Les questions à se poser avant la rénovation de son logement

Partager sur

rénovation-logement

Vous venez peut-être d’acheter un appartement ou une maison dans lequel il est nécessaire d’entreprendre des travaux. Ou bien s’agit-il seulement de la rénovation de votre propre logement ? Dans tous les cas, il convient de ne négliger aucun détail lorsque l’on s’apprête à engager ce type de travaux. C’est pourquoi nous vous proposons de faire le point sur l’ensemble des questions que vous devez absolument vous poser avant de vous lancer.

Êtes-vous propriétaire ou locataire ?

La rénovation d’un logement, qu’elle soit partielle ou complète, impose quelques contraintes et ces dernières sont directement liées à votre statut. Car si vous êtes locataire, seuls certains travaux vous sont autorisés. Le propriétaire, lui, dispose de plus de libertés. Il doit néanmoins se soumettre à la réglementation en vigueur ainsi qu’aux contraintes établies par la copropriété.

Vous êtes locataire

N’étant pas le propriétaire du logement, seuls certains types de travaux vous sont autorisés sans l’accord de votre bailleur. Vous pouvez ainsi repeindre un mur ou changer la tapisserie sans crainte ou encore ajouter des éléments et équipements démontables. Votre propriétaire ne peut en aucun cas s’y opposer et ne peut pas exiger une remise en état les lieux à votre départ (à l’exception d’un choix de couleur jugé trop excentrique).

Les travaux de rénovation de l’appartement qui sont autorisés sans l’accord du propriétaire sont les suivants :

  • Le remplacement de la moquette ;
  • Le changement de papier peint ;
  • La peinture des murs (à condition que les couleurs choisies n’affectent pas l’habitabilité du logement) ;
  • L’ajout de meubles ou d’étagères fixés au mur.

De plus gros travaux peuvent être envisagés par un locataire, mais imposent alors à ce dernier d’obtenir l’accord de son bailleur par écrit. Il s’agit :

  • D’abattre une cloison ;
  • De remplacer une baignoire par une douche ;
  • De changer de porte d’entrée ;
  • Ou encore d’effectuer une mise aux normes du logement. Dans ce dernier cas, un courrier en recommandé avec accusé de réception est indispensable. Le propriétaire peut ensuite accepter la demande du locataire ou lui signifier son intention de réaliser lui-même les travaux de mise aux normes. Il a alors un an pour les réaliser.

Vous êtes propriétaire

Si vous vivez dans l’appartement ou la maison où vous souhaitez faire des travaux, il est simple d’envisager la rénovation du logement. Seules vos envies, les contraintes techniques du bien et la réglementation en vigueur vous contraindront :

  • Vous devrez faire une déclaration préalable de travaux et attendre l’acceptation de votre permis de construire si le chantier est important.
  • Vous devez également tenir compte de la réglementation de votre copropriété. Cette dernière doit donner son accord si vous souhaitez toucher à la structure de votre appartement (abattre une cloison par exemple).

Si vous souhaitez au contraire engager la rénovation d’un appartement que vous louez, il vous faudra respecter quelques autres règles :

  • Les travaux doivent au maximum être réalisés avant l’entrée du locataire. Car s’ils sont importants et qu’ils rendent le bien inhabitable pendant 40 jours ou plus, vous devrez proposer une solution de relogement à votre locataire ou une diminution conséquente du loyer.
  • Le bien doit également être mis aux normes afin d’offrir des conditions de jouissance paisible et de sécurité à votre locataire. Mieux vaut donc faire réaliser des travaux de rénovation après le départ d’un occupant.

location

Est-ce possible de changer des meubles agencés ?

Il suffit souvent de déplacer quelques meubles pour changer toute la décoration et l’atmosphère d’une pièce. Cependant, il vous faut tenir compte des meubles agencés. Fixés au sol et généralement installés et montés sur mesure, ils nécessitent une vérification :

  • Quel revêtement est installé sous ces meubles ? Lors d’une rénovation de cuisine par exemple il n’est pas rare de découvrir que le carrelage ou le parquet n’a pas été posé sous ces meubles agencés. Vous devrez donc en ajouter ou même faire poser par un professionnel un tout nouveau revêtement de sol. Il en va de même pour les murs.
  • Votre nouveau revêtement peut-il passer en dessous ? Si vous souhaitez changer le sol, mais conserver vos meubles, cette question est cruciale. Contactez nos conseillers spécialisés et nos chargés d’affaires pour bénéficier de leur aide et de leurs recommandations en matière d’épaisseur par exemple ou encore de mise en place d’un seuil.
  • Si vous choisissez de conserver votre revêtement actuel, il est également nécessaire de vérifier son état. Est-il endommagé, sale, décoloré ? Allez-vous pouvoir le réutiliser ? Autant de questions à prendre en compte avant de changer vos meubles agencés.
  • Vos meubles hauts doivent-ils être repeints ? Retirés ? Dans ce dernier cas, souhaitez-vous peindre le mur ou faire poser du papier peint ? Là encore, le retrait de ces éléments entraîne des contraintes. Le plus souvent, vous devrez faire face à des trous de fixation dans vos murs. L’application d’un enduit sera alors nécessaire.

meubles

Pouvez-vous casser un mur ou une cloison ?

Pour gagner de l’espace, ouvrir une pièce ou redéfinir la circulation dans votre logement, vous êtes sans doute tenté de casser un mur ou d’abattre une cloison. Ces travaux permettent de gagner en confort au quotidien et de faire prendre de la valeur à votre logement. Bien qu’intéressants à tous points de vue, ces travaux n’en restent pas moins importants et entraînent d’autres chantiers que vous n’aviez peut-être pas envisagés :

  • Casser une cloison impose de refaire le revêtement du plafond, mais aussi celui du sol et du mur adjacent. À la jointure de ces éléments et du mur qui existait auparavant, une zone est à rénover. Vous devez donc prendre cela en considération dès la conception de votre projet.
  • Il se peut même que vous deviez combler un trou ou un espace vide (tranchée dans le sol par exemple).
  • Si votre logement est un appartement, vous devez également tenir compte des règles de la copropriété. Vous devez les informer de votre souhait d’abattre une cloison et donc de toucher à la structure du bien.

casser un mur rénovation

La rénovation de votre appartement ou de votre maison est un projet d’envergure. Il est ainsi indispensable de réfléchir à chaque détail et de s’entourer de professionnels de bons conseils. IZI by EDF vous permet justement de bénéficier d’un accompagnement personnalisé de la conception de votre projet de rénovation à sa réalisation. Contactez nos conseillers spécialisés et nos chargés d’affaires au 09 70 258 258 (prix d’un appel local) ou recevez en quelques clics une estimation personnalisée et très détaillée de votre projet depuis notre site internet.

Devis rénovation

Publié le 22 Juillet 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *