mélaminé ou stratifié : quel plan de travail choisir ?

Partager sur

Cuisine neuve ou à rénover, vous avez décidé de recouvrir ou de changer un plan de travail ? La question du choix du matériau pour le plan de travail va alors se poser. Si vous vous demandez quel plan de travail choisir entre mélaminé et stratifié, IZI by EDF vous apporte quelques éléments de réponse.

Quelle est la différence entre un plan de travail en mélaminé et en stratifié ?

À vue d’œil, la différence entre un plan de travail en mélaminé et en stratifié n’est pas flagrante. Ces matériaux se ressemblent et peuvent facilement être confondus.

La différence entre mélaminé et stratifié réside surtout dans le processus de fabrication.

Le mélaminé, aussi appelé Formica, se fabrique en recouvrant un panneau de particules (ou aggloméré) d’une feuille de décor imprégnée de résines de formaldéhyde de mélamine. Le mélaminé est pressé à haute température.

Le stratifié est quant à lui composé de plusieurs couches ou strates, la première étant un empilement de papier imprégné de résine. La surface se fait de la même manière que le mélaminé. L’ensemble est ensuite pressé à haute pression et chauffé avant d’être collé à chaud sur un panneau de particules hydrofuge dont l’épaisseur varie selon les fabricants.

Les avantages et qualités du meuble mélaminé

Le meuble mélaminé présente les avantages suivants :

  • pas cher ;
  • bon rapport qualité-prix ;
  • bonne alternative au bois massif ;
  • facile à installer ;
  • facile à entretenir (éponge et produit vaisselle) ;
  • bonne résistance à l’eau ;
  • existe dans une grande variété de motifs et de couleurs.

Les avantages et qualités du meuble stratifié

Le meuble stratifié présente les avantages suivants :

  • très résistant aux chocs, aux frottements, aux taches ;
  • excellent rapport qualité-prix ;
  • imperméable ;
  • facile à entretenir.

Quel est le plan de travail le plus résistant ?

Maintenant que vous savez différencier un plan de travail mélaminé d’un plan de travail stratifié et que vous en connaissez les avantages, reste à savoir lequel des deux est le plus résistant.

La couche de décor posée sur le panneau du plan de travail en mélaminé est une feuille unique, ce qui le rend plus fragile. Une charge lourde posée brutalement pourrait endommager votre plan de travail mélaminé, car il est sensible aux impacts. Aussi, il se raye facilement et peut s’écailler. Par ailleurs, il n’aime pas du tout la chaleur. Utilisez systématiquement un dessous de plat pour le protéger. S’il supporte bien l’eau, une infiltration pourrait l’endommager.

C’est donc le plan de travail stratifié le grand gagnant de ce combat de résistance. Il ne craint ni la chaleur, ni les rayures, ni les chocs. Vous pouvez le nettoyer avec une éponge abrasive ou poser un plat tout droit sorti du four pendant quelques secondes sans craindre de l’abîmer. En revanche, utilisez une planche lorsque vous découpez les légumes ou la viande, car le stratifié craint les lames de couteaux.

Bon à savoir : il existe différentes épaisseurs de plan de travail, choisir un plan de travail plus épais donnera du caractère à votre cuisine. L’épaisseur minimale du plan doit être de 38 mm afin de permettre d’encastrer les appareils souhaités telle qu’une plaque de cuisson.

Résine, aggloméré : quelles sont les alternatives ?

Aucun de ces matériaux ne vous convient et vous vous demandez toujours comment choisir un plan de travail ? Le plan de travail en résine ou encore celui en aggloméré sont de bonnes alternatives.

Le plan de travail en résine

Ce matériau répond aux exigences d’hygiène et de résistance, c’est pourquoi on le retrouve de plus en plus dans les salles de bains et les cuisines.

Plus hygiénique que le marbre ou le bois, non poreuse, étanche, sans joints apparents, la résine de synthèse est idéale pour un plan de travail de cuisine. Elle est très résistante aux taches, aux chocs thermiques, à l’abrasion et à l’usure. Sa durée de vie est environ de 15 à 20 ans.

La résine existe en de nombreux coloris et finition et convient donc à tous les styles de cuisines.

Le plan de travail en aggloméré

Le plan de travail en aggloméré est composé d’un mélange de différentes matières (comme la paille, les déchets végétaux ou le bois) ou uniquement de bois (copeaux, particules). Le tout est disposé dans un moule avec un liant (résine, chaux, goudron) puis compressé sous haute pression. Les planches obtenues s’utilisent brutes ou sont ensuite recouvertes d’un revêtement mélaminé.

S’il est utilisé brut, l’aggloméré est moins esthétique que les matériaux cités précédemment. La surface est plus fragile et moins résistante à l’eau. Cependant, il est facile à découper et à installer.  Le meilleur moyen de ne pas se tromper dans le choix de son plan de travail, c’est de se faire accompagner par des professionnels. N’hésitez pas à contacter les chargés d’affaires IZI by EDF pour vos projets de rénovation de cuisine

Quelle différence entre mélaminé et aggloméré?

Comme le mélaminé, l’aggloméré est un matériau de construction qui peut soit être composé de bois ou alors d’un mélange de matières. L’aggloméré de bois se compose de particules ou de copeaux de bois qui sont collés ensemble.

Côté entretien, l’aggloméré et le mélaminé ne se comportent pas tout à fait pareil. L’aggloméré n’est pas particulièrement conseillé dans une cuisine, en effet les panneaux agglomérés ne devraient pas être mouillés, leur surface est poreuse et s’humidifie rapidement. Ils demandent beaucoup de précaution à l’entretien, ce qui les rend compliqué à l’usage dans une cuisine.

Publié le 29 Juin 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.