IZI by EDF

Stratifié, massif, flottant : quel parquet choisir pour votre nouveau revêtement de sol ?

Sol en parquet dans une chambre
Partager

Peu de revêtements égalent le charme et la chaleur du bois. C’est pourquoi le parquet reste l’un des matériaux les plus plébiscités par les amoureux de décoration. À la fois naturel, sobre et intemporel, il s’adapte à tous les styles et donc à tous les intérieurs. Mais il en existe aujourd’hui plusieurs sortes. Parquet massif, parquet stratifié ou parquet flottant… Quel sera votre choix ?

Le parquet : l’un des revêtements de sol les plus appréciés

Difficile de ne pas reconnaître au parquet ses nombreuses qualités. À la fois chaleureux et esthétique, c’est l’atout charme d’une pièce. Grâce à ses différentes teintes, de la plus claire à la plus soutenue, il s’adapte à toutes vos envies et au style de votre décoration. Mieux, il apporte instantanément du cachet et du caractère à une pièce !

Il est également facile à entretenir et plutôt résistant à l’usure et aux chocs. Particulièrement durable, il peut être poncé et rénové à tout moment par un professionnel, et peut même être teinté ou peint lorsqu’il s’agit d’un parquet en bois massif. Il offre aussi une bonne isolation.

Confortable et agréable, il est par ailleurs chaleureux, et a donc idéalement sa place dans une chambre, un séjour ou un salon.

Quels sont les différents types de parquets ?

Bien qu’on regroupe sous le terme de parquet un certain nombre de matériaux, il existe en réalité de nombreuses différences entre les types de revêtements concernés. On en compte d’ailleurs différentes sortes :

  • – Le parquet stratifié flottant ;
  • – Le parquet contrecollé ;
  • – Le parquet massif.

Il est également important de différencier le type de pose qui est soit une pose collée, soit une pose flottante.

Contrecollé, parquet flottant ou stratifié : lequel choisir ?

Avant d’arrêter votre choix sur un type de parquet en particulier, il convient de s’intéresser à la pièce à laquelle il est destiné. Car certaines, comme une cuisine, un couloir ou un séjour par exemple nécessitent une qualité particulière afin de résister à des passages fréquents. 

1. Les différentes classes de parquet

Afin de bien choisir votre parquet, vous pouvez alors vous référer aux différentes classes. Ces dernières vous donneront une indication sur la qualité et la résistance de votre futur revêtement :

  • La classe 21 correspond aux matériaux les plus fragiles. Ils conviennent à un passage faible et sont donc adaptés à une chambre d’amis par exemple.
  • La classe 22 permet de gagner en qualité et se montre compatible avec un passage modéré. Vous pouvez alors envisager ce type de parquet pour un bureau ou une chambre d’amis.
  • La classe 23 correspond également à un passage modéré, mais présente une qualité supérieure à la classe 22. Là encore le bureau et la chambre d’amis sont les pièces idéales pour ce revêtement.
  • La classe 31 offre plus de possibilités. Moins fragile, elle peut être envisagée pour une chambre parentale ou un bureau.
  • La classe 32 résiste à un passage important comme dans une chambre ou une pièce de vie. On considère que c’est une qualité acceptable pour un parquet de séjour ou de salle à manger.
  • La classe 33 correspond, elle, à un passage intensif. Elle convient donc autant aux chambres d’enfants et parentale qu’à une cuisine ou un séjour.
  • – Enfin, la classe 33AC6 est celle qui offre la plus grande résistance et la plus grande durabilité. On considère qu’elle correspond à un passage très intensif.

2. Les avantages du parquet flottant ou stratifié

Bien qu’il ressemble à s’y méprendre au bois naturel, le parquet stratifié n’en contient aucune trace. Composé de plusieurs couches d’aggloméré, seule sa surface est traitée par un décor imitation bois et par une résine protectrice. Il coûte donc bien moins cher que du parquet massif.

