Quels travaux engager en priorité pour un logement adapté PMR ?
PMR

Quels travaux engager en priorité pour un logement adapté PMR ?

Lecture en 4 min

Publié le 21 Février 2022

-

Tout logement doit assurer le confort au quotidien et garantir un usage sécurisé pour tous. Ainsi, des travaux peuvent être engagés pour faciliter l’accès et l’autonomie des personnes à mobilité réduite. Besoin d’adapter votre habitation à une situation de handicap particulière ? IZI vous indique les aménagements obligatoires ou nécessaires pour un logement adapté PMR.

Logement adapté PMR : définition

En France près de 40 % des personnes vivant à leur domicile déclarent au moins une déficience, dont 13% de handicaps moteurs. Ces déficiences recoupent différents niveaux de gravité avec des handicaps plus ou moins sévères. Par ailleurs, la notion de PMR peut aussi concerner les femmes enceintes et les personnes âgées. Cette tendance démographique progresse notamment avec le vieillissement de la population Française.

Pour toutes ces personnes les déficiences se traduisent bien souvent par des difficultés au quotidien dans leur logement. En effet, les personnes à mobilité réduite peuvent rencontrer des difficultés d’accès, de circulation ou d’usage fonctionnel au sein du logement. Au vu de la loi toute personne qui a du mal à se déplacer au vu de son handicap, de sa taille ou de son état est considéré comme PMR.

Pour faciliter la vie des personnes en situation de mobilité réduite, des travaux peuvent être engagés pour un logement conforme à la législation et surtout adapté à une plus grande autonomie. Le but étant de permettre à chacun, quelque soit son handicap, de pouvoir vivre chez soi. N’hésitez pas à solliciter les experts du réseau IZI by EDF pour des travaux au normes et ajustés à vos besoins du quotidien.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

Quelles obligations pour les logements adaptés PMR ?

Dans le cadre de l’égalité des chances, la loi Handicap de 2005 impose l’accessibilité pour tous quel que soit son handicap. En premier lieu, la question de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite concerne les lieux et bâtiments ouverts au public. La loi pose aussi des normes pour les logements collectifs et privés. Concrètement tout les bâtiments neufs ont l’obligation de permettre l’accès aux PMR : rampe d’accès, place de stationnement dédiée, ascenseur, circulation sans encombre dans les parties communes…

Les bâtiments anciens doivent se mettre aussi en conformité avec ses règles d’accès et de circulation. Un diagnostic d’accessibilité peut être établi afin de déterminer la nature des travaux à engager. Bien évidement dans tous les cas, la norme reste soumise à la disposition du logement.

On peut noter quelques dérogations notamment pour les bâtiments anciens ayant une valeur historique ou encore si le terrain rend les travaux impossibles. Après avoir rappelé cette règle d’accessibilité qui s’applique à l’ensemble des bâtiments, voyons à l’intérieur quel sont les travaux à effectuer pour un logement adapté PMR.

Logement adapté PMR : les travaux d’ensemble

Un logement adapté PMR répond à certains critères d’accès, de circulation et d’utilisation. Ainsi, certains aspects restent indispensables ;

  • Dimension des portes : assez grandes pour circuler facilement en fauteuil roulant (le minimum étant 77 cm).
  • Rampe ou monte personne si escalier
  • Interrupteurs et poignées de portes, équipements électroménagers à la bonne hauteur – pouvant être utilisés par une personne en position assise.
  • Revêtement de sol adapté au passage en fauteuil roulant
  • L’accès simple au tableau électrique et de la GTL en cas d’intervention ou de coupure d’urgence

Pensez au volet électrique ou même à la commande vocale ou à distance. En effet, la domotique propose des solutions adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Réaliser les travaux nécessaires pour un logement adapté PMR représente souvent un investissement conséquent. Par conséquent, il existe de nombreuses aides pour en financer la mise en œuvre. On peut ainsi citer les dispositifs de l’ANAH, PCH (Prestation de Compensation du Handicap logement), l’Allocation personnalisée d’autonomie ou encore le crédit d’impôt. Demandez conseil auprès d’un artisan professionnel afin de connaitre les modalités et de pouvoir bénéficier de ces aides.

Le projet doit répondre aux normes de sécurité avec des aménagements adaptés à la situation de mobilité de l’occupant – propriétaire ou locataire.

Logement adapté PMR : petit tour pièce par pièce

En fonction de la nature des pièces, certains travaux doivent être engagés en priorité pour un logement adapté PMR. Voyons les dimensions minimums et les aménagements possibles pièce par pièce.

Cuisine adaptée PMR

Les dimensions de la cuisine doivent faire au minimum 2,10 m de large et de longueur. La cuisine doit permettre des déplacements sans contraintes (minimum 1,50m d’un bout à l’autre ou de passage entre deux éléments) et un usage simple au quotidien.

Le plan de travail doit être parfois abaissé pour s’ajuster à la taille de la personne. Pour un usage assis prévoyez un espace de minimum 60 cm pour passer les jambes en dessous. Privilégiez les appareils à portes coulissantes plus faciles à ouvrir et moins encombrantes.

Salle de bain adaptée PMR

Pour une salle de bain adaptée PMR comptez au minimum 2,20 m de large et de long. Souvent l’évier et le plan de toilette doivent être abaissé pour un usage en position assis. Sans rebords la douche à l’italienne permet un accès simplifié, avec la possibilité de rentrer dedans avec un fauteuil de toilette. Faites installer les barres de maintiens ou de soutiens nécessaires.

Pour les toilettes laissez un espace suffisant entre le mur et la cuvette (de 80 cm à 1m50). Adaptez la hauteur de la cuvette et comme dans la salle de bain placez les dispositifs de transfert adaptés à l’handicap.

Chambre adaptée PMR

Côté dimension, la chambre adaptée PMR doit avoir au minimum une largueur de 3m20 et 3m80 de long. Elle doit permettre l’installation d’un lit médicalisé ou non et de la solution de transfert du fauteuil roulant au lit. Le tout sans gêner la circulation autour du lit. Pensez également aux meubles de rangements proposant une ergonomie conçue pour les personnes en situation de mobilité réduite.

Pour résumé, un logement adapté PMR doit avant tout répondre à certaines normes notamment d’accessibilité et de circulation. A l’intérieur du logement, des aménagements permettent un usage plus simple et en toute sécurité au quotidien. Mais les travaux à entreprendre doivent tenir compte du bâtit existant. Enfin chaque handicap nécessite des adaptations spécifiques. C’est pourquoi les experts du réseau IZI by EDF vous conseils et vous accompagnent dans tout vos projets de rénovation.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.