Sa faible épaisseur et son système d’installation dit flottant ou clipsable permettent également de l’installer et de le désinstaller par un professionnel, à volonté.

3. Les avantages du parquet massif

Le parquet massif est sans doute le plus élégant, mais aussi le plus résistant s’il est bien entretenu. Il en existe différents modèles dans de nombreuses essences de bois. Certains sont même adaptés à des pièces d’eau. C’est par exemple le cas du teck qui est imputrescible. Il faudra cependant le traiter, idéalement par un artisan qualifié, c’est-à-dire l’huiler, le cirer ou le vitrifier.

4. Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est composé de 3 couches : 

  • – Une couche de surface faite en bois noble ;
  • – Une couche située au milieu et qui sert de couche de parement : elle est faite de pin ou de bouleau ;
  • – Et une couche inférieure dite de contre-balancement pour assurer la stabilité de la lame.

Il est particulièrement stable sous les pas et s’installe avec une pose clouée, collée ou flottante selon le modèle.

pose de parquet par un artisan

Parquet flottant ou collé : quelle pose choisir ?

En ce qui concerne la pose de votre parquet, vous aurez le choix entre quelques possibilités :

  • – Le parquet flottant ;
  • – Le parquet en pose collée ;
  • – Et la pose clouée.

Mais ce choix dépendra avant tout du type de revêtement que vous aurez préalablement choisi. Car tous les parquets ne peuvent être installés de la même façon. 

1. La pose collée

Ici, il faut vous équiper d’une colle spécifique. Cette dernière, appliquée sur la face inférieure de vos lames ou dalles de parquet permettra de les faire adhérer au support. Ce dernier peut être en béton, en carrelage ou même en plancher. C’est la pose incontournable et obligatoire si votre logement est équipé d’un chauffage au sol.

Ses avantages : elle est facilement réalisable par un artisan qualifié et offre une bonne isolation phonique lors de la marche.

2. La pose flottante

La pose d’un parquet flottant peut être de deux types :

  • – Elle peut être clipsable lorsque le parquet est ainsi conçu. Cela permet de faciliter l’installation. Il convient cependant d’installer préalablement une sous-couche pour une meilleure isolation phonique.
  • – Ou dite « flottante à coller » lorsque les lames sont collées entre elles, mais pas sur le sol.

3. La pose clouée

La pose clouée ne concerne que le parquet massif qui doit impérativement être cloué sur des lambourdes préalablement installées et le contrecollé. Plus fastidieuse et délicate, cette pose est presque systématiquement réalisée par un professionnel.

Quel est le prix du parquet ?

Présentant chacun des qualités différentes, les types de parquet ne sont pas tous égaux en matière de prix. Car ce tarif dépend essentiellement de leur épaisseur, de leur composition et de leur qualité. On note par exemple que :

  • – Le plancher est accessible dès 5 euros du mètre carré (entre 5 et 20 euros en moyenne). Il reste néanmoins de plus faible qualité que ses concurrents.
  • – Le prix du parquet flottant stratifié est le plus souvent proposé entre 5 et 50 euros du mètre carré.
  • – Le parquet contrecollé est plus onéreux. Son prix est généralement compris entre 15 et 130 euros du mètre carré.
  • – Le parquet massif est le plus cher de tous. On situe son prix entre 20 et 150 euros du mètre carré.

Sans plus attendre, faites appel à nos services. Nous nous chargeons de tout : nous planifions ensemble la date et l’heure de l’intervention de notre artisan professionnel issu du réseau IZI by EDF, nous vous fournissons le matériel si besoin, et nous vous accompagnons de A à Z pour des travaux en toute simplicité !

Quel que soit son type, le parquet reste l’un des revêtements de sol préférés des Français, pour son aspect naturel, son confort et sa longévité !
N’hésitez plus, obtenez une estimation et un devis gratuit sur notre site internet ou en contactant nos concepteurs de travaux (prix d’un appel local).

Publié le 14 mai 2020

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *